mardi 13 décembre 2016

J'AIMERAIS TOUT SAVOIR

J'aimerais tant savoir comment tu te réveilles, J'aurais eu le plaisir de t'avoir vue dormir La boucle de cheveux autour de ton oreille, L'instant, l'instant précieux où tes yeux vont s'ouvrir. On peut dormir ensemble à cent lieues l'un de l'autre, On peut faire l'amour sans jamais se toucher, L'enfer peut ressembler au Paradis des autres Jusqu'au jardin désert qu'on n'avait pas cherché. Quand je m'endors tout seul, comme un mort dans sa barque, Comme un vieux pharaon je remonte le Nil. Les années sur ma gueule ont dessiné leur... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

dimanche 4 décembre 2016

JE NE DIRAI PAS TOUT... Extrait

Je ne dirai pas tout. J’aurai passé ma vie à me décortiquer, à me déshabiller, à donner en spectacle à n’importe quel prix ce que j’avais de plus précieux, de plus original, plus vivant que moi-même, au prix de quels efforts, je ne le dirai pas. Je ne dirai pas tout. On passe au beau milieu de ses contemporains et la figuration n’est pas intelligente. Ils ont tous un cerveau fendu par le milieu dont toute une moitié se transforme en silex. Je vais jour après jour, envers et contre tout, vers mon point de départ, cercueil... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
samedi 30 juillet 2016

DEMAIN JE CROIS

Malgré le peu d'argent qu'on aMalgré notre gueule en tirelireEt le goût des chemins de croixDe la mitraille et du délireMalgré ces gens qui march’ au pasQui se réchauffent d'être ensembleMalgré trois cents gueules de boisEt des milliers de mains qui tremblentDemain je croisMalgré les chemins de l'amourEt cette peur que j'ai des femmesQui m'ont laissé le souffle courtAu petit jour au bord du drameMalgré mes cheveux qui s'en vontEt ma voix de plus en plus fausseDans les ornières de mes chansonsMalgré mes dents qui se déchaussentDemain... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 14 novembre 2012

LA NUIT

La nuit, les cerfs-volants, les feux de camps perdus dans les étés de mon enfance,A tous les carrefours de tous mes chemins creux, et cette odeur d'herbe brûlée, le soir,et de loin les clarines A l'heure où les troupeaux revenaient au bercail...Comme dans la Bible, comme dans mes légendes, comme dans les rêves un peu morosesqu'il m'arrive de faire à présent.Je rêve souvent, je rêve chaque nuit...J'ai fini par aimer follement ces plongéesdans l'absurde et ces itinéraires.On se trouve perdu, soudain tout seul, on n'y croit pas.On est... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,