vendredi 1 mars 2019

MICHEL ECKHARD ELIAL...Extrait

Ce qu’il faut de blancpour effacer la couleurrappeler l’orde l’obscuritéoù tout naît de nousfleur de neigedans la colonne tâtonnantede l'airoù s’ébruite le cielentre les premières ailesdu monde.   .   MICHEL ECKHARD ELIAL   .     Oeuvre Simone Held   
Posté par emmila à 22:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

dimanche 2 décembre 2018

ANNE MARGUERITE MILLELIRI...Extrait

Dans la maison déserteviendrait danser la neigetout un peuple d'oiseaux blancs à rimer du feu de l'hiverune plume s'envolerait et ce seraittout l'or du monde soeur-étoile la neigetout un peuple d'oiseaux blancsà palpiter du feu de l'hiverviendrait danser la neigecomme en pays d'enfance les elfes et les fées illuminer la nuit allumeraient un feupour endormir la peineet brûler le silence.   .     ANNE MARGUERITE MILLELIRI     .   Oeuvre Camille Garoche  " Fox's... [Lire la suite]
lundi 5 mars 2018

C'EST UN JOUR SILENCE...

C 'est un jour silence,un jour blanc sans nuance,un jour sans paroles, sans ambiance, sans présence. Juste la neige derrière les carreaux, supprimant la couleur , impose sa brillance . Ces éphémères couches de transparence qui nous basculent dans une froideur intense, et dans un monde nouveau ,se révèlent être la seule attirance. Le jour blanc vire à l'éclatant sous le ciel assombri . Derrière les carreaux le regard s'appuie, et s'enfuit au bout de la nuit. On se croirait seul sur une lune de fine porcelaine qui se se... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
samedi 4 novembre 2017

PIERRE GABRIEL...Extrait

Bien serré au creux de ta paume, Le caillou blanc ramassé en chemin S’est endormi, tiède comme un oiseau Mais soudain on dirait qu’il bouge Il vient de frémir dans ta main, C’est un cœur qui bat sourdement, Un simple caillou blanc Comme le cœur du monde dans ta main.   .   PIERRE GABRIEL   .
Posté par emmila à 18:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 26 septembre 2017

CHANT NOIR..

Le silence des pierres je l'entends chanter parfois quand la pluie pianote en rythme sur leurs têtes grises Et la mer mugir quand le vent fouille le ciel en vrac désempile les draps blancs des nuages brise au sol les vases fanés de la colère Le tonnerre je l'entends mille chevaux au galop sur l'eau noire mille soldats en armure déchiquettent l'horizon J'entends battre le coeur de la terre parfois quand il s'arrête en ondes confuses sourdre d'entre les morts battant les champs le sang des fleuves des fleurs des tempes Je... [Lire la suite]
mercredi 20 septembre 2017

REFLETS

Et le théâtre d’ombres, qu’en penses-tu,Juste les silhouettes agrandies de lumière portée,Le noir pour la nuit et le blanc du drapOù tu caches ta peur quand tu ne dors pasLe Montreur que l’on ne montre pasLes fils disparus, dissimulés le long des ondes,Ton téléphone intelligent sonnant le rappel,Quand tu cours, un chien dressé, ventre à terre, etFais tes contes,Ceux du héros Don Quichotte en compas sur sa selle et sa lanceVierge d’ailes, les moulins immobiles sur leurs farines,Le guerrier romain, le navire qui vient du... [Lire la suite]

jeudi 17 novembre 2016

ECUME DES JOURS

Dans le ciel un oiseau  une tache blanche  pétale à l’horizon    étoile première  les dents du ciel mordent l’air  et récurent les griffures  solitudes   os blanchis  chair des jours nouveaux  au commencement  la fin du monde et l’autre encore  le blanc    le noir et la couture de l’histoire  écume des jours  silence blond  ronde des fleurs  la pluie ruisselle sur le visage  de la marelle  roulis et danse du grand fleuve  ... [Lire la suite]
samedi 10 septembre 2016

PEAU NOIRE, MASQUE BLANC ...Extrait

Merci Adéla   Il ne faut pas essayer de fixer l’homme, puisque son destin est d’être lâché.La densité de l’Histoire ne détermine aucun de mes actes.Je suis mon propre fondement.Et c’est en dépassant la donnée historique, instrumentale, que j’introduis le cycle de ma liberté.Le malheur de l’homme de couleur est d’avoir été esclavagisé.Le malheur et l’inhumanité du Blanc sont d’avoir tué l’homme quelque part.Sont, encore aujourd’hui, d’organiser rationnellement cette déshumanisation. Mais moi, l’homme de couleur, dans la mesure... [Lire la suite]
mercredi 13 juillet 2016

AGNES SCHNELL...Extrait

Au réveilil faudra tout reprendreremettre ses pas dans l’éphémèresans se tromperau réveil il faut reprendrela trame uséeet inventer de nouveaux pointsdes motifs fougueuxdes mesures impétueusesdes silences surtoutdu blanc du videdans le chant entre les mots…   . AGNES SCHNELL   .   Oeuvre Isabelle Diffre http://www.diffre.com/  
Posté par emmila à 20:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 28 janvier 2016

UN JOUR SILENCE

C 'est un jour silence, un jour blanc sans nuance, un jour sans paroles, sans ambiance, sans présence. Juste la neige derrière les carreaux, supprimant la couleur , impose sa brillance . Ces éphémères couches de transparence qui nous basculent dans une froideur intense, et dans un monde nouveau, se révèlent être la seule attirance. Le jour blanc vire à l'éclatant sous le ciel assombri . Derrière les carreaux le regard s'appuie, et s'enfuit au bout de la nuit. On se croirait seul sur une lune de fine porcelaine qui se se... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,