samedi 26 janvier 2013

LA TERRE / LA TIERRA

Un monde comme un arbre arraché. Une génération déracinée. Des hommes sans autre destin que d’étayer les ruines.   La mer se rue Dans la mer, comme un hymen immense, les arbres bercent le silence vert, les étoiles crépitent, je les entends.   Seul l’homme est seul. Car il se sait vivant et mortel. Car il se sent en fuite ce fleuve du temps roulant vers la mort -.   Car il veut rester. Continuer de continuer, monter, à contre-mort, jusqu’à l’éternité. Il a peur de regarder. Il ferme les yeux pour dormir... [Lire la suite]