dimanche 4 octobre 2015

BLESSURE VUE DE LOIN

Ah ! le monde est trop beau pour ce sang mal enveloppé qui toujours cherche en l'homme le moment de s'échapper! Celui qui souffre, son regard le brûle et il dit non, il n'est plus amoureux des mouvements de la lumière, il se colle contre la terre, il ne sait plus son nom, sa bouche qui dit non s'enfonce horriblement en terre. En moi sont rassemblés les chemins de la transparence, nous nous rappellerons longtemps nos entretiens cachés, mais il arrive aussi que soit suspecte la balance et quand je penche, j'entrevois le sol de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 1 février 2015

DIRE LE VRAI

Trier les motsau fil de l'eauau dos d'un galetau rond d'une pierreau bord d'une paupièreau gué d'une rivièreau grelot d'un sanglotsaisir le sensau son d'une consonneaux voix d'une voyelleau pas d'une virguleau non d'un hiatusau clos d'une parenthèseau final d'un pointtailler l'idéeau fil du tempsau grés des ansau vent de l'océanau ciel d'enfanceaux portes de la mémoireau seuil du néanttrier les motsà demi-motou en porte -à-fauxde la brisureà la démesuresaisir le sensà mots ouvertsou au figuréde la césureà la cassureTailler l'idéeà la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
lundi 19 janvier 2015

CETTE BLESSURE

Cette blessure Où meurt la mer comme un chagrin de chair Où va la vie germer dans le désert Qui fait de sang la blancheur des berceaux Qui se referme au marbre du tombeau Cette blessure d'où je viens Cette blessure Où va ma lèvre à l'aube de l'amour Où bat ta fièvre un peu comme un tambour D'où part ta vigne en y pressant des doigts D'où vient le cri le même chaque fois Cette blessure d'où tu viens Cette blessure Qui se referme à l'orée de l'ennui Comme une cicatrice de la nuit Et qui n'en finit pas de se rouvrir Sous des larmes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mardi 11 novembre 2014

FEUX,CRIS ET DIAMANTS...Extrait

Ne parle pas d'amouraux oiseaux des mursTiens-toi tranquillene dérange pas l'horizon du silenceSois secret comme l'îlepeuplée de totems et de lancesRetiens ce qu'il reste de nuitsous tes paupièresEn cas de détresse dansedanse danseJusqu'à ce que Mère Terreécoute ta blessureDanse jusqu'à ce que tes dentsblanches rientMais ne parle pas d'avenir infiniaux soleils grisaux lunes de tristesse et d'errance. .   ANDRE LAUDE   .   Photographie Violaine Poron        
Posté par emmila à 21:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 20 mai 2014

BRISURE II

Quel mot pur, essentiel, total Dense, inoubliable te dire ?   Un bruit confus s’élève dans mon cœur, Comme une sourde angoisse, Et se remue, enfant redoutable d’un sentiment amer   Il se crée une inexplicable musique, Combien dure, étrange et lente, Inconnue : Coups sourds frappés du lourd marteau de la mémoire, Appels funèbres d’un avenir semé d’orages solitaires, Au seuil du temps.   Solitude, Complainte grise et froide, Maîtresse déjà tes cheveux impalpable comme la vie Couvriront mon... [Lire la suite]
lundi 16 décembre 2013

CES LIENS SI FRAGILES...Extrait

Si d’indifférence tu deviens plus léger que ton ombre   capable enfin de suivre ton coeur   tu comprendras mieux mon silence   mes questions qui n’espèrent plus de réponse :   le vent chercherait-il quelque chose ou quelqu’un ?   Les nuages sont-ils réels ? Les nuages reviendront-ils ?   Avez-vous un destin paysages ?   Ai-je pour vous un sens ?   .   RAYMOND FARINA   .    

vendredi 19 juillet 2013

PREMICES DU DESERT...Extrait

Loin, plus loin que la vie,à quel  point les choses peuvent trahiret surprendre la chasteté de la pensée,tu l’as vu, tu en as douté, tu l’as connu,à quel point les choses peuvent blesseret leurrer la pureté intérieure,tu l’as vu, tu l’as mesuré même par le songe.Le réveil est le soir impétueux,c’est ce signe d’âmes exilées,l’hirondelle en crie la fraîcheur.Ah, il n’est par tard quoique la nuit menace,tu as avant cela eu le temps de voirà quel point les choses portent loin,à quel point d’un seul coup elles peuvent manquer,faire... [Lire la suite]
samedi 13 juillet 2013

L'ILLUSION PROTECTRICE

L’image conservée par mes yeux apprivoise le temps. Elle s’éternise comme une brume recouvrant le jour. L’illusion d’être ce que j’ai été prolonge le refuge de tendresse que tu incarnes. L’intemporel s’accomplit d’un amour sublimé. Hier est à l’abandon dans les débris de notre histoire. Face à moi, l’orgie de lumière balaie la mémoire pure. J’ai les yeux qui piquent et le cœur décroché de toute tentation. Je m’abstiens du vide, il n’est pas plus profond que l’absence de sens. La blessure grondante n’est pas à l’abri du pire. Sans toi,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
jeudi 28 mars 2013

MON "JE " ETEINT L'AUTRE...

Mon "je" éteint l'autre.   Je le vois à sa mire, quand il me regarde le louche quand il cerne et je suis sa voix, ne la hait pas ; je dis son cours à ma valeur, le paie de mon timbre tout au son de mon interne action, quand les mots sont ceux qu'il veut d'autre quand il est près de céder à leur procession vers l'inavouable, l'horrible blancheur des plages de l'enfer   Je suis sa vocation n'ai d'intelligence que de lui,  le juge à ses blessures et ne l'aime qu'à sa place   même avisé  ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 15 janvier 2013

LES CHEMINS ANDALOUS

Le soleil est mal accroché au ciel Parfois il se montre bon envers les hommes parfois rien ne va sur les chemins qu’il trace pour eux   Je laisse mes yeux traîner sur les quatre domaines du vent J’ai suspendu ma veste au seul nuage qui passait   Le sol est rougi de tant de sang, de honte et d’orgueil, que là poussent des arbres à sève hautaine   J’avance pensant sans cesse à ceux qu’on a couchés au bord des chemins : paysans, poètes, journaliers ou bandits   Et ce sont ces chemins qui me... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,