vendredi 29 mai 2020

LES JOURS S'EGRENENT

Ce matin gris ciel, je sens la couleur métallique jusque dans ma chair. Pas un souffle dehors . Les fleurs de balcon ne souffrent de rien , elles sont là,  c 'est tout. Au mur , un pêle-mêle de dessins accroche le regard . Des citrons roses et verts, des santons, des moutons, une ruine qui sert à un arbre pour prendre racine et dont le feuillage chapeaute l'ensemble, un village perché, un vol de flamands au dessus des salins , une rose trémière grimpe une falaise et encore du lierre qui s'attache ou il va mourir . On voyage en... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

mardi 26 mai 2020

TU COURS

J’ai épousseté les perles du rire trois larmes bleues dans le cristal des mers tu cours carnassière des aubes rouges dégaine tes dents d’ocre bleue je sais l’odeur du miel mon amour et l’aube futile qui t’emporte dans sa course l’accident du rire et le cri qui meurt et la joie qui part toi tu cours d’un horizon de bleu au sable émietté du futur tes larmes le vent l’oubli par trois fois, le chagrin m’a tué.     .     JEAN-MICHEL SANANESchevalfou.over-blog.net/     .
Posté par emmila à 10:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 26 avril 2020

PAT RYCKEWAERT...Extrait

Il a posé son regard ébloui sur la ligne d'horizon sur les branches et tous les bourgeons d’elle, à se vouloir oiseau, à se sentir des ailes et dans le bleu naissant et les prières d’avril, a fait danser ses doigts sur la matière vivante et l'a mise en mouvement dans le souffle de l’air.     .     PAT RYCKEWAERT     .   Oeuvre J. Caria  
Posté par emmila à 12:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 10 avril 2020

LE PASSE, C'EST UN SECOND COEUR QUI BAT EN NOUS....

Le passé, c’est un second coeur qui bat en nous…on l’entend, dans nos chairs, rythmer à petits coups,sa cadence, pareille à l’autre coeur, -plus loin,l’espace est imprécis où ce coeur a sa place,mais on l’entend, comme un grand écho, néanmoins,alimenter le fond de l’être et sa surface.Il bat. Quand le silence en nous se fait plus fortcette pulsation mystérieuse est làqui continue… Et quand on rêve il bat encor,et quand on souffre il bat, et quand on aime il bat…Toujours ! C’est un prolongement de notre vie…Mais si vous recherchez,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 7 mars 2020

TES YEUX INSULAIRES

Et je boirai tes rivièresLes lunes qui perlent aux agates de tes yeuxQuand tu baisses les rideaux de tes cilsSur tes bleus océans, Je boirai tes rivièresDéversées sur les grèves de tes sables clairsJe remonterai le cours de tes aiguièresPour puiser à la source de tes aquarelles, A l’épanchement de tes fenêtresLà tout au bord, je resterai                                                     ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
dimanche 23 février 2020

JE M'ENVOIE DES MOTS ...Extrait

Je m’envoie le bleu Klein, l’outre bleu et le lapis lazuli, le bleu de chauffe, les révoltes ouvrières, les congés payés et les vacances à la mer, le turquoise et le polaire bien sur.Je m’envoie ton ciel ardent, tes plages sauvages et celles bondées qui sentent la sueur et l’huile de coco, je m’envoie tes dents blanches entre le baiser et la morsure.Je m’envoie des vers glacés à la pistache, des laits orgeat et grenadine, le lait de mère aussi, les sucettes à l’anis de Serge à pleine bouche et les petites orgies de Pasolini.Je... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

mardi 17 septembre 2019

JOEL VERNET...Extrait

L'essentiel est très peu, vous n'imaginez pas. Moins épais que l'aile d'une libellule, que la lumière éclairant votre parole. Moins lourd qu'un murmure, la nuit, le long d'une rivière, murmure de l'eau entre les pierres. Murmure de la nuit dans la nuit. On a beau me raconter n'importe quoi, m'offrir en partage les idées les plus savantes, mon cœur ne croit qu'en une chose, invisible, impalpable, fuyante, insaisissable, qui nous laisse sans mot. Une chose dont je tairai le nom car il est trop grand, trop beau et, en cela, si... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 12 juillet 2019

IMPERTINENCES

Dans mes yeux Le sucre et la citronnelle Le lien entre les hommesTon regard si bleuLes énigmes et les chrysalides Pour l'océan et le grand largeLes résonances Et les baisersTes paroles qui bruissentTrès viteLe vent Ta peau encoreCe caractère charnelMon effraction.   .     ISABELLE BRECHET BRANDY     . Oeuvre Gustave Caillebotte
Posté par emmila à 18:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 28 juin 2019

IMPRESSIONS ET SOUVENIRS...Extrait

"Nos yeux se remplissent peu à peu des teintes douces qui correspondent aux suaves ondulations saisies par le sens auditif. Et puis la note bleue résonne et nous voilà dans l'azur de la nuit transparente. "     .   GEORGE SAND   .  
Posté par emmila à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 29 mars 2019

ZENO BIANU...Extrait

" Un jour tu es entré dans le bleucomme on pénètre dans la vraie vietu es entré dans le bleutu as fait le pari de l'immensitéet ce fut comme un sésameun passage sur l'autre versant du miroirun jour tu es entré dans le bleupour n'en plus jamais revenir "   .   ZENO BIANU     .  Photographie Ferdinand Siméoni  
Posté par emmila à 13:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,