lundi 23 juin 2014

JE SUIS UN BUVARD POUR LE CAFE DU JOUR

Être un homme et ne pas le savoir ; être vivant et toujours en douter ; être mort et encore dans le couloir de la lumière. Je décèle au-delà de mon souffle, la rossée qui déroute mes envies. Je m’éteins devant le miroir chaotique d’une balance mécanique sans jamais avoir le goût de rompre. La nuit tombée, je redécouvre l’esprit bancal qui flotte dans un noyau de plumes. Mon radeau enchaîne les cascades qui torpillent le calme apparent. Le plaisir des sens est tantôt une ivresse, tantôt une frustration de pardons réflexifs et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

samedi 24 mai 2014

J'AVANCE PAS A PAS

C’est par l’incision du rêve que l’on échappe à la morsure des dogmes. Si demain encore nos paupières se souviennent de l’embrassure de nos émotions profondes et de nos crachats impurs, c’est que l’infini se courbe pour nous encercler. Je conserve en moi, pour seule assertion véritable, l’éloge friable de la construction de nos châteaux de cartes. Réalité défigurée contre vérité empirique, l’heure s’épuise. Les pierres manifestent leur appartenance aux rochers et la résistance prend le pas sur l’accomplissement. Il faudrait faire... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
lundi 14 avril 2014

JE N'AI PLUS MAL, JE M'ACCOMPAGNE

Je ne répugne pas à marcher dans ma tête. Seul dans ma chair, l’infirmité danse comme une gitane autour d’un feu. Mon corps et moi, nous tenons l’humiliation du handicap à bout de bras, loin des flammes et des pas incertains. Un bateau à l’amer grince toujours dans la cruauté de mes rêves. Dans les bulles d’une brume opiniâtre, résiste la morsure faite aux formes pures. Mais, j’accepte la laideur qu’inflige la peine. Reste à convaincre les autres, tous les autres, que malgré l’infirmité, il n’y a pas péril en la demeure.   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 6 avril 2014

LE TEMOIGNAGE SILENCIEUX D'UN CROISEMENT

Nus de ce que nous sommes, nus de nos vides à tarir, nus de nos prières à découdre l’amertume de nos sacrifices et de nos renoncements. Nos merveilles sont dans l’exploit de nos rêves. Dans la grandeur et la magnificence de l’illusion qui bataille nos réels foudroyés d’abstinences.  La nudité c’est la rencontre. C’est le lieu privilégié où se recoud le monde. C’est la gloire des profondeurs au service des ailes d’anges. Il n’y a qu’ici, que nous pouvons caresser l’idée de la réconciliation. Il n’y a qu’ici, que nous savons être... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 6 avril 2014

LES VITRES SOUFFLEES

Je ne suis qu’une fine partie de conscience. J’éprouve des joies impartageables et des douleurs qui me gâchent l’existence. Je colle aux parois du jour comme une araignée sur sa toile. Le jour se substitue à l’épouvante qui saisit ma conscience. La lumière est-elle là pour éclairer ? En vérité, mon handicap ne rencontre presque jamais l’idée que je me fais de lui. J’incube dans une passoire de lamentations où sursaute mon orgueil. Une fraîcheur bleue se cache sous les mots que l’espoir féconde. Je me dois d’incarner l’espoir... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 16 décembre 2013

LA MAIN DANS LE CHAPEAU...Extrait

Les liens ne nécessitent pas toujours l’ardeur volontaire de la matière. Pourquoi être là plutôt qu’ailleurs ? Sans doute une brève escapade de la synchronicité, une connotation de la chair restée à vif. Une échappée virtuelle vaut une pensée. La douleur de ne pas vivre reste chevillée à une dépression aérienne. Comment exister dans ce monde d'ombres ? Le handicap n’est pas le prélude de la mort, à peine lui baise-t-il les joues. Victime consentante, je vire de bord. J’entérine l’oppression et je fais une obole consentante à la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 03:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 13 juillet 2013

L'ILLUSION PROTECTRICE

L’image conservée par mes yeux apprivoise le temps. Elle s’éternise comme une brume recouvrant le jour. L’illusion d’être ce que j’ai été prolonge le refuge de tendresse que tu incarnes. L’intemporel s’accomplit d’un amour sublimé. Hier est à l’abandon dans les débris de notre histoire. Face à moi, l’orgie de lumière balaie la mémoire pure. J’ai les yeux qui piquent et le cœur décroché de toute tentation. Je m’abstiens du vide, il n’est pas plus profond que l’absence de sens. La blessure grondante n’est pas à l’abri du pire. Sans toi,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,