vendredi 2 décembre 2016

ANDRE LAUDE... Extrait

Jetons d'absence Olga Katz, ma mère, juive polonaise, morte à Auschwitz. Parfois les sombres vents venus de Pologne, me ramènent l'odeur maternelle. Une odeur de peaux, de dents, de crânes, de tibias, d'omoplates carbonisés. Alors je pleure comme un enfant dans le noir. Absent à moi-même, je descends et monte les rues sans identité. Rue Pelleport, rue Etienne-Marcel, rue des Abbesses, rue François 1er ... Quand un flic m'arrête brutalement, c'est, forcément, qu'il m'a pris pour un autre. Un autre que j'ignore, et qui... [Lire la suite]

dimanche 20 novembre 2016

GITANS

(...) Je n'ai jamais vu de film sur le massacre des Gitans. Ils furent des milliers, ces hommes aux semelles de vent, à prendre, eux aussi, le chemin des crématoires. Leur dernier chemin...Ils étaient sans lieu : Hitler leur en trouva. Ils étaient sans feu, il les alluma. A Dachau, à Ravensbrück ! C'est que ces nomades d'incertaine race, libres comme l'air, teint cuivré, yeux noirs, n'étaient point de la famille allemande. Haro sur le gitan, adieu Tzigane ! Sur quel air de violon ceux-là sont-ils morts ? Où, en quel pays, s'élève... [Lire la suite]
dimanche 20 avril 2014

LETTRE DE GERMAINE TILLION A LA GESTAPO

Cette lettre extraordinaire de Germaine Tillion à la Gestapo n'a pas eu lors de sa parution l'écho qu'elle mérite. Nous la publions en partenariat des DesLettres afin d'attirer l'attention sur le courage, l'habileté, l'ironie et la qualité de style de cette ethnologue et grande résistante française dont les cendres seront transférées au Panthéon.Arrêtée le 13 août 1942, Germaine Tillion est déportée le 21 octobre 1943 à Ravensbrück. Elle perd sa mère, résistante comme elle, déportée en 1944 et gazée en mars 1945. Dès sa libération,... [Lire la suite]
samedi 22 juin 2013

ANDRE VERDET

Tu me disais : Ma femme est belle comme l’aubeQui monte sur la mer du côté de Capri Tu me disais : Ma femme est douce comme l’eauQui poudre aux yeux mi-clos de la biche dormanteTu me disais : Ma femme est fraîche comme l’herbeQu’on mâche sous l’étoile au premier rendez-vousTu me disais : Ma femme est simple comme celleQui perdant sa pantoufle y gagna son bonheurTu me disais : Ma femme est bonne comme l’aileQue Musset glorifia dans sa nuit du printempsTu me disais aussi : Ma femme est plus étrangeQue la vierge qui fuit derrière sa... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 6 décembre 2012

HARKIS, LES CAMPS DE LA HONTE

HARKIS, Les Camps de la HONTE (HOCINE Le... par CROACLUB http://nancy.maglor.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=1474%3Amemoire-le-camp-de-harkis-de-saint-maurice-lardoise&catid=139%3Aaccueil&Itemid=148
Posté par emmila à 21:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 19 août 2012

HOMME EXCLU DE LA VIE ET DE LA MORT

[…] J'ai donc parlé de la neige de la terre et des hommes et j'ai recommencé parce que les barbelés hachaient toujours mon horizon et j'ai parlé des barbelés et de la mort et des canaux et des routes parce que je construisais à longueur de vie prisonnière des routes qui n'é- taient pas pour mes pas et des canaux aussi qui n'étaient pas pour ma contemplation ni pour mon dé- part Et j'ai parlé des routes libres et des fleuves parce que l'eau des fleuves s'en va toujours s'en va toujours à la mer et que dans la mer il y a des navires et... [Lire la suite]
Posté par emmila à 06:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 12 octobre 2011

NUIT ET BROUILLARD...Extrait

« Même un paysage tranquille,Même une prairie avec des vols de corbeaux, des moissons et des feux d’herbe, Même une route où passent des voitures, des paysans, des couples, Même un village pour vacances, avec une foire et un clocher, peuvent conduire tout simplement à un camp de concentration. Le Struthof, Oranienburg, Auschwitz, Neuengamme, Belsen, Ravensbrück, Dachau, Furent des noms comme les autres sur les cartes et les guides. Le sang a caillé, les bouches se sont tues, Les blocs ne sont plus visités que par une caméra,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,