lundi 26 juillet 2021

JE SUIS EN COLERE !!!

  C'est honteux, oui il est honteux de penser qu'hier, nombreux étaient les corses et les français du continent, à ne pas savoir que des incendies gigantesques détruisaient l'île voisine de Sardaigne, île-soeur, à 20km à vol d'oiseau de Bunifazziu, autant dire à notre porte... Tous se doraient le derrière, sans aucun états d'âme... Pourquoi ? Parce que les médias nationaux - pour la plupart subventionnés grassement par l'Etat -, ont omis d'en parler, tous occupés à nous rabattre les... [Lire la suite]

dimanche 6 septembre 2020

AU JARDIN DE LA TERRE

 Tu connaitras l'âme des choses - par ces mots, par ces gestes - voix d'enfance, rythmes anciens du coeur , toi l'enfant-fleur au jardin de la terre...    Suivre à loisir le chemin, débusquer les anges - en dépit de tout, le désir de la vie - le raisin est bon, la musique pure, nous sommes le limon des enfants du rêve...     .     CAROLINE ORTOLI     .   Oeuvre Michael Parkes    
Posté par emmila à 00:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 6 septembre 2020

A TOUS LES ENFANTS DE LA GUERRE...

Conflit en Palestine 2014   .     J'écris avec le sang de vos corps torturés, des mots qui ne veulent plus rien dire cynisme des bourreaux sur l'épouvante des enfants, - la mort dressée par la perte spirituelle - innocence bafouée sur l'autel du mépris Mort et renaissance - dans les pas de l'absence - nous crierons la mémoire et le chant de ceux qui subissent l'enfer et appellent le paradis - l'oiseau chante sur leurs épaules, dans le parfum primitif des roses - et au delà de nos écrins d'insomnie ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mardi 21 juin 2016

ORIENTALE

 Trouble sensualité anamnèse de la mélopéeDémence du rythme lancinantSystole diastoleBlanc le ventre sous l'orange vaporeux du voileL’œil du nombril plénitude ovéeRouge arabesque noir khôlS'étire en un regard de connivenceMémoire-cyclope des originesAu diapason des accords intimesEt de la cadence harmonieuse des breloquesQui tintinnabulent en incantationsLe Merveilleux ensemence l'AbsoluSubstance de l'ultime danseRe-naissance sur l’hystérie du monde .   © CAROLINE ORTOLI   .      
Posté par emmila à 17:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 2 mai 2012

BAILABAS

( Homenaje a una abuela a quien nunca conocì )Hija de Granada,te decìan gitana,extraño destino que el tuyo,o María, hija de Oriente, ardiente llama,bailabas por las noches de plenilunio,bajo la bóveda llena de estrellas,de las noches cálidas y embrujadoras...Bailabas, mujer de sangre mezclada,movida por las quejas de la guitarra,secular lamento del Amor y de la Muerte.Bailabas, con los cabellos sueltos, cuerpo exaltado,por las callejuellas de Granada,fervor entregado a las voces de los cantaores,eternidad de la vida, embriaguez del... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 2 mai 2012

TU DANSAIS...

...La poesía es como el viento, o como el fuego, o como el mar. Hace vibrar árboles, ropas,abrasa espigas, hojas secas, acuna en su oleaje los objetos que duermen en la playa..."José Hierro  .  ( Hommage à une grand-mère que je n'ai pas connue...) Fille de Grenade, on te disait gitane,étrange destinée que la tienne,ô Maria, enfant d'Orient, ardente flamme.Tu dansais par les nuits de pleine lune,sous la voûte constellée d'étoilesde nuits chaudes et ensorcelantes...Tu dansais, femme aux sangs mêlés,animée par les plaintes de... [Lire la suite]
mardi 17 juillet 2007

VERGOGNA A TE CHI BRUSGI A NOSTRA TERRA.....

Il est des parfums inoubliablesAu crépuscule d'un jour magiqueA l'aube d'une promesse de vieOù la mer odorante et vagabonde,Où la terre, lourde des senteurs du maquis,Dans l'indolence fiévreuse de l'été,Offrent comme un refuge aux libres créatures,Son temple de beauté, de couleurs, de fragrances,Fascinantes et ensorcelantes compositions de la nature.....Mais au dessous d'un ciel cruellement bleu,S'élèvent les sourdes plaintes des êtres qui s'enfuientDevant cet embrasement vomissant de flammes,Suffoqués par un suaire de fumée... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 8 juin 2007

L'AMOUR QUI MEUT LES MONDES CHANTANTS

A l'aube cristalline d'un jour nouveausous les fastes de la voie lactée,bénie par le baiser cuivré de la lune,telle une épure,dans sa robe de neige au parfum d'oranger ... [Lire la suite]