dimanche 23 février 2020

JE M'ENVOIE DES MOTS ...Extrait

Je m’envoie le bleu Klein, l’outre bleu et le lapis lazuli, le bleu de chauffe, les révoltes ouvrières, les congés payés et les vacances à la mer, le turquoise et le polaire bien sur.Je m’envoie ton ciel ardent, tes plages sauvages et celles bondées qui sentent la sueur et l’huile de coco, je m’envoie tes dents blanches entre le baiser et la morsure.Je m’envoie des vers glacés à la pistache, des laits orgeat et grenadine, le lait de mère aussi, les sucettes à l’anis de Serge à pleine bouche et les petites orgies de Pasolini.Je... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

vendredi 3 juin 2016

BOUTHAÏNA AZAMI

Monde de certitudes. Inconciliables. Où la censure prend d’insoupçonnables visages. Plus hideux les uns que les autres. Je n'en ai pas pour autant perdu mon âme d'enfant. J'irai en semer la rosée en terre autre, avant que ne m'use cette solitude que je braque, plus que jamais, vain bouclier contre une indécence grandiloquente qui, chaque jour, me saute au visage. L'innocence n'est jamais qu'un défi. Que je ne perdrai pas.   .   BOUTHAINA AZAMI   .   Photographie Claire Gothié
jeudi 29 août 2013

JE LIS TON CORPS...ET ME CULTIVE

Le jour où s'est arrêté Le dialogue entre tes seins Dans l'eau prenant leur bain Et les tribus s'affrontant pour l'eau L'ère de la décadence a commencé, Alors la guerre de la pluie fut déclarée Par les nuages Pour une très longue durée, La grève des vols fut déclenchée Par la gente ailée, Les épis ont refusé De porter leurs semences Et la terre a pris la ressemblance D'une lampe à gaz. Le jour où ils m'ont de la tribu chassé Parce qu'à l'entrée de la tente j'ai déposé Un poème L'heure de la déchéance a sonné. L'ère de la décadence... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 1 septembre 2010

NIZAR QABBANI

De terrorisme on nous accuseSi nous osons prendre défenseDe notre femme et de la roseEt de l'azur et du poèmeSi nous osons prendre défenseD'une patrie sans eau sans airD'une patrie qui a perduSa tente et sa chamelleEt même son café noir.De terrorisme on nous accuseSi nous osons prendre défenseDe la crinièreDe la reine de SabaDes lèvres de MaysounDes noms de nos plus belles filles,Du khol qui de leurs cilsEn pluie retombeComme une chose révélée.Certes vous ne trouverez pasEn ma possessionDe poésie secrèteNi de parler énigmatiqueOu des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,