mercredi 19 avril 2017

PASSAGERE DE LA DUREE...Extrait

Ce temps composé de fragments d'éternité lorsque tu implosais en mille rayons de fruits ce temps mitoyen et distant pareil aux grilles du désert où l'on attache les chevaux de l'eau aux pieds en flamme.   Ce temps de presque rien où tu vivais de fines embrasures d'un brin de matin d'un souffle de feuillage fraîche vocalise dan la gorge.   Ce temps de nul temps sans repères ni boussole où tu mourrais de morsures de fleur en plein poumon du chagrin de l'abeille d'une griffure d'oiseau de sel à même la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 16 février 2017

QUESTIONS DE POESIE

Dans ta patrie de neige, Quête muette des mots depuis toujours, jusqu'à l'ultime frontière. Viens boire à l’arc-en-ciel de la beauté Au grand passage Au lien à la terre Point de paroles vaines pour l’enfance absente des mots Natale est la lumière Silencieuse la pierre du retour Au peuple du poème. Qui se réduit à l'isolement ? Qui va vivre en exil intérieur ? Quelle étoile est la plus triste ? Natale est la lumière Désenchantée et écartelée entre rêve et néant. Qui veut franchir le grand passage ? Qui porte le chant ? Qui porte le... [Lire la suite]
samedi 11 février 2017

TRANSPARENCES

Un matin bruissant froissé de bruits sourds de voix contenues un matin chagrin s’il n’y avait cette ferveur inavouée récurrente ce chant au loin palpitant. Le nom imprononçable s’est replié avec la nuit comme une carapace vide une cuirasse d’insecte craquant sous nos pas. Le nom s’est pulvérisé sur nos lèvres impatientes. Reste le souffle l’élan qui nous porta. Aller au plus saillant de notre légende aller jusqu’à l’ardeur blessante et chercher chercher ranimer l’éparpillé aller au-delà de la voix aimée dans l’absence marquetée... [Lire la suite]
samedi 26 novembre 2016

LETTRE D'AMOUR

Je pense aux holothuries angoissantes qui souvent nous entouraient à l’approche de l’aube quand tes pieds plus chauds que des nids flambaient dans la nuit d’une lumière bleue et pailletée Je pense à ton corps faisant du lit le ciel et les montagnes suprêmes de la seule réalité avec ses vallons et ses ombres avec l’humidité et les marbres et l’eau noire reflétant toutes les étoiles dans chaque œil Ton sourire n’était-il pas le bois retentissant de mon enfance n’étais-tu pas la source la pierre pour des siècles choisie pour appuyer ma... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
lundi 22 août 2016

PETITS RIENS POUR JOURS ABSOLUS...Extrait

  J'ai dit toutes les paroles que je savais, toutes.          J'ai prononcé ton nom pour moi et pour          ce que nous avons été ensemble, ce grand corps          balancé entre la mer promise et la terre d'habitude          à chercher une route vivante et qui parle pour nous.          Mais nous avons épuisé l'eau du désert... [Lire la suite]
samedi 28 mai 2016

LA NUIT N'EST JAMAIS COMPLETE

La nuit n’est jamais complète.Il y a toujours, puisque je le dis,Puisque je l’affirme,Au bout du chagrinUne fenêtre ouverte, une fenêtre éclairéeIl y a toujours un rêve qui veille,Désir à combler, Faim à satisfaire,Un cœur généreux,Une main tendue, une main ouverte,Des yeux attentifs,Une vie, la vie à se partager. .   PAUL ELUARD   .   Photographie Hengki Koentjoro    
Posté par emmila à 20:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

mercredi 20 avril 2016

UNE MIGRATION SANS FIN...Extrait

Un jour, Nous revenions de la fontaine Au petit matin, Tu m'as demandé :  "Que hais-tu Et qui aimes-tu ?" Et j'ai répondu, De derrière les cils de la surprise, Mon sang circulant à grande vitesse Comme l'ombre d'une nuée d'étourneaux : "Je déteste le départ ... J'aime la source et le chemin Et j'adore le mi-matin." Alors tu as ri Et les amandiers ont fleuri Les nuées de rossignols ont chanté Dans le bois Question Qui a quarante ans d'âge, Je salue sa réponse ; Et réponse  Aussi vieille que ton départ, Je salue sa... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 28 octobre 2015

ALBANE GELLE

Plus âgés que nos âges, tous deboutdepuis la terre, nous sommes restéslongtemps au chaud dans nos paniques,récitant des chagrins ici et là appris parcoeur sous une grande pluie d'hiver.Avant de nous mettre à chercher lesoleil, et ses fraîcheurs, et ses jardins.Demain, même si la lumièredemeure difficile, nous croirons enfin auxanges.   . ALBANE GELLE   . Oeuvre Samantha Kelly Smith
Posté par emmila à 22:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 19 mars 2014

SILENCE

Le silence c'est l'absence de mots seulement l' illusion je souris seul et personne ne parle le vent grippe la porte et le chat éternue le claquement du feu sous les coulées de larmes je passe plus de temps aux chemins de ma tête aux rires des absents leur parole de sel qu'à pleurer sur l'absence le marin solitaire sans le loup du malheur il n'en est que de ma maison de mon message à l'autre.   .   JEAN DIHARCE   .      
Posté par emmila à 21:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 16 décembre 2013

BRIGITTE GIRAUD

  Seul l'amour fissure la solitude                     où il ne reste qu'un chagrin d'arbre au creux du jour.       BRIGITTE GIRAUD        
Posté par emmila à 05:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,