dimanche 5 juin 2022

FATOUMATA DIAWARA - KALAN

Posté par emmila à 21:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 2 juin 2022

OU EST LA SOURCE ?

  Frondaison  printanièredes tilleuls près des pinsdes cerisiers en fleurs :préludes du matin. L’angoisse de la nuitprégnante encore en moilentement se desserreà respirer le ventqui se fraie un passageau milieu de l’alléesortie il y a peudu filet des ténèbres. Dans le parc réveillépar le chant des oiseauxqui s’appellent l’un l’autresans presque le savoirserpentent des sentiersen montée, en descente,en courbes ou en droitescroisées ou parallèles. Les mouvements du cœurde joie ou de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 5 janvier 2022

LE CHANT DE L'ARBRE DE VIE

« Ce chant mystérieux né sur l’arbre de vie, tu l’entends bruire aussi au plus secret de toi dès qu’il traverse à l’aube l’espace clair-obscur où chaque arbre en vibrant de la racine aux cimes, pris avec les saisons dans sa danse mortelle, tient le monde captif sous sa terrible étreinte ; nous naîtrons pour durer, pour mourir avec lui, portés par sa ramure où fleurit la lumière dont la rumeur se fait parole humaine dans le vent : Ce chant, qui est le feu du cœur, l’arbre de vie… » . . . . . CLAUDE VIGEE .... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 31 octobre 2021

ROMAINE ISCARIOT ABBES....HOMMAGE

" Malgré la fenêtre ouverte dans la chambre au long congé, l'arôme de la rose reste lié au souffle qui fut là...." . René Char, " La parole en archipel ", extrait . . . . . René Char..." La Sorgue " «Le Soleil des Eaux», Editions Gallimard . . RIP chère Romaine, que la terre te soit légère..... . . . . . " Rivière trop tôt partie, d'une traite, sans compagnon Donne aux enfants de mon pays le visage de ta passion Rivière où l'éclair finit et où commence ma... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 11 septembre 2021

CONVERSATION PERSONNELLE

Un an que tu es partie....   .  Assez ! Je me convoqueraiMoi-même entre deux yeux, que l'on cause,Que je sache enfinQui à l'intérieur de moi ne peut entendreChanter un seul oiseau sans croire qu'il fait jourQuiRegardant une foule marcher en grondantPense qu'elle est bonneQuiCroit que la main est faite pour tendreL'eau et le pain aux affamésQuiVoyant le sourire sourit en retourDonne, donne au-delà du manque,Qui Continue, dans le noir, dans le labyrinthe, dans les cris, les insultesD'avancer, naïveté, joie qui danse,... [Lire la suite]
mardi 1 juin 2021

CLINT EASTWOOD, ARTISTE AUX MULTIPLES TALENTS

  .   .   .  
Posté par emmila à 18:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 24 février 2021

FRANCOIS LAUR...EXTRAITS

Si j'écris, c'est pour entendre et t'obéir, toi l'hôtesse de mes saisons ; pour te dire, comme oiseau, avec toutes les voyelles. Pour écouter en ton idiome tes mots leurs modulations intonations vibratos. Je persiste dans ma vénerie : un ricochet de résonances, avec, pour horizon, vagues et scintillements. Si tu me prêtais tes mots, mes doigts courant sur le clavier déferleraient bien mieux qu'un suaire entre nous. Je compose dans cette ombre qui, parfois, éteint ton sourire ; rédige, noir sur blanc, tes clairs-obscurs dans un... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 15 février 2021

ANNA MARIA CARULINA CELLI, POEMES ...Extrait

Je ne peux entendre ce chant Sans le regret d'un monde où je ne serai plus N'est-ce pas cela le ravissement Des ombres d'ambre s'élevant de l'âtre Et disparaissant La tragédie de la lumière vouée aux cendres La pleine gravité de l'instant S'évaporant tout en pesant d'avoir été Ainsi, où vont nos prières ? Jamais je n'ai pu aimer Sans soudain me glisser au terme de l'éternité J'ai écrit tant de lettres d'adieu Et j'en ai tant jeté au feu Tel un sage qui sa vie durant se prépare A ses ultimes heures Qu'il m'est impossible... [Lire la suite]
dimanche 27 décembre 2020

NIKOLAOS ALIAGAS

J’ai besoin de frissons, de regards embués et de parfums de pins. Passez votre chemin si vous n’avez jamais attendu les nuances de l’aube assis sur des galets difformes. Si le battement des ailes des odonates vous laisse indifférents, si vous n’aimez pas le goût du cognac sur la langue après un enterrement, si vous confondez la fin et les moyens, si vous n’avez jamais douté, regardez ailleurs. J’ai besoin de signes, de cannelle et de vin. Ne perdez pas votre temps si ne vous êtes jamais égaré dans ses méandres, si vous ne reconnaissez... [Lire la suite]
mardi 15 décembre 2020

SOUVENIRS D'ENFANCE

Un strombe  une  blanche conque  aux ailes d'ange sont du voyage   des vents  t'en souvient-il    L'immémorial coquillage chante  Méditerranée    et le temps  du  rêve que les myriades  de myriades de moutons  brillantent    Et  je me retrouve  enfant de Gammarth  et des Matmata si jeune  explorateur  à souhaits    Quel souffle  à  toujours audible en moi réveille  le parfum des... [Lire la suite]