vendredi 17 juin 2022

REQUIEM...Extrait

Je pose un pas toujours plus lent dans le sentier des signes qu'un seul froissement de feuilles effarouche. J'apprivoise les plus furtives présences. Je ne parle plus, je n'interroge plus, j'écoute. Qui connaît sa vraie voix ? Si pure jaillisse-t-elle, un arrière-écho de sang sourdement la charge de menace. ... Les oiseaux du matin tissent et trouent à coups de bec une mince toile de musique. Un roitelet me suit de branche en branche à hauteur d'épaule. J'avance dans la paix. Qu'importe si la prison du temps sur moi s'est... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 6 juin 2022

CLEMENCE

Un homme sur le chemin Au sud Loin A peine la touffeur infléchit son pas Sa vie est alentour Champs brûlés Sous la force des jours La corne de l’été Le jour respire faiblement Dure coûte que coûte Malgré le tourment Le doute L’homme soliloque Sous la pierre anguleuse Du soleil Sa voix de mémoire Décrit des orbes vibrants Dans un soleil volatil Ses mots rehaussent le jour Avec la pertinence d’une pluie d’été Inverse symphonie miséricordieuse Mais revient parfois une voix plus ancienne D’un seul tenant ... [Lire la suite]
lundi 6 juin 2022

BERNARD PERROY...Extrait

Bien-sûr le temps murmure à longueur de journée un nom qui nous est imprononçable… Nous le cherchons parfois dans la promesse d'un horizon lointain. Nous l'épelons souvent à notre insu, et certains jours nous le découvrons par surprise au détour du chemin dans l'algèbre subtile du quotidien… . . . . . BERNARD PERROY . . . . Photographie Nikos Aliagas
Posté par emmila à 10:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 3 juin 2022

DE MOMENT EN MOMENT

Pourquoi ce chemin plutôt que cet autre ? Où mène-t-il pour nous solliciter si fort ? Quels arbres et quels amis sont vivants derrière l’horizon de ses pierres, dans le lointain miracle de la chaleur ? Nous sommes venus jusqu’ici car là où nous étions ce n’était plus possible. On nous tourmentait et on allait nous asservir. Le monde, de nos jours, est hostile aux Transparents. Une fois de plus il a fallu partir… Et ce chemin, qui ressemblait à un long squelette, nous a conduits à un pays qui n’avait que son souffle pour escalader... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
vendredi 3 juin 2022

L'ANNONCIATION A LA LICORNE...Extrait

....Un livre écrit, un enfant qui naît, un bonsoir échangé et même l'absence de ces choses ce sont là autant de gants que ceux auxquels ils s'adressent ont déjà parcourus, alors que nous, nous cherchons encore le périlleux chemin qui va de nos doigts à l'extrême atteinte de ces gants et nous les offrons pourtant comme si nos seules mains les avaient habités... .... Comme je me promenais dans les environs d'Alger, mon pied heurta à plusieurs reprises les minces cailloux blancs plantés dans la terre. Je me penchais alors et m'aperçus... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 1 juin 2022

L'ATELIER DES SAISONS...Extrait

Les oiseaux fouillent la lumière,Picorent les murmures du vent,Demeurent étonnés,Entre sauge, lierre et sureau,D'entendre monter leur chant.   Dans quelle embuscadeM'attends-tu,Bonheur qui souris,Bercé par mes défaites ?Je rassemble à genouxDes peines pour la route.Il en faut pour chanterMieux se tenir debout.Le sourire d'une inconnue,Les mains légères des épis,Se nouant et se dénouant,L'odeur vieille d'une commodeDont les souvenirs sont envolés, Le bruit mat et rouléD'une pomme qui tombe,L'enfant qui ouvre la boucheEn traçant... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

vendredi 27 mai 2022

CHEMINS D'ENCRE...Extrait

  J’en suis persuadé, c’est la même insatisfaction – ou le même manque – qui me fait marcher et qui me fait écrire. Me voilà sur un chemin, en haut d’une falaise, l’océan roule en bas du sable et des galets. Un taillis masque la petite crique dont je devine le croissant ocre enserré de rochers où se fracassent les vagues. Je tends en vain le cou pour essayer de l’apercevoir entièrement. Il me faudrait avancer encore, mais la voie en corniche devient malaisée. J’hésite, pousse un peu plus loin. Ici, le ravinement a entaillé le... [Lire la suite]
dimanche 6 mars 2022

CARMEN PENNARUN...Extrait

le coeur est un vaste champ plein de Si, plein de Lances mon silence est un chagrin griffes dedans - il alourdit ma marche et la soumet à la question. . la vie n'est pas un parcours de plaisance pas plus que de convenance. . quand un foyer crame sur Terre Mère de toutes les douleurs pourquoi le chemin vers Compostelle s'effacerait-il de ma carte et la mémoire abandonnerait-elle mes pas ? Je suis du doigt sur la carte-poème les ruisselets de l'amour mais je n'atteins aucune rive sereine. . là, mes enfants... [Lire la suite]
Posté par emmila à 06:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 3 mars 2022

LE BOIS D'EPAVE

Il y a des lieux qui nous mènent ailleurs, un arrêt sur image, une page arrachée, une tache blême sur un mur où il y avait un cadre, le sillage d’un bateau, les murs d’un village, une ornière de boue, le sourire d’une plage, la fadeur d’une fadaise, la hauteur d’une falaise, un mot d’auteur. Mon chant est trop petit pour les oreilles du monde. Mes pieds boitent comme un verbe éclopé qui se conjugue mal. Le même paysage accroche les regards. Chacun le voit à sa façon. Je n’ai rien demandé, mais le malheur rôde autour de moi. J’ai pris... [Lire la suite]
samedi 12 février 2022

PAYSAGES ET PORTRAITS...Extrait

" Le vent est venu s’étendre à mes côtés, sur le lit de plein jour. Il me lave de toute la bêtise collée à ma peau depuis des semaines. Je l’attendais, ce vent robuste et sage, compagnon d’un soleil sans compromission. Il est ma musique, mon paysage. J’entends l’écho des montagnes là-bas, la plainte des forêts où j’ai couru autrefois, la volonté de ce village ramassé sur lui-même comme un coup de poing donné dans le gras de la colline, le murmure de l’abandon le long des murs de galets. J’aime le vent venu de loin, des plateaux... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,