lundi 27 août 2012

LES SEPARES

La neige qu’on détruit  La belle qu’on emporte Le sang qui bouge encore et le bois qui se tait Les tours de l’échafaud  Le couperet des portes brûlent sur les tréteaux de la Saint-Jean d’Été   Le soleil de six-heure épouvante la guerre et fait la terre libre au songe des amants Nous marchons en traînant des boucliers de verre dans la ville où la glace a des airs de ciment   Nous inventons des mots pour conjurer les charmes Malgourou  Malgouleur  Et nous nous inventons un langage qui tient... [Lire la suite]
Posté par emmila à 04:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,