jeudi 7 février 2013

CE QUI EXISTE

JE n'existe pas. TU n'existes pas.  Ce qui existe, et dans quelle lumière!  C'est ce qui s'est tressé entre nous, ce qui est filé entre nos deux quenouilles, la relation, l'entre-nous. Ce qui n'est pas, c'est toi et moi - séparés -   ce qui est, c'est tout ce qui nous relie, tout le champ fluctuant entre nos consciences, cette intensité, cette immensité que nous partageons, cette immensité tendue comme une vaste voilure entre Dieu, les choses et les êtres. Ce qui n'est pas, c'est l'océan et la terre - séparés... [Lire la suite]
Posté par emmila à 01:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 27 septembre 2011

CHRISTIANE SINGER

"Je voudrais vous inciter à recevoir mes paroles comme le tâtonnement d'une femme qui s'est engagée à ne perdre des yeux sur cette terre ni le rivage de la détresse ni celui de la délivrance, à honorer de la même attention l'innombrable souffrance des hommes et la rutilante merveille de la vie. Persuadée que si l'un de ces rivages se perdait dans la brume j'entrerais aussitôt dans l'illusion et dans la fiction.  Cet écartèlement, pour inconfortable qu'il soit, préserve néanmoins des naïvetés d'un espoir aveugle et des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 8 juin 2011

VIOLON

Cette métaphore : corps-violon est belle, même si, comparé au corps, le violon est lui-même mille fois simplifié, il reste quand même, dans l’ordre de l’harmonie poétique, une équivalence. Tous deux, violon et corps, sont conducteurs de musique. Tous deux sont en somme ces purs passages : « Ce n’est que corde sèche, bois sec, peau sèche, mais il en sort la voix du bien-aimé ». La construction d’un instrument comme le violon ne peut se réaliser que par la convergence d’un savoir multiple. D’abord le bois. Le choix du bois. Le choix... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,