lundi 19 décembre 2016

LUIS MIZON

Je voudrais quitter ma villeet mon corpspour aller vivre ailleurssi le ciel était lumière de l'instantje partirais en quête du cielsi le ciel habitait notre regardje chercherais la transparencepour voir le vol des oiseaux traverser tes yeuxet l'instant de lumièrese poser près de nousjour après jourj'imite je colle je reconstruis avec des motsles morceaux dépareillés de l'instantune maison éphémère entourée de cigalesde bidons et de vieux pneus     LUIS MIZON       Oeuvre Elfi Cella

lundi 19 décembre 2016

LE SEUL PAYS QUI VEUT BIEN DE MOI

Je retourne au pays des sources avant les noces du chêne, avant l’enfance, avant la nuit. Il y a, sur le bord du chemin de sable, la trace et la trame de toutes les années passées. Et parfois dans le ciel, les étoiles glacées portent un visage, une voix et le manuscrit d’une vie. Je retourne au pays des fées, je vais dormir dans la forêt du milieu avec le petit peuple des légendes. Où vont les années qui passent : dans quel grenier ? Dans quelle mémoire ? Dans quel doux oubli ? Et le grand livre de la vie est toujours ouvert à la page... [Lire la suite]
samedi 22 octobre 2016

LES OISEAUX

Pour Werner Lambersy et Jean Marc La Frenière   Nous n'avions qu'un ciel en partage il a incendié nos jours pour quelques lambeaux de nuages nous avons fait la guerre là où s'amusent les oiseaux nous avons tenté d'arrimer le bleu au noir de l’œil et les oiseaux se sont mis à crier ils se sont enfuis nous avons tant et tant jeté la pierre au vent qu'il s'est tu et les arbres ont péri sous le poids de leurs propres feuilles   .   CHRISTIAN ERWIN ANDERSEN   .          Oeuvre... [Lire la suite]
mercredi 5 octobre 2016

RÊVES BLEUS

                                                             Je vampirise le bleu de l'azur, il coule dans mes veines telle une drogue douce . Mes rêves de petite fille étaient bleus . Ma grand mère me les souhaitait de cette couleur juste... [Lire la suite]
dimanche 2 octobre 2016

JOE BOUSQUET

(...) Le vent pleurait les oiseaux de passage Berçant les mers sur ses ailes de sel Je prends l'étoile avec un beau nuage Quand la page blanche a bu tout le ciel   .   JOË BOUSQUET   .   Oeuvre Gilles Joseph Berger
Posté par emmila à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 15 août 2016

OCTOGONE...Extrait

Le ciel s’était empli de vagues. Les étoiles assuraient l’intelligence des formes. Ce n’était pas seulement l’oubli des origines mais aussi la minceur lente, absorbante, des trajectoires qui demandait cette autre géométrie. Les étoiles contenaient le présent, elles contenaient comme toujours le présent, étant passées par tant de passé ; elles faisaient autorité dans le ciel. Leur progression m’enveloppait et même, à certains moments, aurait pu changer pour moi, à volonté le sens des mondes.   Leurs chemins, alors, ces lignes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 3 août 2016

COURBE DU TEMPS ...Extrait

quand le regard devient regardla main s'arrête un peucomme pour écouterla lumière à quatre heuresest l'or déclinant d'un fruitle ciel plus pur encoreque celui de l'enfance cachéedans le vert tremblement des poiressous l'arbre s'incline une têteselon la courbe de sa vievivre vivre blessure lente comme neige   .   JACQUES ANCET   . Yann Simon Photographies    
Posté par emmila à 21:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
lundi 25 juillet 2016

FEUILLETS ...Extraits

L’exubérance, fleurs, feuillages, du milieu de juin n’est rien comparée à la puissante maturité qui saisit cette terre plus belle qu’aucun ciel. A la fin de juillet le ciel auparavant comme une lisse toile bleue se creuse soudain, gouffre sans un frisson où baignent les feuillages verts et noirs d’une dureté inexorable ; et lorsque août arrive, on voit vers le soir la lumière comme un fleuve fuir à l’horizon vers une mer inconnue et rendre à la voûte abandonnée sa transparence peu à peu chargée d’étoiles.   .   GUSTAVE... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 5 juillet 2016

EUGENIO MONTALE

Apporte-moi le tournesol, que je le transplanteDans mon terrain brûlé par l'air salin ;Et qu'il montre tout le jour aux miroirs bleusDu ciel l'anxiété de son visage jaune pâle.Les choses obscures tendent à la clarté,Les corps s'épuisent en fluxDe teintes : elles en musique. S'effacerest donc le destin suprême.Apporte-moi la plante qui nous mèneLà où surgissent de blondes transparencesEt s'évapore la vie telle une essence ;Apporte-moi le tournesol affolé de lumière.   .   EUGENIO MONTALE   . Oeuvre Anita... [Lire la suite]
samedi 25 juin 2016

NOIR ECRIN...Extrait

Peut-êtreTout à l'heure dans une demi-attente ou peut-être dans un demi-sommeil bercée dans l'entre-deux des jours dans un halo en demie-teinte ou peut-être de demi-soupir à mi-voix entrebue entre veille et trêve à mi-contrée de la terre et de l'eau dans l'entre-deux du ciel à demi-mots à demie-nue peut-être.   .   ANGELE PAOLI Editions A fior di carta 2007   .   Oeuvre Edgar Degas    
Posté par emmila à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,