mercredi 9 août 2017

SHALOM PALESTINE

"The shtetl is more like a cemetery now." Simone Daud* .   Un pays nommé Palestine où nous aurions pu nous aimer en rêve un pays d'une beauté légendaire où coulait le miel du poème un pays qui chantait le jasmin et la fleur du citronnier un pays de bergers et de bédoins en pèlerinage vers la Jérusalem céleste Palestine terre féconde de l'olivier La destruction de Gaza et l'extermination des palestiniens signe la mort des "démocraties occidentales" celle de la France surtout Pays des Droits Humains Symbole planétaire des... [Lire la suite]

jeudi 21 juillet 2016

SYRIE...COMBIEN DE TEMPS ENCORE ?

Ceux qui regardent souffrir le lion dans sa cage pourrissent dans la mémoire du lion. Les Matinaux (1950) RENE CHAR   .   Affreux....! Ne nous voilons pas la face, car c'est nous qui bombardons...NOUS, L'OCCIDENT !!!! Tous les jours sont des jours de deuil en Syrie ...Le 19 juillet 2016 est une journée de deuil pour les familles de 300 victimes innocentes, la presse en parle un peu , une "bavure " de la coalition à laquelle s'ajoute le massacre quotidien par le régime et Poutine .... Alep comme d'autres villes sont... [Lire la suite]
samedi 25 février 2012

UN MEDECIN FRANCAIS DECRIT LE CARNAGE DE HOMS EN SYRIE

Les atrocités qu’il décrit laissent deviner la terreur de la répression syrienne. Jacques Bérès*, chirurgien humanitaire français, de retour vendredi 24 février d’une mission de 19 jours en Syrie, a raconté le « carnage » dont il a été le témoin dans la ville de Homs, au centre de la Syrie, bombardée sans relâche par les forces de Bachar Al Assad. Dans cette ville d’un million d’habitants, assiégée depuis plus de trois semaines par l’armée syrienne, ce témoin relate des bombardements menés avec une régularité... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 21 septembre 2010

A BOULETS ROUGES

  Oeuvre de H. Pille . " Des pourris c'est moi qui vous le dis     regardez ces tronches ces gueules ces faciès     Des espagnols des Italiens des Croates des Bulgares     Des bougnoules     Des sales nègres merdiques     Il y en a même qui portent chapeau     et cravate comme les bourgeois         Des pourris c'est moi qui vous le dis     Des chiens affamés de sang Des sauvages     Des brutes qui tueraient père et mère... [Lire la suite]