samedi 31 mars 2012

CLAUDE ROY

À la porte du temps à un très mince instant du seuil si par mégarde de la pointe du vide tu pousses un caillou qui tombe pendant quelques battements de coeur Rien Puis le son de la pierre qui entre dans l’eau et résonne longuement dans l’espace aveugle et la nuit noire du temps . CLAUDE ROY .
Posté par emmila à 14:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 6 mars 2011

LE VOYAGE D'AUTOMNE...Extrait

  Absent la nuit quand je marche à l’envers de l’autre côté du temps de ma vie quand je m’égare et je dévie quand je me perds et ne sais plus qui j’ai suivi   quand je me crois à Pékin ou à Rome mais suis sur King’s Road à Chelsea fatigué partout d’être le même homme usé de peut-être et perclus de si   Je rêve d’un songe fait de vrais mensonges où cesser enfin d’être Claude Roy Devenir souris alouette ou éponge le grand repos d’un autre moi   Malgré nous le rêve a bonne mémoire On cherche à se fuir... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 26 juillet 2010

CA M'EST EGAL

Ça m'est égal d'être un peu mort Escamoté dessous la terre Du côté de ceux qui ont tort D'être plus là pour prendre l'air Ça m'est égal que plus personne Sache comment je m'appelai Tant et tant de téléphones sonnent Dans des appartements déserts Ca m'est égal de ne plus voir gens qui pleurent ni gens qui rient De rien sentir de rien savoir D'être un peu de rien dans du gris Mais je voudrais pourtant savoir Si quelque part quelqu'un quand même Se souviendra de mes souvenirs Ai-je rien oublié de tous ceux que j'aime Je... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 11 juin 2010

VOIX

On a besoin d’un peu de vie de confusion de brouhaha sinon dans le vide et le calme dans la poussière des années   on pourrait entendre distinctement une voix très ancienne dont on croyait avoir perdu le son une voix égarée et pourtant restée là   prise dans l’absence et dans l’oubli la voix de ce mort qu’on aima parlant tout seul au bord du temps au bord des larmes.   .   CLAUDE  ROY .
Posté par emmila à 22:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 7 juin 2010

LA NUIT

…Sa main laisse glisser les constellationsle sable fabuleux des mondes solitairesla poussière de Dieu et de sa créationla semence de feu qui féconde la terre….CLAUDE  ROY. Oeuvre Michel-Ange
Posté par emmila à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 23 mars 2010

AUTREMENT DIT, L'AMOUR

Il y a,il y a des jours de raisins doux, de pommes d'or,de quoi faire taire notre très vieille soif.Et l'eau qui court, torrents, rivières,court sous la peau, enrobe nos cœurs, calme nos doigts.Rien ne manque, rien n'est mieux,et quand la nuit vient, elle affiche pour nous deuxun jeu complet d'étoiles.Il y a des jours de fruits amers,quand les pépins écrasésnous blessent un peu la langue,nous font former des mots moins beaux.Il y a des jours de courte pailleoù trois fois l'on tire la plus courte.Les enfants sont un peu trop loinpour... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 2 juillet 2009

LE NOIR DE L'AUBE

La porte que si longtemps personne n'avait ouvertea soupiré doucement Il y a dans la pièceune odeur de temps d'oubli oublieux Il faut bouger faire grincer le plancher sous les pasfaire du bruit ouvrir les fenêtrestoucher les choses qui sont là On a besoin d'un peu de vie de confusion de brouhahasinon dans le vide et le calmedans la poussière des années on pourrait entendre distinctement une voix très anciennedont on croyait avoir perdu le sonune voix égarée et pourtant restée là prise dans l'absence et dans l'oublila voix... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 2 juillet 2009

POESIES....Extrait

Le tumulte du vent les vagues de la merl'appel intermittent des sirènes du feule grand vent et le froid les neiges de l'hivertout me ramène à vous compagnons du grand jeu   Les bottes de Poucet oublieuses des guerrestricotent leur chemin malgré les conquérantsL'amour et l'amitié ont d'autres planisphèresque les plaines de sang où crient les loups errants   Je vous entends la nuit je vous attends le jourmes amis qui parlez dans vos prisons de ventje tends vers vous mes mains mes doigts tremblants et gourdsmes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 2 juin 2009

TANT

                                               Tant je l’ai regardée caressée merveilléeEt tant j’ai dit son nom à voix haute et silenceLe chuchotant au vent le confiant au sommeilTant ma pensée sur elle s’est posée reposéeMouette sur la voile au grand large de la merQue même si la route où nous marchons... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 21 mars 2009

SANS TITRE

Elle est venue la nuit de plus loin que la nuitA pas de vent de loup de fougère et de mentheVoleuse de parfum impure fausse nuitFille au cheveux d'écume issue de l'eau dormante.Après l'aube la nuit tisseuse de chansonS'endort d'un songe lourd d'astres et de médusesEt les jambes mélées aux fuseaux des saisonsVeille sur le repos des étoiles confuses.Mais elle vient la nuit de plus loin que la nuitA pas de vent de mer de feu de loup de piègeBergère sans troupeau glaneuse sans épisAveugle aux lèvres d'or qui marche sur la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 23:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,