mardi 15 septembre 2015

EROS, L'ANGE GARDIEN DE LA VIE

La vie demeure un mystère. Des nos jours, la science l’approche uniquement par ses manifestations et selon les conditions dans lesquelles elle se manifeste. L’homme est le seul à subjectiver la joie par laquelle toute vie se révèle. La vie en elle-même ne nous intéresse pas, mais son éprouvé. L’évidence de la vie est le contraire du vide caractérisé par la sensation d’être mort. Dans une perspective psychanalytique, la vie est affectivité, sentiment de réplétion subjective. La vie commence avec le pouvoir d’être affecté et devient... [Lire la suite]