dimanche 19 août 2018

VRAIE LUMIERE NEE DE VRAIE NUIT

Âme soeurEntends-tu ce quiVient de l’heure, ce quiVient du coeur,à l’heureDe l’abandon, à l’heureDu crève-coeur,Ce battementdepuisLa naissanceLes entrailles maternelles,Déchirantl’écorceTerrestre, ce battementQui cherche à se dire,Qui chercheà se faireEntendre, entends-tuÂme sœurCe cri d’avant- vie, pleinD’une étrangère nostalgieDe ce qui avait étéRêvé et comme àjamaisVécu, matin de brumeD’un fleuve, nuageSe découvrantfeuillage,Midi de feu d’un pré, pierreSe dévoilant pivoine, touteLa terre embrasée, toutLe ciel incandescentEn une... [Lire la suite]

jeudi 9 août 2018

L'ESPERANCE

  J’ai ancré l’espéranceAux racines de la vie Face aux ténèbresJ’ai dressé des clartésPlanté des flambeauxA la lisière des nuits Des clartés qui persistentDes flambeaux qui se glissentEntre ombres et barbaries Des clartés qui renaissentDes flambeaux qui se dressentSans jamais dépérir J’enracine l’espéranceDans le terreau du cœurJ’adopte toute l’espéranceEn son esprit frondeur.     .     ANDREE CHEDID     .       Oeuvre Goxwa Borg    
Posté par emmila à 14:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 30 juillet 2018

ANNE MARGUERITE MILLELIRI...Extrait

Cette main doucement posée sur ton épaule,ces pas dans l'escalier,les craquements du plancher,ce bol vide sur la table du matin, ces bribes du passé, ces miettes au festin des oiseaux ; La fenêtre fermée, la porte qui grince, le froid à l'intérieur. Le soleil n'entre pas, hésite au seuil du silence.Il connaissait une chanson, le vent l'a perdue loin ; La marjolaine et le genêt, l'été absent.La vieille pendule à plus d'heure, comme toisans sommeil. Ta maison, ce cœur en arrêt.     .    ... [Lire la suite]
mardi 24 juillet 2018

ALORS BEAUTE

Alors beauté tu es venue tu m’as je crois demandé l’heure je resterais là dans la rue devant toi pour l’éternitéEt devant toi voir-être vu et pénétrer dans l’inconnu devenir ta raison secrèteEtre éclairé par le mystère et être admis par l’interdit être écouté par l’inouï et reflété par la merveille et le mirer aussi bien qu’elle Tes yeux d’enfant enclos dans l’ombre deviendrais-tu plus belle en montant l’escalier et de grâce parfaite au septième palierEt les fleurs du mancenillier sur le papier peint de sa Chambre Tes yeux jardins... [Lire la suite]
mardi 24 juillet 2018

LES FLEURS DU MAL...Extrait

Je sais l'art d'évoquer les minutes heureuses,Et revis mon passé blotti dans tes genoux.Car à quoi bon chercher tes beautés langoureusesAilleurs qu'en ton cher corps et qu'en ton cœur si doux ?Je sais l'art d'évoquer les minutes heureuses   .     CHARLES BAUDELAIRE     . Oeuvre August Macke
Posté par emmila à 08:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 24 juillet 2018

JEAN LAVOUE...Extrait

Les arbres t’enseigneront plus que tous les livresOn a oublié qu’un moine disait celaBien avant les écrans et tous les processeursAvant même la presse à imprimerAlors que chaque page était soigneusement gravée à la mainCalligraphiée comme nervures de feuillesEnluminée comme soleil levantDéployée comme barque sur la merQue dirait-il maintenant que des forêts entières se trouvent sacrifiéesAu monde artificiel et froidDont naïvement nous comptons peut-être apprendre un jourDe quel bois le cœur de l’homme est fait   .   ... [Lire la suite]

mardi 17 juillet 2018

HENRI GUERIN...Extrait

Nous ignorons de moins en moins de choses, nous commençons à savoir comment s'établirent les montagnes, quand les océans refluèrent, pourquoi ils battent sur nos berges. Nous connaissons mieux les caprices du ciel et de la terre, nos vieilles terreurs semblent reculer à mesure que s'étirent vers le bas autant que vers le haut, nos lunettes du dedans jointes à celles du dehors. De nouveaux aventuriers, guetteurs de vie et nouveaux poètes, du biologiste à l'astrophysicien, scrutent les infinies combinaisons de la matière que voile à... [Lire la suite]
vendredi 6 juillet 2018

BRUNO ODILE...HOMMAGE

Je viens d'apprendre la disparition de Bruno Bourdiol, Bruno Odile de son nom de plume...Je suis terriblement peinée, Emmila n'aura plus le plaisir d'échanger, via sa poésie et ses textes, avec Bruno...un des plus anciens fidèle de ce blog ... Ton chemin, Bruno, est maintenant dans la lumière...Là-haut, sur la colline, les cigales continueront à chanter... .   " Quelques étoiles s’exaltent immédiatement et disparaissent dans la conscience infinie des anges -, d’autres sont affectées à des êtres qui les transforment lentement,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 5 juillet 2018

JEAN LAVOUE...Extrait

Sais-tu que marcher simplementPeut suffire à sauver le Poème en toiA lui donner son rythmeSes brusques éveilsSon glissement de pasSes arrêts sur un filSon élan furtif Sais-tu qu’une maison peut abriterTous les sentiers de la forêtTous les rivages de l’océanTous les secrets de l’universTous les oiseaux du cœur Qu’elle peut laisser grandir tous les soleils de l’âme T’avancer silencieux Tel un funambule un livre à la mainAvec souplesse et légèretéLenteur et gravitéPeut devenir à l’instant mêmeTa danse lumineuseTa liturgie... [Lire la suite]
samedi 30 juin 2018

GEOFFREY ORYEMA

  .     Geoffrey Oryema 19 octobre 2013, Bonifacio