jeudi 8 septembre 2016

SOUFFLES ET SONGES...Extrait

Odeurs de massacre dans les myrtilles écrasées Écume de batailles Partout La meute attaque et gesticule   L'air est plein de carcans Bruits de sang, nuages de cendres L'homme dans sa tanière ne respire plus que le feu La peur, la haine, sont à l'affût, tapies dans nos affiches, nos pirouettes radiophoniques, télégéniques, eugéniques Tumulte et férocité   Comment pourrions-nous, comment transformer l'effroi en espace, les chaînes en envol ?   Quelle place pour la parole qui délivre, les mots... [Lire la suite]

jeudi 18 août 2016

COLETTE GIBELIN...Extrait

A la fin il y aurait la mer, visage déchirant, comme un grand désert violet, lente, très blanche, et musicale, peut-être un peu blessée, mais si remuée de soleil.Et au-delà, cette matière nue, ce sel de désirs.Toi, ma désarmée d’avant saison, mon indécis parmi les ronces, nous avançons dans les rires gonflés de questions, avec l’entêtement absurde des hublots.Paupières battantes, la joie.Toi, mon grand délire d’extrême raison, ma déchirée solaire, ô dites moi cet espoir insensé, et l’aube vive comme un chant de coquelicots.A la fin... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
lundi 15 août 2016

COLETTE GIBELIN...Extrait

L’aube n’est pas l’envol, ni l’éveil Elle est errance et brûlure Désillusion L’aube, je ne veux pas la dire Et pourtant je pourrais, je pourrais Mais il faudrait ne pas se laisser traverser par le silence des étoiles Et surtout, il faudrait apprivoiser la foudre, patiemment, dans l’espoir insensé que toute parole recommence le monde   .   COLETTE GIBELIN   .      
vendredi 24 juin 2016

LE PAROXYSME SEUL...Extrait

Ecoute J'atteins de nouveau l'instant nul où l'avant et l'après s'anéantissent, Foudroyés Des grains de mimosas m'éclaboussent dans l'ombre Je n'ai rien à t'apprendre Je ne dure pas Je ne perpétue que le défi de chaque seconde Ne dis rien Le présent est ce plaisir absolu de n'avoir pas de lendemain Précédé de rien Suivi de rien Total   . COLETTE GIBELIN   .     Oeuvre Pierre Bonnard
Posté par emmila à 18:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 16 juin 2016

VIVANTE PIERRE...Extrait

Frémissements de galets lavés par la marée Fissure en marche vers l’aurore Quel vent des origines anime la matière insuffle la vie à la roche blessée ?   Alluvions, sédiments, éboulis, effritements Le temps gerce la chair minérale, s’infiltre dans l’énigme O mémoire du monde close comme un fruit mûr avant la chute. Cœur de granit et regard transparent du cristal accrochant la lumière pour ne pas renoncer Turquoises, saphirs, opales Ultimes flamboiements des grandes forces telluriques Stries, strates, rayures vitales,... [Lire la suite]
mardi 31 mai 2016

APPEL ...Extrait

« J’ai rêvé d’une vie profonde, intense comme l’éclair. Lourde parfois et pénible à porter, mais plus riche, mais plus vraie que le lent déroulement monotone des jours qui suffit à trop de gens. Tout mon être se révolte contre la banalité de ces existences sans ferveur et sans merveilleux. Mais je rejoindrai ceux qui résistent et nous l’emporterons… Je cherche le soleil, je cherche l’humanité fraternelle. Je n’enterrerai pas mes rêves de jeunesse. Je veux une vie libre et pure, ouverte à l’inconnu et sans préjugés, une vie de ferveur,... [Lire la suite]

mercredi 25 mai 2016

CE N'EST QUE VIVRE...Extrait

Une fenêtre blancheouvre à la joie des fleursau sortilège des étangsLa nuit s'échappe de chaque planteSans l'eau des songes, que la vie serait longue ! .   COLETTE GIBELIN   .   Oeuvre Pierre Bonnard
Posté par emmila à 16:58 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 12 avril 2016

CE N'EST QUE VIVRE...Extrait

Peut-être n'est-il pas,hélas,de phares dans la nuit,Que sommes-noussinon reflets de lune et vibrations du vide, nuances et passagesfluctuationsflux et reflux,et le creux et le grouillementet le désordre et l'harmonieNos géographies s'éparpillentNos terres s'érodentet se désoriententNous n'avons inventé ni l'axe ni l'éclatNous sommes méandres et mouvances,oscillations et scintillementsN'est-il pas,oh, n'est-il pas,quelque part,une île fourmillante et nue,gonflée de sève,une île où vivre est une vitre claire,un miroitement d'or ? . ... [Lire la suite]
mardi 12 avril 2016

CE N'EST QUE VIVRE...Extrait

... Ce leurre du labyrintheCe goût d'amande amère,Ce rêve de vaisseaux,désemparésNe pleure pas,ce n'est que vivre.Un goût de menthemêlé de cendreUn goût de sableet de songeA force de marcherdans la nuit aux mille chambressecrètesou dans l'éclat fragile des genêtsnous inventons peut-être le lumineux cheminde vivre et de mourir .   COLETTE GIBELIN   .   Photographie Thami Benkirane benkiranet.aminus3.com    
samedi 2 avril 2016

LE JOUR VIENDRA, LA NUIT AUSSI...Extraits

J'avance dans la nuit. J'écarte l'ombre et j'ouvre les étoiles pour y trouver la perle opaline. Les oursins se rétractent. J'ai désancré mes ailes pour un très long voyage. Je m'irise et je plane. L'espace jaillit de mon vol. Ne me rappelez pas dans vos terres obliques.Volutes. Spirales. Enroulements. Je tourne et tourbillonne dans le lisse et le doux. Tendres torsions. Je m'évapore dans le vent. Je vais je ne sais où, dans le velours de l'aube ou la soie fragile du couchant. Je me dissous, m'éparpille, arc en ciel éphémère.... [Lire la suite]