mardi 28 janvier 2014

LA VIE A FOISON...Extrait

Je sais la mort, le vide, l’angoisse suante. Je pourrais hurler au mal, à la nuit. Crier le temps à l’œuvre en moi : la lente corruption des sources, la chair qui se défait et le cœur qui s’effrite. Les pans d’ombre dévorant le soleil et la vie s’échappe et fuit par toutes les issues. Les espoirs mort-nés, les soifs mal étanchées. Les folies douces et noires, les suicides rêvés et l’usure de l’être, la solitude, le gel de l’âme, les illusions fanées, les amours avortées. Je dis la beauté du monde toujours offerte, là, sous mes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 6 septembre 2013

SINGULIERES ET PURIELLES...Extrait

"C'est une fille de haute liesse, à prendre la vie en proue, hisser les heures à vive allure, une femme libre de son essor. Elle rit vrai à la face du jour et son haleine a la fraicheur des pointes d'herbe quand frémit l'aube.On tenterait de la retenir. La marge d'une étreinte, d'une page partagée, d'un morceau de pain rompu. Elle est déjà plus loin que le tournant de l'été. On cherche son propre chemin dans le sillage fulgurant.   .   COLETTE NYS-MAZURE   .      
Posté par emmila à 23:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 6 avril 2013

LE FOR INTERIEUR...Extrait

Et moi, de l'arbre, je tiens l'ancrageen terre ancienne, fanges, pierriers,argiles, limons et craies,strates d'humus odorant.Mes racines forcent schistes et calcaires :doigts puissants poussant loin leur priseet leur appui, suscant la vieà l'oeuvre au noir du magma.Fécondes ténèbres, obscur travail souterrain,gestation.Je dure, et je m'accrois. .   COLETTE NYS-MAZURE   .              
Posté par emmila à 21:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 9 décembre 2012

AIMEE-AIMANTE

C'est une femme de soie sauvage. Poreuse sous les mains savamment tendres. Une femme de collines et de combes, de feuillages, de mousses. Une ligne sinueuse en volutes et voluptés. Sucs et salives, écartèlement vertigineux. Elle, disloquée, réunie. Une femme très loin, à héler, harponner. Très proche à pétrir, goûter, savourer. Une femme d'espace amoureux saturé de miel et d'ombres intimes, de fière approchée, de tressaillement secret. Rauque et luisante dans la rumeur du plaisir imminent. Tambour de la jubilation. .   COLETTE... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 9 décembre 2012

FRUITEE

Elle aime fabriquer des confitures. Bonheur de la cueillette : fraises dodues, grappes de groseilles rouges ou blanches, cassis, prunes grasses, velours des abricots fessus. Les mains lavent et relavent, jouent dans l'eau piquée de feuilles et d'insectes. Elle s'attarde : membranes d'orange, noyaux rebelles, rubans de peaux de pommes; des grains roulent sur le sol, s'écrasent, tachent. Les lentes cuissons irriguent la cuisine, s'élancent vers les chambres. Dans la gloire des fins d'après-midi, le jus translucide versé voluptueusement... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 1 septembre 2011

LA VIE A FOISON...Extrait

Liban terre et sang sans pitié cendres sur nous entre montagnes et mer la plaine Méditerranée coulée du Lîtâni vasques-miroirs sous la nue les yeux des femmes leurs voix humides alentours convoitises insensées démences Années de feu et d’outrages les hordes du ciel fer mitraille éclats noirs furie fauve assauts sièges soutenus carnages sans âge explosions oreilles sourdes débâcles invasions capture aucune rémission massacres tueries incandescences les déflagrations affolent les rues embrasées crevées poignardées expéditions punitives... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 8 décembre 2010

GLANEUSE

Avec ses mots serrés, écrasés, juteux entre les doigts, ses mots de chaud et doux pour nuits d'épouvante, de dure délirance ; avec, au fond des poches, ses ariettes allègres, ses graves récitatifs, elle avance dans la forêt des hommes. Elle a pris aux mésanges plumes et chants ; aux sentiers leur creux moussu ; à la mer son ressac. Elle n'a ni armure ni besace. Elle confie sa disette aux baies des buissons. Va-nu-pied, tzigane, lys des champs. Orphée va, la flûte à la main..COLETTE NYS-MAZURE.Oeuvre William bouguereau
Posté par emmila à 22:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 21 décembre 2009

DE HAUTE MER

L’enfant a compté et recompté toutes les vagues; il a chevauché l'écume et bu la nue. Il a dénombré les coquillages, trié les étoiles de mer, aiguisé les couteaux.Il a balisé la plage de châteaux forts et bourré ses poches de galets soyeux. Il a singé la démarche des crabes. Entre ses doigts écartés, il a laissé couler l'infini sable fin et s'est trempé longuement dans chaque bâche aveuglante. Il s'est tressé des bracelets d'algues et de varechs.Il lèche sur ses lèvres le goût opiniâtre du sel et secoue se crinière d'oyats délavés. Il... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,