mardi 21 août 2018

LA TERRE DES ORANGES TRISTES

Lorsque nous avons dû quitter Jaffa pour Acre, il n’y a eu aucune sensation de tragédie. Cela ressemblait à un voyage annuel pour passer les fêtes dans une autre ville. Notre séjour à Acre ne semblait pas étonnant : peut-être même, étant jeune, m’en suis-je réjoui car ce déplacement me faisait rater l’école… Pourtant, la nuit de la grosse attaque sur Acre, la situation devenait plus claire. Ce fut, je pense, une nuit cruelle, passée entre le silence rigide des hommes et les invocations des femmes. Mes pareils, toi et moi, étions trop... [Lire la suite]

mardi 21 août 2018

NOUS ENSEIGNONS LA VIE, MONSIEUR

Aujourd’hui, mon corps était un massacre télévisé.Aujourd’hui, mon corps était un massacre télévisé censé ne pas aller au-delà des brèves citations et des limites des mots.Aujourd’hui, mon corps était un massacre télévisé censé ne pas aller au-delà des brèves citations et des limites des mots, suffisamment remplies de statistiques pour s’opposer à une riposte mesurée. Et j’ai peaufiné mon anglais et j’ai appris mes résolutions de l’ONU.Et pourtant, il m’a demandé : « Mademoiselle Ziadah, vous ne pensez pas que tout... [Lire la suite]
dimanche 13 mai 2018

MINERAI NOIR

Quand la sueur de l'Indien se trouva brusquement tarie par le soleil Quand la frénésie de l'or draina au marché la dernière goutte de sang indien  De sorte qu'il ne resta plus un seul Indien aux alentours des mines d'or On se tourna vers le fleuve musculaire de l'Afrique Pour assurer la relève du désespoir Alors commença la ruée vers l'inépuisable Trésorerie de la chair noire Alors commença la bousculade échevelée ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
lundi 9 avril 2018

UN SANGLOT NOMMÉ GAZA

Il arrive un moment où vient la sensation que l’on se répète encore et encore, pour rien, pour pas grand-chose de concret, pour aucun changement. En somme, une oppression, un à-quoi bon, contre lesquels il est dur de lutter. Cela vaut pour nombre de sujets d’actualité. La situation politique et économique en Algérie, la tragédie syrienne ou le drame profond des Palestiniens. Ce qui vient de se passer à la « frontière » de Gaza, cette tuerie qui n’est rien d’autre que l’affirmation d’un pouvoir total de vie et de mort sur une... [Lire la suite]
lundi 14 août 2017

MON PAYS QUE VOICI...Extrait

Sur mon visage j'ai dessiné les signes du Samba et je remonte lentement ô mon Pays le lit de ton Histoire parmi la pierre à feu et le silex taillé Et l'odeur acre de la poudre se mêle à la senteur douceâtre des abricots Tu ne connaissais point le sacrificateur au couteau d'obsidienne et qui ouvrait au valeureux guerrier le chemin du soleil Par la voix des Butios l'oracle des Zémès gouvernait le Pays des cent grottes et les Chémis maîtres des destinées humaines se partageaient l'espace veillant sur ton enfance ô mon Pays Mais un... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 26 juillet 2017

DOMINIQUE DE VILLEPIN - PROPOS SUR ISRAËL

Ayons le courage de dire une première vérité: il n'y a pas en droit international de droit à la sécurité qui implique en retour un droit à l'occupation et encore moins un droit au massacre. Il y a un droit à la paix qui est le même pour tous les peuples. La sécurité telle que la recherche aujourd'hui Israël se fait contre la paix et contre le peuple palestinien. En lieu et place de la recherche de la paix, il n'y a plus que l'engrenage de la force qui conduit à la guerre perpétuelle à plus ou moins basse intensité. L'État israélien se... [Lire la suite]

vendredi 20 janvier 2017

AFRIQUE

Afrique ta tiare solaire à coups de crosse enfoncée jusqu'au cou ils l'ont transformée en carcan; ta voyance ils l'ont crevée aux yeux ; prostitué ta face pudique ; emmuselé, hurlant qu'elle était gutturale, ta voix, qui parlait dans le silence des ombres. Afrique, ne tremble pas le combat est nouveau, le flot vif de ton sang élabore sans faillir constante une saison; la nuit c'est aujourd'hui au fond des mares le formidable dos instable d'un astre mal endormi, et poursuis et combats - n'eusses-tu pour conjurer l'espace... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 27 octobre 2016

AU COEUR DU CRI...Extrait

Maudite soit l’Apocalypse et ses putains fiévreuses ses émirs aux bouches emplies de diamants ses adorateurs dépositaires des crimes universels ses rabbins furieux semblables au feu noir de l’enfer ses cohortes de prêtres sanguinaires au service des tyrans La lune pleure au commencement cardinal du jour j’ai vu les armées en route vers Ninive les conquistadors brûler les villages de peaux bariolées j’ai vu les Croisés prier et trembler aux portes de Damas Tandis que fleurissait une rose blanche sur le front de la reine de Saba j’ai... [Lire la suite]
vendredi 30 septembre 2016

ZIAD MEDOUKH...Extrait

Ô soldats occupants, Ô colons agresseurs, Ô sanguinaires apatrides, Vous qui vous avez occupé notre pays, Volé notre terre Et humilié notre peuple Par des orgies de punitions collectives, Par des agressions et des crimes quotidiens Partez ! Vous qui êtes élevés dans la haine et la violence, Vous tuez de sang froid nos gosses lanceurs de cailloux, Vous brûlez sans foi ni loi nos bébés dans leurs lits, Vous attaquez brutalement nos lieux saints, Vous encerclez nos villages et nos champs, Vous détruisez nos maisons et vous arrachez nos... [Lire la suite]
mercredi 11 mai 2016

REQUÊTE EN PARDON A L'HOMME NOIR

J’ai vu le gueux manger la terre quand la graine tombait du ciel jetée là par de monstrueux avions venus d’occident la graine jetée aux chiens noirs était blanche et blême l’enfant piétiné j’ai entendu sous un soleil atroce le corps des pauvres claquer au vent et claquer des dents au gré des blancs claquer comme un étendard famélique percé de trous j’ai vu trop souvent ce geste terrible des doigts joints portés aux lèvres pour signifier la faim mais jamais je n’ai vu non au grand jamais ni entendu ventre repu claquer au vent ni... [Lire la suite]