jeudi 13 août 2015

PARIS OBSCENE

   .   Un Paris-plage pour rendre hommage à Tel-Aviv, une ville, un pays, une colonie qui vient juste de retirer la vie à un bébé ! Qui l'aurait parié sans passer pour un attardé mental ou moral ? Notre part d'infamie peut-être ? Ou alors notre lien d'amitié avec un pays qui nous apprend chaque jour comment se débarrasser des arabes à peu de frais... On est passé du nationalisme primaire au national-sionisme secondaire... pour signifier aux puissants que notre pays n'est plus antisémite. Il œuvre désormais pour le... [Lire la suite]

samedi 9 mai 2015

NOUS SOMMES LA PREUVE VIVANTE D'UN CAUCHEMAR CONVERTI EN LUMIERE

Mesdames, Messieurs,   Il est des mots que l’histoire a blessés et dont le sang ne coagule jamais. Des mots de plaie vive qui suinte d’amertume et que ravive la conscience du toujours et du jamais. Des mots d’eau salée qui ont poussé à l’ombre de l’arbre du non-retour. Des mots sombres comme les cales des bateaux négriers. Des mots couleur de peau, au plus noir du désastre, quand s’effondrent les dieux et que la langue déparle. Des mots qui sont des cris que dévorent les îles et des chants resurgis au blues des plantations.... [Lire la suite]
lundi 2 juin 2014

MAYA ANGELOU...Extrait

Nous, étrangers du courage,Exilés du plaisir,Sommes recroquevillés dans nos coquilles de solitudeJusqu’à ce que l’amour quitte les hauteurs de son temple sacréEt se révèle à nousNous libère et fait entrer dans la vie.L’amour arriveEt dans son cortège viennent des extasesDe vieux souvenirs de plaisirD’anciennes histoires de souffrance.Pourtant, si nous sommes audacieux,L’amour fait tomber les chaînes de la peurDe nos âmes.Nous sommes sevrés de notre manque de hardiesseDans l’afflux lumineux de l’amourNous osons être bravesEt soudain... [Lire la suite]
vendredi 26 avril 2013

LETTRE AU MINISTRE RESIDENT

Monsieur le Docteur Frantz Fanon Médecin des Hôpitaux Psychiatriques Médecin-Chef de service à L’Hôpital Psychiatrique de BLIDA-JOINVILLE     A Monsieur le Ministre Résident Gouverneur Général de l’Algérie ALGER Monsieur Le Ministre, Sur ma demande et par arrêté en date du 22 octobre 1953, Monsieur le Ministre de la Santé Publique et de la Population a bien voulu me mettre à la disposition de Monsieur le Gouverneur Général de l’Algérie pour être affecté à un Hôpital Psychiatrique de l’Algérie. Installé à l’Hôpital... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 26 avril 2013

PREFACE "LES DAMNES DE LA TERRE " DE FRANTZ FANON PAR JEAN-PAUL SARTRE

Il n'y a pas si longtemps, la terre comptait deux milliards d'habitants, soit cinq cents millions d'hommes et un milliard cinq cents millions d'indigènes. Les premiers disposaient du Verbe, les autres l'empruntaient. Entre ceux-là et ceux-ci, des roitelets vendus, des féodaux, une fausse bourgeoisie forgée de toutes pièces servaient d'intermédiaires. Aux colonies la vérité se montrait nue ; les “ métropoles ” la préféraient vêtue ; il fallait que l'indigène les aimât. Comme des mères, en quelque sorte. L'élite européenne entreprit de... [Lire la suite]

mardi 20 septembre 2011

PRIERE DE PAIX

Seigneur Jésus, à la fin de ce livre que je T’offre comme un ciboire de souffrances Au commencement de la Grande Année, au soleil de Ta paix sur les toits neigeux de Paris - Mais je sais bien que le sang de mes frères rougira de nouveau l’Orient jaune, sur les bords de l’Océan Pacifique que violent tempêtes et haines Je sais bien que ce sang est la libation printanière dont les Grands Publicains depuis septante années engraissent les terres d’Empire Seigneur, au pied de cette croix – et ce n’est plus Toi l’arbre de douleur, mais... [Lire la suite]
dimanche 17 octobre 2010

MON PAYS QUE VOICI ...Extrait

« Terre déliée au cœur d’étoile chaude  Fille bâtarde de Colomb et de la mer  nous sommes du Nouveau Monde    et nous vivons dans le présent. Nous ne saurons marcher à reculons  n’ayant point d’yeux derrière la tête et le moulin du vent broie les paroles sur nos lèvres car sur les socles de la mémoire  dans la farine de nos mots ô mon pays  nous pétrissons pour toi des visages nouveaux. Il te faut des héros vivants et non des morts ».ANTHONY PHELPS . Oeuvre Gérald... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 13 août 2010

EMILE ROUMER

Vous avez ravagé fruits, lambourdes et fleurs depuis noix, corossols jusqu'aux oranges aigres ; tandis qu'en vos jardins rose, œillet, staphysaigre charment les yeux, merci pour la tonte coiffeurs ! Merci pour les dollars dont nous sentons l'odeur mais qu'au léger de main vos poches réintègrent, en quarante cinq ans l'esclavage des nègres vous a donné profits et plaisirs sans douleurs. Merci pour notre sol ravagé, les compères qui pour notre bonheur s'emparent de nos terres, merci pour votre usure,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 9 août 2010

LA FAIM DE DIGNITE

« L’Algérie n’a jamais existé, dit-on. Mais, elle commence à exister. C’est là le fondement du problème. Un refus irréversible s’est produit quand l’espoir et la mystification ont cessé de voiler la réalité. Une volonté, lentement formée, s’est déclarée : celle d’être des citoyens à part entière d’une nation qui entend reconquérir avec sa liberté tous ses mythes de son passé (ce que vous nommez images passionnelles) et de renouer avec son destin. C’est peut être un destin de misère économique mais comprendrez-vous que la faim de... [Lire la suite]