dimanche 6 mars 2022

CARMEN PENNARUN...Extrait

le coeur est un vaste champ plein de Si, plein de Lances mon silence est un chagrin griffes dedans - il alourdit ma marche et la soumet à la question. . la vie n'est pas un parcours de plaisance pas plus que de convenance. . quand un foyer crame sur Terre Mère de toutes les douleurs pourquoi le chemin vers Compostelle s'effacerait-il de ma carte et la mémoire abandonnerait-elle mes pas ? Je suis du doigt sur la carte-poème les ruisselets de l'amour mais je n'atteins aucune rive sereine. . là, mes enfants... [Lire la suite]
Posté par emmila à 06:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

jeudi 3 février 2022

ET SI EN PLUS IL N'Y A PERSONNE

  Abderhamane, Martin, DavidEt si le ciel était videTant de processions, tant de têtes inclinéesTant de capuchons tant de peur souhaitéesTant de démagogues de Temples de SynagoguesTant de mains pressées, de prières empressées . Tant d'angélusDingQui résonneEt si en plusDingY'a personne . Abderhamane, Martin, DavidEt si le ciel était videIl y a tant de torpeursDe musiques antalgiquesTant d'anti-douleurs dans ces jolis cantiquesIl y a tant de questions et tant de mystèresTant de compassions et tant de... [Lire la suite]
vendredi 17 décembre 2021

VOYAGES...Extrait

Regarde-les donc bien ces apatrides, toi qui as la chance de savoir où sont ta maison et ton pays, toi qui à ton retour de voyage trouves ta chambre et ton lit prêts, qui as autour de toi les livres que tu aimes et les ustensiles auxquels tu es habitué. Regarde-les bien, ces déracinés, toi qui as la chance de savoir de quoi tu vis et pour qui, afin de comprendre avec humilité à quel point le hasard t'a favorisé par rapport aux autres. Regarde-les bien, ces hommes entassés à l'arrière du bateau et va vers eux, parle-leur, car cette... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 22 septembre 2020

LIT DE FORTUNE

  Odeurs de massacre dans les myrtilles écraséesÉcume de bataillesPartoutLa meute attaque et gesticule L'air est plein de carcansBruits de sang, nuages de cendresL'homme dans sa tanière ne respire plus que le feuLa peur, la haine, sont à l'affût,tapies dans nos affiches,nos pirouettes radiophoniques,télégéniques,eugéniquesTumulte et férocité Comment pourrions-nous, commenttransformer l'effroi en espace,les chaînes en envol ? Quelle place pour la parole qui délivre,les mots papillons,les mots de brise fraîcheQuel oxygènedans... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 22 février 2018

MOMENT VITAL

Plus que deux mots Dans ma besace de misère, à côté du couteau au manche d’olivierDont j’ai tordu la pointe dans je ne sais quelle rencontreEt de la ficelle, du mouchoir bleu, à plonger dans la merQu’il devienne rougeDe ces hontes dont nous détournons les yeuxNe sont ils pas de notre espèce, ceux qui nagent, s’étouffent et s’enfoncent,Et sont ce des statues ces enfants pétrifiés couverts de cendreDans des villes crevées par les bombes vendues par nos pays ?Quels pays ? nous n’en sommes plus que les esclaves muets,Pendant ce... [Lire la suite]
dimanche 31 décembre 2017

LE CALUMET DE LA PAIX...Extrait

... Je suis vraiment bien las de vos horribles guerres. Vos prières, vos vœux mêmes sont des forfaits ! Le péril est pour vous dans vos humeurs contraires, Et c’est dans l’union qu’est votre force. En frères Vivez donc, et sachez vous maintenir en paix.  ...        CHARLES BAUDELAIRE           Photographie Thami Benkirane
Posté par emmila à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 5 septembre 2017

REVEILLES TOI AMOUR

Bonjour buon giorno guten morgen réveille-toi amour et prends note uniquement dans le tiers monde quarante mille enfants meurent par jour dans le placide ciel dégagé flottent les bombardiers et les vautours quatre millions d'êtres ont le sida la cupidité dépouille l'Amazonie   buenos dias good morning réveille toi sur les ordinateurs de la grand mère ONU on ne peut plus mettre plus de cadavres du  Rwanda les fondamentalistes décapitent des étrangers le pape prêche contre les préservatifs  Havelange... [Lire la suite]
samedi 8 avril 2017

RETENUE

Ce qui est bien à toi d’étrange, de paradoxal, particulier, marquant la résonance de ton verbe, tu ne l’as pas en poche, ni au cœur, mais dans le sang à la fluidité et au rythme si variables. La poésie peut-elle constituer l’horizon, et partant, le désir de t’en approcher, être un havre quand le sang de victimes répandu sur les jardins, coule partout, quelquefois près de nous dans l’hexagone ? Quelle unité formeront ces fragments de désarroi que par réflexe l’on continue à nommer poèmes ? Ils sont conscients de n’être que vide... [Lire la suite]
vendredi 15 juillet 2016

LE CONSENTEMENT TACITE

(Après Nice, la lucidité permettrait un peu d'espoir!)   "Il était un homme, une fois, qui n'ayant plus faim, plus jamais faim, tant il avait dévoré d'héritages, englouti d'aliments, appauvri son prochain, trouva sa table vide, son lit désert, sa femme grosse, et la terre mauvaise dans le champ de son coeur. N'ayant pas de tombeau et se voulant en vie, n'ayant rien à donner et moins à recevoir, les objets le fuyant, les bêtes lui mentant, il vola la famine et s'en fit une assiette qui devint son miroir et sa propre déroute." ... [Lire la suite]
mardi 7 juin 2016

ECLATS DE VIVRE ...Extrait

Chairs en feston au grand soleil charniers que hument lune &vents fumées que happe le néant   Sorts que lâche le noir Morts que mâche la terre si près du ciel des radicelles qui boivent leur prière   Sommeil effrayé sur les seuils Portes forcées   Pires que loups & bien moins qu'hommes : ceux qui égorgent & qui éventrent tout ce qui dans l'ombre respire   Afflux de fange dans leur coeur fleuve de sang dans leur sillage thrène des mères qui devient cette ample douleur animale ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,