jeudi 22 février 2018

MOMENT VITAL

Plus que deux mots Dans ma besace de misère, à côté du couteau au manche d’olivierDont j’ai tordu la pointe dans je ne sais quelle rencontreEt de la ficelle, du mouchoir bleu, à plonger dans la merQu’il devienne rougeDe ces hontes dont nous détournons les yeuxNe sont ils pas de notre espèce, ceux qui nagent, s’étouffent et s’enfoncent,Et sont ce des statues ces enfants pétrifiés couverts de cendreDans des villes crevées par les bombes vendues par nos pays ?Quels pays ? nous n’en sommes plus que les esclaves muets,Pendant ce... [Lire la suite]

dimanche 31 décembre 2017

LE CALUMET DE LA PAIX...Extrait

... Je suis vraiment bien las de vos horribles guerres. Vos prières, vos vœux mêmes sont des forfaits ! Le péril est pour vous dans vos humeurs contraires, Et c’est dans l’union qu’est votre force. En frères Vivez donc, et sachez vous maintenir en paix.  ...        CHARLES BAUDELAIRE           Photographie Thami Benkirane
Posté par emmila à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 5 septembre 2017

REVEILLES TOI AMOUR

Bonjour buon giorno guten morgen réveille-toi amour et prends note uniquement dans le tiers monde quarante mille enfants meurent par jour dans le placide ciel dégagé flottent les bombardiers et les vautours quatre millions d'êtres ont le sida la cupidité dépouille l'Amazonie   buenos dias good morning réveille toi sur les ordinateurs de la grand mère ONU on ne peut plus mettre plus de cadavres du  Rwanda les fondamentalistes décapitent des étrangers le pape prêche contre les préservatifs  Havelange... [Lire la suite]
samedi 8 avril 2017

RETENUE

Ce qui est bien à toi d’étrange, de paradoxal, particulier, marquant la résonance de ton verbe, tu ne l’as pas en poche, ni au cœur, mais dans le sang à la fluidité et au rythme si variables. La poésie peut-elle constituer l’horizon, et partant, le désir de t’en approcher, être un havre quand le sang de victimes répandu sur les jardins, coule partout, quelquefois près de nous dans l’hexagone ? Quelle unité formeront ces fragments de désarroi que par réflexe l’on continue à nommer poèmes ? Ils sont conscients de n’être que vide... [Lire la suite]
vendredi 15 juillet 2016

LE CONSENTEMENT TACITE

(Après Nice, la lucidité permettrait un peu d'espoir!)   "Il était un homme, une fois, qui n'ayant plus faim, plus jamais faim, tant il avait dévoré d'héritages, englouti d'aliments, appauvri son prochain, trouva sa table vide, son lit désert, sa femme grosse, et la terre mauvaise dans le champ de son coeur. N'ayant pas de tombeau et se voulant en vie, n'ayant rien à donner et moins à recevoir, les objets le fuyant, les bêtes lui mentant, il vola la famine et s'en fit une assiette qui devint son miroir et sa propre déroute." ... [Lire la suite]
mardi 7 juin 2016

ECLATS DE VIVRE ...Extrait

Chairs en feston au grand soleil charniers que hument lune &vents fumées que happe le néant   Sorts que lâche le noir Morts que mâche la terre si près du ciel des radicelles qui boivent leur prière   Sommeil effrayé sur les seuils Portes forcées   Pires que loups & bien moins qu'hommes : ceux qui égorgent & qui éventrent tout ce qui dans l'ombre respire   Afflux de fange dans leur coeur fleuve de sang dans leur sillage thrène des mères qui devient cette ample douleur animale ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

dimanche 3 avril 2016

DERRIERE LE DOS DE DIEU...Extrait

Je suis tout juste un peu d'air qui passeair où naviguent mes amis les oiseauxair qui pénètre les poumons de la vie( celui qu'ils rejettent, que respirent les feuilles )un peu d'air qui passe sans heurt sur les rochers,que traversent les sabres, les poings, les ballesj'accueille les rayons du soleil et le noir invisible de la nuitj'entoure la présence de la mortson inconnaissance peut-êtremes longs bavardages avec la merle sable, les cailloux, les herbes et les arbrestensions et raideurs confiées à la dansede l'air n'importe où qui se... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
samedi 20 février 2016

L’EFFORT HUMAIN

L’effort humain n’est pas ce beau jeune homme souriant debout sur sa jambe de plâtre ou de pierre et donnant grâce aux puérils artifices du statuaire l’imbécile illusion de la joie de la danse et de la jubilation évoquant avec l’autre jambe en l’air la douceur du retour à la maison Non l’effort humain ne porte pas un petit enfant sur l’épaule droite un autre sur la tête et un troisième sur l’épaule gauche avec les outils en bandoulière et la jeune femme heureuse accrochée à son bras L’effort humain porte un bandage herniaire et les... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 9 février 2016

VISAGES

Visages exilésFigés sous l'onde brûlante Des souffrances anonymes.Visages anonymesdes peuples sans nom,La terre en bandoulière,Errant sur les routes sauvages de l'exil.Visages sauvagesau silence troublantFigés dans la mare honteusedu « silence, on tue ! » des génocides programmésdes hordes barbares du millénaire naissant.Visages silencieuxQui cherchent, inlassables,dans l'obscurité des nuits aveugles,Les tentes fauves de l'espoir.Visages fauvesaux bouches condamnéespar l'impunitéAu silence.Visages silencieux des catacombes Ensevelis... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mardi 19 janvier 2016

BENIS SOIENT LES MORTS

(…) Amer sous notre langue le goût de la parolede l’appel et du baiser de la femmeNos cœurs se rétractentcomme une poignée d’air dans la mainJusqu’à quand :Rouillés, mornes, broyés par les questions ?Anges ?- Nous ne sommes pas des angesNous n’avons pas d’aileset le bleu n’est pas notre couleur(…) Renards ?- Où est le champ librela volupté de la traqueet l’assurance du retour à la grotte de la nuit ?Tyrans ?- Nous n’avons tué que nous-mêmesnos jourset l’âme décrépite de nos enfants en proie au désespoirHumains ?- Mais nous ne... [Lire la suite]