dimanche 21 août 2011

LA LUMIERE DU CHEMIN

 J’ai ce rêve pour aller de l’avant. Je ne sens pas la douleur, ni ne veux sentir, le soleil ni la neige, dans l’horizon brumeux. Les uns fortifient leurs bras, pas leur cœur, d’autres enrichissent leurs mains, pas leur cœur. J’ai cette Lumière pour aller de l’avant. Je ne sens ni la faim ni la soif sur le chemin, ni le vent ni la pluie ne frappent mon corps fatigué. Entre oliviers et rochers je m’assieds. Je regarde l’univers, le ciel et les nuages. J’ai ce rêve pour aller de l’avant. En silence je prends le chemin déjà... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 8 juin 2011

VIOLON

Cette métaphore : corps-violon est belle, même si, comparé au corps, le violon est lui-même mille fois simplifié, il reste quand même, dans l’ordre de l’harmonie poétique, une équivalence. Tous deux, violon et corps, sont conducteurs de musique. Tous deux sont en somme ces purs passages : « Ce n’est que corde sèche, bois sec, peau sèche, mais il en sort la voix du bien-aimé ». La construction d’un instrument comme le violon ne peut se réaliser que par la convergence d’un savoir multiple. D’abord le bois. Le choix du bois. Le choix... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 23 avril 2011

CHOREGRAPHIES DU NU

Nus rosés Aubes descendant l'escalier Nu et son double Dans le miroir Chair contre souffle se regardent Torse majuscule Dans l'extase s'envole Esméralda Danseuse noire Papillonne rose Esmée, Alda, Parmi les signes Esméralda Se hâte, se dédouble Donne échappée au souffle Impatient En ses pas Gouffre blanc et jetés noirs Alda défie la pesanteur Esmée entrecroise nos vies Peau de la lettre, appeau de l'être Quand le corps se fait signe Calligraphe et chorège Danse affûtée sur le vide. Esmée la rose Alda la noire Esméralda... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 1 février 2011

RIVIERE VIVE

La rivière roucoule. Gaie. Sautillante et gouailleuse. Elle sent le frais et la naissance. Dans le frisson des saules et le crépu des mûriers. Dans une pépinière de feuilles bavardes. Cette liane fringante, qui sangle les jambes d'une frisure mouillée tire au tourbillon. A l'eau éclaboussée au bonheur des visages dans la surprise de l'iris agrandi. Aux bras tendus à l'axe des corps heureux. Aux hanches étreintes. Au goût fruité des lèvres. Au temps donné à vivre dans un lever du jour à sa présence intacte. .. .CLAUDE BER .. ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 30 novembre 2010

MYSTIQUE...Extrait

Poète, que ton corps, avec toutes ses facultés, soit l’âme de ce qui l’atteint, la conscience de ce qui le brise. Ta conscience est le firmament de ce qui te brise... .. .JOË  BOUSQUET ..   . Oeuvre Frida Khalo
Posté par emmila à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 5 octobre 2010

DEUX CORPS

Deux corps face à face sont parfois deux vagues, et la nuit est océan.   Deux corps face à face sont parfois deux pierres, et la nuit, un désert.   Deux corps face à face sont parfois racines enlacées dans la nuit.   Deux corps face à face sont parfois des couteaux, et la nuit, étincelle.   Deux corps face à face sont deux astres qui chutent en un ciel vide. .   OCTAVIO PAZ . Oeuvre Stephen G.  Stini
Posté par emmila à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 21 mai 2010

NUIT D'EXIL

Ainsi je fus, dans cette nuit d’exil,prison et prisonnier et lueur à la fissure,indéchiffrable signe en moi-même gravé,exilé dans mon corps, dans ce fuseau de pierre,oisif et prisonnier de lianes et de nerfs,aveugle, traversant une secrète nuitde bêtes enlacées, d’insectes et de dards,où s’effrite la pierre, où s’usent le regardet la bouche et le cœur à des limes funèbres,m’alourdissant de tous mes songes, terrassépar des meutes sorties de l’eau, dont les aboiscernaient, traquaient les gestes et les voix.Je poursuivais un souvenir de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 3 janvier 2010

LES FRUITS DU CORPS...Extrait

  Récite avec moi: Ô amour jardin de la Création résiste à toutes les malfaisances Protège-nous de l'insignifiance du dessèchement des pouvoirs mal acquis Ne nous refuse pas ton asile quand du cœur les frontières rétrécissent Guide-nous dans tes allées vers la source où les corps Acquièrent la juste beauté des âmes Donne-nous la force de ne pas mépriser nos faiblesses Étends sur nous la mansuétude de tes palmes à l'heure cynique de l'éclipse.   . . ABDELLATIF LAÂBI . . . Oeuvre John William... [Lire la suite]
mercredi 12 novembre 2008

LE LIVRE DU PARTAGE...Extrait

"Si tu savais combien vulnérables sont nos demeures, combien tu l'es toi-même, tu en tremblerais.Faiblesse où la force s'apprécie au nombre de ses exploits. Résistance de toute faiblesse. Capitulation de toute force.L'homme est aussi exposé que le livre. L'un par la médiation du corps et de l'esprit ; l'autre, par le truchement des mots qui le minent." .   EDMOND  JABES .  
Posté par emmila à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,