mardi 18 septembre 2018

AVERTISSEMENT AUX ECOLIERS ET LYCEENS...

L’école a été, avec la famille, l’usine, la caserne et accessoirement l’hôpital et la prison le passage inéluctable où la société marchande infléchissait à son profit la destinée des êtres que l’on dit humains. Le gouvernement qu’elle exerçait sur des natures encore éprises des libertés de l’enfance, l’apparentait, en effet, à ces lieux propres à l’épanouissement et au bonheur que furent — et que demeurent à des degrés divers — l’enclos familial, l’atelier ou le bureau, l’institution militaire, la clinique, les maisons d’arrêt. ... [Lire la suite]

mardi 10 juillet 2018

DAVID DIOP...Extrait

Aux gouvernements du monde...   ... Le peuple que l’on traîne  Traîne et promène et déchaîne à travers les théâtres  électoraux  Le peuple que l’on jette en pâture  Dans les champs avides de boucherie  Le peuple qui se tait  Quand il doit hurler  Qui hurle quand il doit se taire  Le peuple lourd de siècle de servitude  Sur ses épaules de bon géant  Le peuple que l’on caresse  Comme le serpent caresse sa proie  Mais le peuple qui se soulève  Se... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 7 juillet 2018

CARTON D’INVITATION

Où es-tu maintenantSyrie, à une lettre près de la Liberté,Souria Houria, ma bien – aimée, Disparue des discoursRayée des cartesDévorée par les chiens couronnésQui se disputent ses derniers osLes dernières dentelles faites de peaux humainesOù es-tu le danseur des ruinesL’homme au phonographe devant le mur béantL’enfant qui demandeMadame, est-ce que je vais mourir ?Et qu’a-t on fait des tombes de mes AnciensFleuries de sang et de poussière et de la bave noire des civilisésOù sont les corps des supplices, les preuvesOù est la... [Lire la suite]
jeudi 1 juin 2017

DEDICACE

Au politique de charge, couard façonnier du verbe hautIndu et imbu de bluff, rapace de ses ailerons de gerfautMaître dans l’art de convertir la plaisanterie mortifianteEn requête initiale des valeurs bêtes dites constantesAu diplomate truqué de chics qui musarde le culotDans les hauts lieux des enjeux et de l’hypocrisieCravate pendante de sa mine pimbêche de GodillotEt qui guinche luron comme un Arlequin de comédieAux avocats fesse-mathieux, façonniers de l’esquiveHâbleurs confirmés dans les calculs ascensionnelsEt les vilenies en... [Lire la suite]
jeudi 10 janvier 2013

ASSIS SUR LE REBORD DU MONDE

Si j'ai bien toute ma mémoire Disait Dieu dans un coin du ciel J'avais commencé une histoire Sur une planète nouvelle, toute bleue Bleue, pour ne pas qu'on la confonde Je vais aller m'asseoir sur le rebord du monde Voir ce que les hommes en ont fait J'y avais mis des gens de passage J'avais mélangé les couleurs Je leur avais appris le partage Ils avaient répété par coeur «Toujours»! tous toujours dans la même ronde Je vais aller m'asseoir sur le rebord du monde Voir ce que les hommes en ont fait Je me souviens d'avoir dit aux hommes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 10 janvier 2013

LE MONDE EST SOURD

Pendant qu'on se promène L'enfant pour cinq francs la semaine Vient broder des survêts Pour l'homme blanc qui golfe en voiturette Sale temps sur la planète Oh le drôle, le drôle de temps Porter secours c'est défendu Le monde autour est sourd, bien entendu Chercheur contre nature Truqueur, sur l'honneur qui jure Faut pas que ça vous inquiète J'ai bien connu l'animal mort dans votre assiette Sale temps sur la planète Oh le drôle, le drôle de temps Porter secours c'est défendu Le monde autour est sourd, bien entendu Tricheur à la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 4 décembre 2010

SACRIFICE PERDU

Les assassins ne sont pas uniquement ceux qui mettent directement fin à la vie d’autrui mais ce sont aussi ceux qui usent de telle ou telle immunité pour pousser l’un au suicide et l’autre à cet abandon qui reste bien une autre forme de suicide que nous constatons dans chaque coin que nous parcourons soit physiquement soit moralement… Quand nous imposons la pauvreté et la misère, la corruption et le bannissement de l’égalité. Quand nous excellons dans le rafistolage et dans le tape à l’œil. Quand nous honorons pour déshonorer.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,