dimanche 20 novembre 2022

L'OCRE DES HOMMES... Extrait

Je pars du chaos de mes émotions Les mots en moi prennent La couleur de mes montagnes De mes mers et déserts Où sont mes trésors Qui m’enchantent et m’inspirent Cette part en moi Inaccessible Éclaire mon chemin S’offre en transparence Cette enfance présente Dans mes pas maladroits Force de ma fragilité Je sais Si proche Si lointaine... . . . . . ©AHMED EL FAZAZI en collaboration avec la faculté des sciences de Fès. Université Sidi Mohamed Ben Abdellah. Fès. 2022 . . . . . ... [Lire la suite]

dimanche 23 octobre 2022

LIBERTE GRANDE...Extrait

  Il faut si peu pour vivre ici. De ce balcon où penche la montagne à l'heure où le soleil est plus jaune, il ne reste plus à choisir qu'à droite, la banquette ou l'herbe noircit sous les châtaigniers, à gauche la Viadène au loin déjà toute bleue A mi-pente, la journée respire. De cette galerie ample et couverte où glisse la route de gravier rose au-dessus du Causse gris-perdrix, on voit mûrir très bas les ombres longues dans la lumière couleur de prune. Tout commande de faire halte à ce... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mardi 2 août 2022

POEMES D'AFRIQUE NOIRE

En hommage à L. S. Senghor . . Lui, attentif à l’étendard ocellé d’une aile, à la fontaine d’un palmier. Elle, l’Égyptienne, la Sulamite, lune rouge sur l’île noire. La mer monte, flaire déjà sa couche solennelle, lèche ses orteils d’herbe, la recouvre tout entière, ruisselant comme un vin violet. Houle, bientôt l’emporteront de plus profondes vagues, de plus sombres, somptueuses. Demeurera son désir précieux, ton miroir. . Nue, noire, si tu te couches sous l’aile rouge du crépuscule... [Lire la suite]
lundi 6 juin 2022

LES COULEURS DU TEMPS

Les couleurs du temps La mer est en bleu, entre deux rochers bruns Je l'aurais aimée en orange Ou même en arc-en-ciel, comme les embruns Étrange Je voudrais changer les couleurs du temps Changer les couleurs du monde Le soleil levant, la rose des vents Le sens où tournera ma ronde Et l'eau d'une larme, et tout l'océan Qui gronde J'ai brossé les rues et les bancs Paré les villes de rubans Peint la Tour Eiffel rose chair Marié le métro à la mer Le ciel est de fer entre deux cheminées Je l'aurais aimé... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 28 juillet 2021

LES HEURES CLAIRES...Extrait II

Pour nous aimer des yeux,Lavons nos deux regards de ceuxQue nous avons croisés, par milliers, dans la vieMauvaise et asservie. L’aube est en fleur et en roséeEt en lumière tamiséeTrès douce ;On croirait voir de molles plumesD’argent et de soleil, à travers brumes,Frôler et caresser, dans le jardin, les mousses.Nos bleus et merveilleux étangsTremblent et s’animent d’or miroitant ; Des vols émeraudés, sous les arbres, circulent ;Et la clarté, hors des chemins, des clos, des haies,BalaieLa cendre humide, où traîne encor le crépuscule. ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 28 juillet 2021

LES HEURES CLAIRES...Extrait I

... .   Au clos de notre amour, l’été se continue: ... Des pétales pavoisent, — Perles, émeraudes, turquoises — L’uniforme sommeil des gazons verts ; Nos étangs bleus luisent, couverts Du baiser blanc des nénuphars de neige ; Aux quinconces, nos groseilliers font des cortèges ; Un insecte de prisme irrite un cœur de fleur ; De merveilleux sous-bois se jaspent de lueurs ; Et, comme des bulles légères, mille abeilles Sur des grappes d’argent, vibrent, au long des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

dimanche 12 juillet 2020

CONTE MARIN

  Tu offres le lait de tes rosesAu pendule de la lune.La mouette, dans son bal,Invite des bateliers attardésQue la mémoire des ports n’enchante plus.Ils rament vers d’autres souvenirsSans écailles,Sans échos,Epelant un monde toujours nouveauEt la chair bleue de l’océanAux rides de bavesEgrène,Sous les vents,Des chapelets de feu,Le tintamarre des couleursInvite à d’étranges cènesOù les commensaux racontent des fablesAu sang encore chaud.Et les curieux,Tels d’habiles phasmes,Ecoutent, en soupirant,Ces chants si mélodieuxQui... [Lire la suite]
vendredi 29 mai 2020

LES JOURS S'EGRENENT

Ce matin gris ciel, je sens la couleur métallique jusque dans ma chair. Pas un souffle dehors . Les fleurs de balcon ne souffrent de rien , elles sont là,  c 'est tout. Au mur , un pêle-mêle de dessins accroche le regard . Des citrons roses et verts, des santons, des moutons, une ruine qui sert à un arbre pour prendre racine et dont le feuillage chapeaute l'ensemble, un village perché, un vol de flamands au dessus des salins , une rose trémière grimpe une falaise et encore du lierre qui s'attache ou il va mourir . On voyage en... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 23 avril 2020

L'ÂME DU MONDE

  Le monde au fond n'a pas changé ces dernières semainesnotre rapport à lui peut-êtrece qui le rend tout à coup différent il respire plus au largeil se sent plus allègre lui et tous les êtres qu'il abritecomme s'il invitait chacun à faire la paix avec lui De notre côté nous allons pleins d'interrogationsque voulons-nousqu'attendons-nous de lui que désirons-nous entreprendre avec lui ?Nous n'avons guère tenu compte des avertissementsde ceux qui nous annonçaient voici un siècle déjàson désenchantement et son asphyxieNous avons... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 17 janvier 2020

LA SAGESSE DES SORCIERES...Extrait

... Remplir ce qui est vide,vider ce qui est plein,la lumièrecomme corps,la lumièrecomme souffle. Accueillir les fleurs :jonquillesbaptisées dans le beurre,lilas léchant le ciel avec volupté,colliers de glycinese penchant sur des mamans magnolias,les fleurs de cerisier sont des lames de rasoir,les dahlias des neiges sont aussi tranchants que la pisse de chat,les lis dans la vallée sontdes lis de plume,des lis de cuir,des lis d’écaille,des lis de peau,la rose presque Miss Amérique,les orchidées sont de grasses langues de lécheuses,et... [Lire la suite]