jeudi 22 février 2018

FLEURS

De toi à moi règne le silence des fleursqui éclot d’une grainede soie des fleurs oranges-tendre expansionà flots veloutés de joie la complicité subtiledes fleurs bleues-désir fugitif et caché ou le silence pensifdes fleurs blanches-le déclic de leur chasteté l’ardeur des fleurs rougesdanse dans l’airet l’espacedéborde de passion la fresque d’orde l’univers entierjaillit du silencedes fleurs jaunes Mais quel silence de cendreenvahit mon âmequand l’ombrecaptive les couleurs… Ton sourire éclotd’une graine de soie ... [Lire la suite]

mercredi 14 février 2018

ANNE DE SZCZYPIORSKI...Extrait

Un pays d'aurore, et les fleuves gonflés sont bleus et silencieux. Ce ne sont que de tièdes et longues bêtes vivantes, sans gratitude, qui ne savent ni donner l'amour, ni recevoir. Des miroirs bombés et ovales, cerclés de pâleur, coupés de hampes lumineuses tremblent, alertes et funèbres, torrides doigts durs et effarés. Ce sont aussi de longues fleurs orangées, enchantées de fontaines qui recueillent l'eau des fleurs qui se fanent et se réaniment changées, toutes changées et toutes pareilles, des fleurs lisses qui dansent, des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
dimanche 28 janvier 2018

JEAN GABRIEL COSCULLUELA...Extrait

Vers le haut,Sans rien oublier de ce qui penche,de ce qui tremble,ce qui se déploieou éclate,ce qui disparaîtsans rompre,Et que l'air habite.L'herbe penche,île inconnue,écrit,serrée parfoiscontre l'air,et laisse des motsillisibles,nomadesà l'invite du vent,proche.Ces motsdans l'herbe,la lumièreet les couleurs du vent,vers le hautle désirvers le haut,seul,le désirseul,l'invite du vent,l'empreinted'un nomtenudans le vent,luz,l'écriturede l'airdans un jardinde mémoirede murmure,retenir la vie,la vie mêmedans la ligne discontinuedes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
vendredi 19 janvier 2018

VLADIMIR MAÏAKOVSKI ...Extrait

Mais peut-êtreNe reste-t-ilAu temps caméléonPlus de couleurs ?Encore un sursautEt il retombera,Sans souffle et rigide.Peut–être,Enivrée de fumées et de combats,La terre ne relèvera-t-elle jamais la tête ?Peut-être,Un jour ou l’autre,Le marais des pensées se fera cristalUn jour ou l’autre,La terre verra le pourpre qui jaillit des corps,Au-dessus des cheveux cabrés d’épouvanteElle tordra ses bras, gémissante Peut-être… Écoutez !Puisqu’on allume les étoiles,c’est qu’elles sont àquelqu’un nécessaires ?C’est que quelqu’un désirequ’elles... [Lire la suite]
mardi 12 décembre 2017

POESIE D'AFRIQUE AU SUD DU SAHARA 1945-1995...Extrait

que les poètes se confondent avec la respiration du monde;que viennent tous autour de la ronde des pécheursque les hommes deviennent créateurs;que vienne tout ce que je ressens comme véritéau-delà du cercle terni de la vitre…J’attendrai religieusement le trésorque m’apportera la vague maritime…La terre où mes genoux en douleur s’écrasentest ma certitude fondamentalemais j’éclairerai de ma lanterne aux mille couleursceux qui viendrontet ils me trouveront sur la ligne de toutes les batailles. OSWALDO ALCANTARA ... [Lire la suite]
samedi 4 novembre 2017

MARSEILLE

En pensant à Agnès qui adorait ce poème, et pour ma Joss...   Marseille sortie de la mer, avec ses poissons de roche, ses coquillages et l'iode, Et ses mâts en pleine ville qui disputent les passants, Ses tramways avec leurs pattes de crustacés sont luisants d'eau marine, Le beau rendez-vous de vivants qui lèvent le bras comme pour se partager le ciel, Et les cafés enfantent sur le trottoir hommes et femmes de maintenant avec leurs yeux de phosphore, Leurs verres, leurs tasses, leurs seaux à glace et leurs alcools, Et cela fait... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

dimanche 1 octobre 2017

COLETTE GIBELIN...Extrait

Automne admirable et trompeur Fête folle des couleurs Comme si la terre était pétrie de joie et d’or Les oiseaux s’en vont vers ailleurs Ils ont bien tort Le monde est superbe et fragile Cette beauté qui s’éparpille me fait un peu peur Le ciel est un palais de mille fleurs Il faut aimer chaque seconde Vivre est miracle provisoire emporté par le vent . . . COLETTE GIBELIN . . . Oeuvre Pierre Bonnard
jeudi 10 août 2017

AFFINS - A NOS PASSEREAUX SEDENTAIRES

Les hirondelles parties vous voilà sevrés des contes de migration, sur des lieux que vous ne scruterez pas, où les paysages marins aux montagnes succèdent dans tout un luxe rêvé de parfums et de couleurs ; le soleil devenu plus rare à vous de mieux comprendre la faible et souvent bénéfique lumière du jour dans l’espace de vos allées-venues qui se resserre pour quelque clarté intérieure, dans l’introspection ; sans la progéniture, de vos soins indépendante, de l’anfractuosité murale jusqu’aux cyprès trouverez-vous assez de... [Lire la suite]
vendredi 28 juillet 2017

TON NOM DE PALESTINE...Extrait

Tant d’entre nous sont tombés fauchés par une balle ou trop de peine Pour les honorer je veux au milieu du désert un espace dépouillé de simples tombes PAS de décoration PAS de fleurs Pas de couronnes et SURTOUT pas de sang Je laisse la couleur sang aux colonisateurs et à leurs toréadors PAS de discours Devant le grand carré dédié aux enfants de Palestine Gaza Jérusalem Hébron Deir Yassine Jénine Yarmouk Sabra et Chatila JUSTE des cerfs-volants  et des ballons blancs Je prie le sable de leur faire à tous une couverture tiède... [Lire la suite]
samedi 22 juillet 2017

NOS MAINS DANS L'EAU

Nous remuons cette eau. Nos mains s’y cherchent, S’y effleurent parfois, formes brisées. Plus bas, c’est un courant, c’est de l’invisible, D’autres arbres, d’autres lumières, d’autres rêves.   Et vois, même ce sont d’autres couleurs. La réfraction transfigure le rouge. Était-ce un jour d’été, non, c’est l’orage Qui va « changer le ciel », et jusqu’au soir.   Nous plongions nos mains dans le langage, Elles y prirent des mots dont nous ne sûmes Que faire, n’étant rien que nos désirs.   Nous... [Lire la suite]