mercredi 28 juillet 2021

LES HEURES CLAIRES...Extrait II

Pour nous aimer des yeux,Lavons nos deux regards de ceuxQue nous avons croisés, par milliers, dans la vieMauvaise et asservie. L’aube est en fleur et en roséeEt en lumière tamiséeTrès douce ;On croirait voir de molles plumesD’argent et de soleil, à travers brumes,Frôler et caresser, dans le jardin, les mousses.Nos bleus et merveilleux étangsTremblent et s’animent d’or miroitant ; Des vols émeraudés, sous les arbres, circulent ;Et la clarté, hors des chemins, des clos, des haies,BalaieLa cendre humide, où traîne encor le crépuscule. ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 28 juillet 2021

LES HEURES CLAIRES...Extrait I

... .   Au clos de notre amour, l’été se continue: ... Des pétales pavoisent, — Perles, émeraudes, turquoises — L’uniforme sommeil des gazons verts ; Nos étangs bleus luisent, couverts Du baiser blanc des nénuphars de neige ; Aux quinconces, nos groseilliers font des cortèges ; Un insecte de prisme irrite un cœur de fleur ; De merveilleux sous-bois se jaspent de lueurs ; Et, comme des bulles légères, mille abeilles Sur des grappes d’argent, vibrent, au long des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 12 juillet 2020

CONTE MARIN

  Tu offres le lait de tes rosesAu pendule de la lune.La mouette, dans son bal,Invite des bateliers attardésQue la mémoire des ports n’enchante plus.Ils rament vers d’autres souvenirsSans écailles,Sans échos,Epelant un monde toujours nouveauEt la chair bleue de l’océanAux rides de bavesEgrène,Sous les vents,Des chapelets de feu,Le tintamarre des couleursInvite à d’étranges cènesOù les commensaux racontent des fablesAu sang encore chaud.Et les curieux,Tels d’habiles phasmes,Ecoutent, en soupirant,Ces chants si mélodieuxQui... [Lire la suite]
vendredi 29 mai 2020

LES JOURS S'EGRENENT

Ce matin gris ciel, je sens la couleur métallique jusque dans ma chair. Pas un souffle dehors . Les fleurs de balcon ne souffrent de rien , elles sont là,  c 'est tout. Au mur , un pêle-mêle de dessins accroche le regard . Des citrons roses et verts, des santons, des moutons, une ruine qui sert à un arbre pour prendre racine et dont le feuillage chapeaute l'ensemble, un village perché, un vol de flamands au dessus des salins , une rose trémière grimpe une falaise et encore du lierre qui s'attache ou il va mourir . On voyage en... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 23 avril 2020

L'ÂME DU MONDE

  Le monde au fond n'a pas changé ces dernières semainesnotre rapport à lui peut-êtrece qui le rend tout à coup différent il respire plus au largeil se sent plus allègre lui et tous les êtres qu'il abritecomme s'il invitait chacun à faire la paix avec lui De notre côté nous allons pleins d'interrogationsque voulons-nousqu'attendons-nous de lui que désirons-nous entreprendre avec lui ?Nous n'avons guère tenu compte des avertissementsde ceux qui nous annonçaient voici un siècle déjàson désenchantement et son asphyxieNous avons... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
vendredi 17 janvier 2020

LA SAGESSE DES SORCIERES...Extrait

... Remplir ce qui est vide,vider ce qui est plein,la lumièrecomme corps,la lumièrecomme souffle. Accueillir les fleurs :jonquillesbaptisées dans le beurre,lilas léchant le ciel avec volupté,colliers de glycinese penchant sur des mamans magnolias,les fleurs de cerisier sont des lames de rasoir,les dahlias des neiges sont aussi tranchants que la pisse de chat,les lis dans la vallée sontdes lis de plume,des lis de cuir,des lis d’écaille,des lis de peau,la rose presque Miss Amérique,les orchidées sont de grasses langues de lécheuses,et... [Lire la suite]

lundi 26 août 2019

POEMES...Extrait

En ce flamboiement vert Nuage de fougèresAux sèves éblouies Par les nerfs irradiés de la tige qui plieAveuglent mes paupières Des squelettes dorés de pins levants Berçant en pendeloques leurs spirales d'écailles Le miel ruisselle dans la rivière Pour y tisser sa maille Sa résille de lumière Et frissons dans le vent Des filets transparents Où l'oeil de l'araignée pensiveCristallise la rosée vive Qu'elle enfanteQu'elle enchante Le commencement du bleu Une miette de... [Lire la suite]
samedi 23 mars 2019

LES BARBES À PAPA DE MARRAKECH

  Dans le jardin El Fassi, très tard, les femmes, mères de famille, et leurs enfants, s'étaient installés sur les bancs en organisant des jeux. Pour la première fois la fraîcheur augmentée par le travail du vent réclamait sur soi un petit blouson.Les fillettes, à cheval sur des bicyclettes, tournaient, improvisant un manège absent. L'une d'elles, la plus belle, vint curieusement s'asseoir près de Mathieu, se tourna vers lui en faisant éclater la boule d'un chewing-gum à l'odeur sucrée, puis elle disparut... [Lire la suite]
samedi 20 octobre 2018

L'ARBRE A FEU...Extrait

 Je dis Violet quand les statues Rêvent de Pâques revenues L’Indigo sur ma langue passe Quand je la passe à l’eau de grâce … Je dis Bleu quand les hirondelles Reconnues au bruit de leurs ailes Rentrent au nid de ma tourelle Je dis Vert quand un vent de feu m’incline du côté de Dieu … Mais je dis Rouge quand ta voix Couvre mon cœur de son velours Comme un effeuillement de dahlias Qui n’en finirait pas Je dis rouge quand ton amour Se met à traverser ma nuit      .     ANGELE... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 22 septembre 2018

FICTION D'UN DEUIL

Hommage à mon père... pour ses marguerites et ses coquelicots, qu'on admirait sans jamais les cueillir   . L’innocence, je l’ai toujours vue accrochée à ton regard comme un voile d’eau qui danse les lumières du monde, enveloppe et sublime chaque chose du monde  Les chevelures folles des enfantsLa nacre des coquillages aux teintes indécidablesSculptésAux croisées des vents et des marées Un chapelet de beignets enfilés dans une feuille de palmierLes marchands ambulantsLes figues fraîches et le maïs grillé sur les... [Lire la suite]