mardi 9 juillet 2019

NOTRE PLANETE

Nous avons l'immense douleur de vous faire part de la mort, ce soir, de notre ami le poète Michel Baglin, à 68 ans. Notre peine est immense.Voici le dernier poème qu'il nous as envoyé et que nous publions dans l'anthologie du Festival Voix vives 2019 , un poème dédié à Jackie, sa femme, vers qui toutes nos pensées se tournent ce soir. - Les éditions Bruno Doucey   .   Tant de mêmes paysages peuplent nos regards ! Depuis plus d’un demi-siècle ensemble nous jouons les balanciers sur la crête des jours traversés,... [Lire la suite]

lundi 31 décembre 2018

LA NUIT SERA CALME...Extrait

 On a volé à l'homme sa part imaginaire, mythique, et cela ne donne pas un homme «vrai», cela donne un homme infirme et mutilé, parce qu'il n'y a pas d'homme sans part de poésie, il n'y a pas d'Europe sans part d'imaginaire, sans la «part Rimbaud», ce n'est pas le règne du réalisme, c'est le règne du zéro. Or, s'il est une part humaine qui ne peut pas se passer d'imaginaire, c'est notre part d'amour. Tu ne peux pas aimer une femme, un homme, sans les avoir d'abord inventés, tu ne peux pas aimer l'autre sans l'avoir d'abord... [Lire la suite]
Posté par emmila à 00:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 27 août 2018

SAUF LE CREPUSCULE...Extrait

Quelle vanité imaginerQue je peux tout te donner, l'amour et la joie,Des Itinéraires, de la musique, des jouets.Il est vrai que c'est le cas :Tout ce que je te donne, c'est vrai,Mais tout ce qui est à moi ne te suffit pas.Comme moi il ne me suffit pas que tu me donnesTout ce qui est à toi. C'est pour ça que nous ne serons jamaisLe couple parfait, la carte postale,Si nous ne sommes pas en mesure d'accepterQue seulement dans l'arithmétiqueLe deux naît de l'un plus l'un. Un petit bout de papier.Il dit : Tu as toujours été mon... [Lire la suite]
mercredi 21 mars 2018

CHANSON

Toi, à qui je ne confie pas mes longues nuits sans repos, Toi qui me rends si tendrement las, me berçant comme un berceau ; Toi qui me caches tes insomnies, dis, si nous supportions cette soif qui nous magnifie, sans abandon ? Car rappelle-toi les amants, comme le mensonge les surprend à l'heure des confessions.   Toi seule, tu fais partie de ma solitude pure. Tu te transformes en tout : tu es ce murmure ou ce parfum aérien. Entre mes bras : quel abîme qui s'abreuve de pertes. ils ne t'ont point retenue, et c'est... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 2 novembre 2017

HENRI MICHAUX...Extrait

J’ai eu froid à ton froid. J’ai bu des gorgées de ta peine. Nous nous perdions dans le lac de nos échanges. Riche d’un amour immérité, riche qui s’ignorait avec l’inconscience des possédants, j’ai perdu d’être aimé. Ma fortune a fondu en un jour. Aride, ma vie reprend. Mais je ne me reviens pas. Mon corps demeure en ton corps délicieux et des antennes plumeuses en ma poitrine me font souffrir du vent du retrait. Celle qui n’est plus, prend, et son absence dévoratrice me mange et m’envahit.   .   HENRI MICHAUX   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 12 août 2017

CARESSE

Mes chaudes mains, baigne-les Dans les tiennes.... Rien ne calme Comme d'amour ondulés Les passages d'une palme. Tout familiers qu'ils me sont, Tes anneaux à longues pierres Se fondent dans le frisson Qui fait clore les paupières Et le mal s'étale, tant, Comme une dalle est polie, Une caresse l'étend Jusqu'à la mélancolie.     .     PAUL VALERY     .
Posté par emmila à 13:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 3 juillet 2017

SOUFFLES ET SONGES...Extrait

... Lancinant,  le cri des mouettes nous traverse comme un reproche Nous avons vécu des années de poussière sans retenir la leçon des tempêtes Le temps s’est évaporé, la plage est vide Si peu de mots pour construire la vie Le cri des mouettes, lancinant, dénonce les renoncements,  la passivité des miroirs Nous avons laissé nos couteaux au vestiaire Il fallait brasser sans relâche la boue, extraire l’or, et scintiller Il fallait mettre le rêve en mouvement Il fallait Mais nous avons si peu rêvé Déchirant, Le cri des mouettes... [Lire la suite]
dimanche 26 mars 2017

LES VRILLES DE LA VIGNE...Extrait

Il n’y a dans notre maison qu’un lit, trop large, pour toi, un peu étroit pour nous deux. Il est chaste, tout blanc, tout nu ; aucune draperie ne voile, en plein jour, son honnête candeur. Ceux qui viennent nous voir le regardent tranquillement, et ne détournent pas les yeux d’un air complice, car il est marqué, au milieu, d’un seul vallon moelleux, comme le lit d’une jeune fille qui dort seule. Ils ne savent pas, ceux qui entrent ici, que chaque nuit le poids de nos deux corps joints creuse un peu plus, sous son linceul voluptueux,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 20 juillet 2016

SAISON DE SEL

à Isabelle   Les caprices de notre automne ne mènent à rien Je voudrais offrir à tes yeux des rivières des roses absolues des années labourées sans récolte de cendres Je voudrais remonter notre destin de l’abîme préserver la mémoire de l’Euphrate loin des rêves pris entre les plis du silence                                 d’exilés morts à force de regret   Les saisons n’ont pas laissé de traces et la rivière étirée en cortège... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mardi 3 mai 2016

BERGERIES...Extrait

SupposeQue je vienne et te verseUn peu d’eau dans la mainEt que je te demandeDe la laisser coulerGoutte à goutteDans ma bouche.SupposeQue ce soit le rocherQui frappe à notre porteEt que je te demandeDe le laisser entrerSi c’est pour nous conterLe temps d’avant le temps.SupposeQue le vol d’un oiseauNous invite au voyageEt que je te demandeDe nous blottir en luiPour avec lui volerA travers la pénombre.SupposeQue s’ouvrent sous nos yeuxTous les toits de la villeEt que je te demandeDe choisir la maisonOù, le toit refermé,Tu aimeras la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,