mercredi 26 août 2020

PAT RYCKEWAERT...Extrait

Il faudra beaucoup d’amourpour se redresser au milieu du chaos ne pas vaciller au bord des plaies Il faudra beaucoup d’amour et du courageà se tendre vers le jour qui vient Il faudra beaucoup d’amourpour se garder vivants. On dit que la corneille est morteet qu’il n’est plus le tempsdes chemins et des buissons d’odeurni du café de l’Ormeau où j’attendais Camusdu vin rosé à me faire l’accent, à me faire heureusedes amis à se parler fort. Il fait pourtant cet infini bleusur mon Rocher du Boutet le jour à peine écrit... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 28 juillet 2020

GISELE HALIMI - HOMMAGE ...

Merci, Madame... . https://www.franceculture.fr/emissions/a-voix-nue/gisele-halimi-la-cause-des-femmes?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR1gFYw4wRLyKv2CX2BbdtrCSWXvcgY0Wc0IlPcIt64VJ0OfMrrP1fUBswA#Echobox=1595935476   .         .   " La lecture a été quelque chose de magique pour moi. Il faut une vraie magie pour envisager un autre monde et essayer de le comprendre. Et une fois qu’on l’a compris, le changer. Toutes ces étapes étaient quelque chose d’a priori... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 25 avril 2020

JE NE SUIS PAS DES VÔTRES

Je ne suis pas des vôtres… Je n’étais ni de vos armateurs ni de vos équipages lorsque de vos ports de l’Atlantique, vous affrétiez vos bateaux pour y charger du « nègre » réduit en esclavage et le transportiez vers le nouveau monde. Je ne portais pas vos uniformes quand: « Je naquis quand la patrie périssait. Vingt mille Français vomis sur nos côtes, noyant le trône de la liberté dans les flots de sang, tel fut le spectacle odieux qui vint le premier frapper mes regards… » Ma terre était rude, elle avait besoin de mes bras, de mes... [Lire la suite]
dimanche 29 décembre 2019

ERNEST PEPIN...Extrait

Le jour m’a prêté ses lèvresSes paroles d’araignée au fil lentIl m’a dit de chanterJusqu’à remonter le courant de l’an neufIl m’a ditDe convier les pierres au jeu de l’oraclePour te souhaiter une belle et bonne annéeEt mon chant bêche l’espaceRemue toute la bonté du monde. ... Si nous existonsC’est que le possible existeBruissant de nous-mêmesFurieux de nos défaites passéesBattant inlassable le tambourin du bonheurEt l’année qui s’en vient remplie de tous mes voeuxT’appelle à fleurir la branche du soleilA deviner la voyance du... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 14 septembre 2019

LES MASSACRES DE JUILLET

Pour la fête des hommes libresils ont massacré mes amispeau brune sur les pavés grisô Paris comme tu es tristetriste et sévère pour ma race Voici l’arbre sans racinevoici l’écorce frappéela fleur fermée le fruit brûléet ton grand soleil humideliberté Fallait-il fuir l’injusticela plaie ouverte dans le douarle soleil et la faim d’Alger et de Tunispour la liberté de Rochechouart O mon peuple trompéfrustré jeté dans l’ombremon peuple saccagé dans son tranquille espoirviolent naïf mon peuple d’hommesqui perds le coeur la mer et qui... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 27 mars 2019

CHRISTIANE SINGER...Extrait

Je suis Celle que rien n'arrêteJe suis Celle qui arrache aux morts leurs bandelettesJe suis Celle qui entre en trombe par les fenêtres ouvertesArrache les rideaux, décroche les volets Je suis Celle qui n'a peur de rienQui se lève et clame son indignation, sa colère devant les scandales du mépris Je suis celle que même la mort n'a pu faire mettre à genoux etQui court en enjambant les ruines Je n'ai jamais stagnéJ'ai reçu la vie de tous ceux et de toutes celles que j'ai aimé et que j'aimeIls marchent pieds nus dans mes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

mardi 13 novembre 2018

RIEN N'OBSCURCIRA LA BEAUTE

  Nulle défaite ne m’a été épargnée. J’ai connule goût amer de la séparation. Et l’oubli de l’amiet les veilles auprès du mourant. Et le retourvide, du cimetière. Et le terrible regard de l’épouseabandonnée. Et l’âme enténébrée de l’étranger,mais rien n’obscurcira la beauté de ce monde. Ah ! On voulait me mettre à l’épreuve, détournermes yeux d’ici-bas. On se demandait : « Résistera-t-il ? »Ce qui m’était cher m’était arraché. Et des voilessombres, recouvraient les jardins à mon approchela femme aimée tournait de loin sa face... [Lire la suite]
lundi 12 novembre 2018

LA FRANCE NOUS A TRAHI ET LA FRANCE VA NOUS SACRIFIER...

Lettre d'un poilu à sa femme : "La sentence est tombée : je vais être fusillé pour l'exemple, demain, avec six de mes camarades, pour refus d'obtempérer."   .   Le 30 Mai 1917   . Léonie chérie J'ai confié cette dernière lettre à des mains amies en espérant qu'elle t'arrive un jour afin que tu saches la vérité et parce que je veux aujourd'hui témoigner de l'horreur de cette guerre. Quand nous sommes arrivés ici, la plaine était magnifique. Aujourd'hui, les rives de l'Aisne ressemblent au pays de la mort. La... [Lire la suite]
mardi 2 octobre 2018

JOE BOUSQUET...Extrait

Ce siècle présent est foutu s'il n'est pas fait contrepoids à sa nuit immense par l'assurance de quelques individus qui tiennent de leur volonté ou de leur vie le privilège de voir et d'éclairer... Je ferai ce que je pourrai pour lui, mais je le crois foutu. Jamais il ne comprendra que l'homme est un cœur, ou rien. C'est-à-dire : courage. Amour.   .     JOE BOUSQUET     .   Photographie Thami Benkirane https://benkiranet.aminus3.com  
mardi 28 août 2018

TROISIEMES COUTEAUX

Devant nous l'an 2000. Quelques heures nous séparent.N'en parlez pas m'a-t-on dit.Et pourtant ce silence a comme un balancement mauditQui vous met la pendule à l'heure.C'est le moment, c'est pas trop tôtPour parler des troisièmes couteaux.Ils ne font rien, ils se situent.Ils sont consultants ambigusDes hydres multinationales.Pas de nom, que des initiales.Ils ont de grands ordinateurs.Poules de luxe, hommes de paille.Requins, banquiers, simples canailles.Pas de nom et pas de photo,Leurs sociétés sont étrangères.Plus compliqué est le... [Lire la suite]