dimanche 19 août 2012

GHASSAN TUENI...HOMMAGE

HOMME DE PAIX: GHASSAN TUENI (1926-2012) L'immense journaliste, éditeur, philosophe, diplomate et humaniste dont la presse internationale a loué l'indépendance d'esprit et l'intégrité,  était orphelin de ses trois enfants. Ce 8 juin 2012, il a rejoint pour toujours Nayla, Makram et Gibran, ainsi que sa première épouse, la poète Nadia Tuéni. Décédé à Beyrouth le 8 juin 2012, il aurait certes mérité le Prix Nobel de la Paix. Mais peu importent les «distinctions»... Ghassan Tuéni restera dans l'Histoire comme le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 06:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 11 février 2012

FRANCA MAÏ EST PARTIE...

  Sistoeurs en deuil : Franca Maï est partie   http://www.sistoeurs.net/spip.php?article677 Les soins palliatifs à domicile ou le dernier train avant le bleu du ciel   Une illusion optique. La beauté n’est que théâtralisée. La maladie décharne le corps qui tombe en lambeaux. Les os saillent en une farandole aigre. Le ventre gonfle ourlé d’air sans vie, retenu par un coquelicot artificiel. Le souffle de la faucheuse s’étend à la chair fatiguée lui indiquant son arrêt imminent. Mais je garderai le sourire.... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 21 mars 2010

JOË BOUSQUET

« à certains hommes est échue en exceptionnelle fortune l'impossibilité de se complaire en eux-mêmes. J'ai voulu ressembler à ces éperdus desquels on peut dire que leur âme ne leur tient pas aux épaules ; qui la sentent les métamorphoser en toutes les choses dont elle s'éprend ; si bien qu'ils retrouvent leur corps du dehors, au poids dont il grève leur perpétuel penchant à le quitter. Tout ce qu'ils savent de leur chair, c'est qu'elle leur retire l'amour de la mort ... « Un jour, peut-être, je te prendrai la main en souriant. Une... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 12 février 2009

FEUILLES D'HERBE...Extrait

« …Ô perplexité, nœud triple, mare sombre à l’eau profonde, qui s’illumine, qui se dénoue ! Se hâter là où suffit l’amplitude d’air et d’espace ! Découvrir une nonchalance inouïe, suprêmement naturelle ! Débâillonner la bouche ! Avoir envie d’invérifiable ! De transes ! Foncer libre ! Aimer libre ! Intrépide et casse-cou aller de l’avant ! Flirter avec la mort par provocation, par séduction ! Gravir d’un bond l’échelle du ciel jusqu’à l’amour qui m’attend ! M’y porter de toute l’ivresse de mon âme ! Me perdre si c’est écrit !... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 5 décembre 2008

CONSECRATION

  Avec l’ocre et  le carmin, dessine le rêve d’un univers d’où s’envolent des élans de bonté.   Cherche les  mots rythmés de roses, de perles et de diamants pour créer le poème révélant la  beauté de l’esprit.   Implore et  contemple, découvre et ressens, la transformation de l’être.   Prosternes-toi,  déployé et humble, pour recevoir l’eau de l’extase, pour t’y baigner ébloui,pour la boire à grandes lampées d’ivresse et pour la garder jusqu’à ce qu’elle devienne... [Lire la suite]
Posté par emmila à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,