lundi 15 décembre 2014

RESSAC

Que viennent toutes les voix et toutes les rumeurs et les crisque viennent les silences compatissants, les silences satisfaitsque viennent toutes les choses que je ne peux voirà la surface de la société des hommes;que viennent tous les ables, limons, fragments de rochesque la sonde recueille dans les océans navigablesque viennent les sermons de ceux qui ne craignent pasle destin de leurs proches;que viennent la réponse captée par ceux qui disposentde détecteurs appropriés;que tout revienne au point de départet viennent les odes des... [Lire la suite]

lundi 10 novembre 2014

RENE CHAR

« La sagesse est de ne pas s’agglomérer, mais dans la création et dans la nature communes, de trouver notre nombre, notre réciprocité, nos différences, notre passage, notre vérité, et ce peu de désespoir qui en est l’aiguillon et le mouvant brouillard ».   .   RENE CHAR   . Oeuvre Salvador Dali        
Posté par emmila à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 4 octobre 2013

FICTION D'UN DEUIL...Extrait

  A mon père   Il était une fois un pays d’eaux vives et d’oliviers où les hommes s’abreuvaient aux miracles des pierres, se nourrissaient des prodiges des terres étendues à leurs pieds et à perte de vue jardin pourpre et de jade. Et ces hommes n’y avaient de plus grande fierté que ces arbres dont, de l’automne à l’été, ils savouraient les lentes métamorphoses dans le dépli des temps, quatre, déroulés cercle parfait, rivière perlée à l’ambre du levant et au minuit des lunes, au frimas des hivers grêlés cristaux de verre,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 26 septembre 2013

POESIE VERTICALE...Extrait

 La vie commence où l’on veut qu’elle commence, où quelqu’un est capable de créer une forme.  Ou là où quelqu’un est capable de se laisser créer par une forme.   Mais avant d’entraîner les mains à créer une forme  ou à s’ouvrir à elle, il faut leur apprendre à créer l’espace  pour cette forme.   La vie aussi s’achève où l’on veut qu’elle s’achève, où quelqu’un est capable d’effacer une forme  ou d’annuler son espace. Ou là où quelqu’un est capable de se laisser effacer par... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 19 juin 2013

PSAUME

Heureux celui qui est apaisé en touchant l'écorce d'un arbre Il entend l'écho des consonnes égrenées au cloître du vent Il goûtera jusque dans la vieillesse les splendeurs de son enfance : le goût acidulé du blé en herbe la pluie à l'odeur de craie La béatitude est pour lui dans la chair des humbles choses Le clin d'œil du paradis s'inscrit au creux des ravines   .   PIERRE ETIENNE   .        
Posté par emmila à 22:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 24 mai 2013

LE MIROIR EBLOUI...Extrait

Un miroir, voilà ce que nous sommes, lorsque nous prêtons une attention passionnée et émerveillée aux œuvres des arts créateurs.   Les formes, les couleurs et les sons qui nous fascinent ont produit sur nous un effet de choc, comparable à celui que rencontrent nos yeux lorsqu’ils sont éblouis par une lumière intense.   En pénétrant par effraction dans notre conscience, ils ont agi sur nous comme le soleil regardé trop longtemps : un vertige du regard qui nous dérange et qui nous comble en même temps.   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

dimanche 24 mars 2013

CASTILLA AUREA

il jeta de l'eau sur les couleurs naquit la mer les vents d'ailleurs le bois mouillé des caravelles d'un trait il arrondissait les voiles attachait les distances aux ports l'envol d'une sternel'enceinte d'un continent il versa un peu de sel sur la frange des vagueset les vagues se mirent en mouvementsoyeuses comme un chant Matiniño, Granadillos, Dominica, Marigalante... bracelets d'îles, femmes aux couleurs aromatiques Paraquaria, Arauaca, Orenoque… le destin des fleuves au bout de la plume Pernambuco, Ianeiro, Lagoa Doce... la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 7 mars 2013

POESIE NOMADE ...Extrait

La terre a le feu dans les veines dans ses veines d’argiledans ses artères de silexet ses branchies de marnes doucesoù l’eau du ciel vient affleurerimmense ovaire incandescenttu déposes sur tes muqueusesles sels les cristaux les oxydesque s’en viendront féconderles gens les bêtes et les plantestriomphante pulsationet mille fois répercutéeanimant le moindre atomedans sa lutte contre la mortl’univers a le feu dans le sang   .   PIERRE ETIENNE   .        
Posté par emmila à 19:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 10 janvier 2013

ASSIS SUR LE REBORD DU MONDE

Si j'ai bien toute ma mémoire Disait Dieu dans un coin du ciel J'avais commencé une histoire Sur une planète nouvelle, toute bleue Bleue, pour ne pas qu'on la confonde Je vais aller m'asseoir sur le rebord du monde Voir ce que les hommes en ont fait J'y avais mis des gens de passage J'avais mélangé les couleurs Je leur avais appris le partage Ils avaient répété par coeur «Toujours»! tous toujours dans la même ronde Je vais aller m'asseoir sur le rebord du monde Voir ce que les hommes en ont fait Je me souviens d'avoir dit aux hommes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 19 décembre 2012

UN COEUR ARDENT

Mot premier                et chair de mère                lait                baiser du bout des yeux                nid douillet                d’un été effleuré ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,