samedi 21 août 2021

LE VERBE NU - MEDITATION POUR LA FIN DES TEMPS...Extrait

"...L'enfer déjà parmi nous, je le répète, il affleure partout. A force de tomber, le monde est parvenu un jour à l'étage de l'immonde. Nous y voici. Les polices, les armées dans notre monde fracassant et bientôt fracassé, ce ne sont plus les anges de la mort, ce qui serait trop peu dire, ce sont les miliciens du néant, les faiseurs de trous. Politiciens, philosophes, penseurs, à votre santé ! Mais avant de confesser ma vie dans un dernier hoquet de dégoût, pour l'amour de l'amour et dans la force pérenne d'une incoercible... [Lire la suite]

vendredi 11 septembre 2020

L'EUROPE EN RACCOURCI

Qui ne se rappelle les printemps?Les anémones bleues discrètement réunies en petites sectes ferventes,les rassemblements de masse des anémones des bois.Les couples d'amoureux défiaient le froid de la nuit.Les heureux diplômés arrosaient leurs succès.Les drapeaux rouges flottaient fièrement dans le ciel.Ô chants tachés de souvenirs sanglantsarrachés à des vents entrelacés.Promesses trahiesprécisement d'avoir été tenuesau delà des bornes de la dureté et de la cruauté.Ô vieille Europe,continent des carnages modernes,des prolétaires... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 1 janvier 2020

AUX OUBLIES DE LA START-UP NATION, IL NE RESTE QUE LA RUE - VINCENT LINDON

 Dans la rue, on m'arrête souvent. « Oh, je vous adore ! Merci pour ce que vous êtes, merci pour ce que vous faites. » Ils s'adressent sans doute au maître-nageur de « Welcome » qui vient en aide aux migrants. A moins qu'ils ne parlent au vigile de « La loi du marché » indigné par la façon dont on traite les précaires. Ou peut-être au syndicaliste de « En guerre », qui finit par s'immoler par le feu, sacrifice ultime sur l'autel de l'inégalité.   Les passants aussi me donnent le beau rôle : je ne suis aucun de ces héros,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 06:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 9 octobre 2008

PEU

Ils ne chantent pas, libres et légers, de la source à la mer. Ne laissent pas leurs angles s'arrondir. Ne font pas de chlorophylle. N'ont aucun geste d'aile au bout de leurs moignons. Ils choisissent le gris, expulsent l'arc-en-ciel, alignent des règles et des murs, nivellent le regard. Ils refusent leur terre à la graine qui passe. Ne fertilisent que leurs désirs. Ne font ni fleur ni miel gratuitement. Ne donnent rien à respirer. Mais pensent. Avec cela ils vendent des armes et leurs frères. Achètent leurs conduites avec des papiers... [Lire la suite]
Posté par emmila à 09:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,