lundi 27 août 2018

OUI, NOUS PARLONS

Nous parlons la démesurenous parlons l’appartenance à un sourire et le dédale de ses secretsnous parlons l’attente tournée vers l’horizonsans possession dissimulée dans la voixsans usage d’un lieu de la parole nous parlons entre le réel inquiet et le mystère de son appelnous parlons depuis les veilles rauques des délaissésnous parlons la mélancolie de l’étendue portant d’escale en demeure l’épreuve de chacunnous parlons l’éclair élucidé du dire vraiquand n’apparaît plus que l’attention de l’horizon au jour nous ouvrons la volière... [Lire la suite]

mardi 7 août 2018

TERRE VIVE ...Extrait

Où la mer lentement progresse,là-bas, reposent les îles.        Sur l'eau accablé de ténèbres,l'homme recueillait les promessesd'un soleil bientôt absent.De ce temps-là, le vent des démesures se laissait boire,les colonnes du silence veillaient. Au loin, la mer délaisse son noueux combat ;Embrasse l'île envoilée. Se confie, éprise. Là-bas,la terre ne parle pas pour rien.     .     ANDREE CHEDID     .    
Posté par emmila à 01:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 12 août 2017

PIERRE-ALBERT JOURDAN...Extrait

Ne cherche pas, oublie tout ce fatras. Approche-toi seulement de cette touffe de thym. Il y a tant à oublier. La démesure de l’action, la plaie de l’action. Réduis tes gestes. Reste là, proche de ce balancement des herbes à hauteur de ton visage. Enfonce-toi. Accède à ce seul rythme. ...   .     PIERRE-ALBERT JOURDAN     .          
mardi 24 mai 2016

AMINA SAÏD...Extrait

Tous les présages sont faux ni les traces des oiseaux ni la direction de leur vol ne traduiront jamais la pensée des dieux et sur l'autel de leur propre démesure de longs couteaux de silence sacrifient nos passions croyant partager le pain du monde c'est ton corps que tu rompais il s'en écoulait un peu de cendre dont jalonner les sentiers orphelins  la vie est un voyage avec une mort à chaque escale .   AMINA SAÏD   .   Photographie Phil Mc Kay      
dimanche 20 décembre 2015

SINON CHANTER...Extrait

Tout commence par un refusdes voix impératrices,de la réalité poisseuseFureurInsoumissionNon, je ne dirai pasles cailloux pointus du cheminavec nos traces d'escargotsverre brisé, papiers salisJe sais pourtant le goûtdes pointillés du quotidien,dérisoires et lumineux:claires nuances de l'herbe,imperceptibles frissons des pétales,rayons où dansent les poussièresfascinant le regard.Mais je cherche plus haut,l'extase, peut-être,la rumeur immense de l'airJ'appelle le chant pur,le lyrisme royal et bâtisseurJe ne veux pasdu fragmenté, du... [Lire la suite]