mercredi 3 août 2022

ANNA MARIA CARULINA CELLI, POEMES ...Extrait

Faire survivre à chaque instant Recommencer le temps Une maille endroit, une maille envers Le tricot que l'on trame avec la chaîne de la peau Incessamment nous dévêt Tels les premiers hommes qui n'avaient pas Rêvé à la pomme d'or Nous errons d'un espace à l'autre D'une heure à l'autre Dans l'ignorance de notre nudité Nous sommes nus Nous sommes vus Le méconnaître fait notre arrogance A quel moment l'oignon fait-il oeuvre de dépouillement ? Chaque couche, chaque strate, chaque masque Est le reflet d'un vêtement... [Lire la suite]

jeudi 28 juillet 2022

TANT DE BELLES CHOSES

  Même s'il me faut lâcher ta mainSans pouvoir te dire "À demain"Rien ne défera jamais nos liensMême s'il me faut aller plus loinCouper les ponts, changer de trainL'amour est plus fort que le chagrin .L'amour qui fait battre nos cœurs, va sublimer cette douleurTransformer le plomb en or, tu as tant de belles choses à vivre encoreTu verras au bout du tunnel, se dessiner un arc-en-cielEt refleurir les lilas, tu as tant de belles choses devant toi Même si je veille d'une autre rive .Quoi que tu fasses, quoi qu'il t'arriveJe... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 20 avril 2022

L'IMPOSSIBLE RÊVE

Réconciliée avec les oiseaux je pars Vers la Mer Avertir ceux qui arrivent qu’il vaut mieux fuir, ( je pêcherai leurs corps flottant dans cette eau noire), Fuir à toutes jambes ce pays usurpateur d’Histoire Empêtré dans ses Rois ses roitelets et ses réputations d’escroc Car Je suis dans la gare de l’Incongru Celle qui n’est rien celle qui ne vaut rien L’un parce que l’autre, l’autre parce que l’un, Et que grâce à cela je peux parler, libre, Réconciliée avec les oiseaux et la rue je pars Vers la Mer Blanche ... [Lire la suite]
jeudi 28 octobre 2021

THIERRY MATHIASIN...Extrait

  Je sais que tu m'entends, là où les mots s'étirent dans le vent, l'écho des vagues remontent à mes lèvres, quand entre ma tête et mes mains, la nuit dessine ta silhouette Je sais que tu me vois, au bout de ton regard, dans chaque battement de cils, où ton désir soulève ses hanches, les traits de ton visage habillent mon île Je sais que tu m'emmènes le long des jours de tes errances, tu gardes au creux de tes gestes le pas de danse, les volutes d'une franche cadence Je sais... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 25 août 2021

OEUVRE POETIQUE 1952-1994

Prière (Extrait) . … . Par la rivière par le fleuve Qu’on me laisse à présent partir La mer est proche je respire Déjà le sel ardent Des grandes profondeurs Les yeux ouverts je descendrais au cœur De la nuit tranquille Je glisserais entre les arbres de corail Écartant les amphores bleues Frôlant la joue Enfantine des fusaïoles Car c’est là que demeurent Les morts bien-aimés Leur nourriture c’est le silence la paix Ils sont amis Des poissons lumineux des étoiles Marines ils passent Doucement d’un siècle à... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 16 avril 2021

PREMONITION

Un jour, et il arrive, J’aurai perdu jusqu’au dernier ami Le dernier qui appelait au téléphone disant Tu ne répondais pas j’ai cru que tu étais tombée Et il est loin le jour déjà Où j’ai perdu la dernière amante Celle qui mentait si bien Et se remaquillait avant de repartir Vers d’autres, et peu importe Ce qui n’était pas vrai n’a jamais existé Un jour, j’aurai perdu jusqu’au dernier compagnon vivant, Le Chat, j’ aurai tenu sa patte ronde pendant Que la seringue aura fait son boulot Et que je lui chuchoterai J’arrive Je... [Lire la suite]

vendredi 24 juillet 2020

JEAN LAVOUE..Extrait

Quand nous allègerons la vieDu poids de l'inutileEt délierons la sourceDe tout ce qui l'encombreLa mort sera sans priseLes soleils familiersNous cueillerons iciLa gloire de l'instant Nous garderons l'eau pureEt le ciel et l'enfanceDes plages de silenceEt des rires joyeuxDes clairières de mainsAccordées aux rivagesDes notes de musiqueDes chemins délivrés Nous aurons pour complicesEt compagnons de routeDes barques sans soucisDes aubes en partanceDes orchestres inconnusAccostant pour des îlesDes oiseaux des matinsDes éclats lumineux.... [Lire la suite]
mardi 26 mai 2020

DIEU, LE SILENCE ET MOI...Extrait

Un jour, je trouverai ma voix d'oiseauMa chanson d'âme Un jourInlassable quêteur de la QuestionPage blanche échappée d'un cahier de vieCristal ivre jeté dans l'incalculableSans syllabaire et sans habit de motsJe ferai l'in-voyage du silenceJ'habiterai des sous-bois de terreEt l'intérieur du vent. Un jourChercheur d'ImprobableVoyageur égaré de son soiAu profond des transparencesJ'irai froisser la mémoire et l'oubliChercheur de véritéEncore debout dans mes rêvesAccroupi dans la mortAu bilan de la raisonJe traquerai le faiseur d'âmes. ... [Lire la suite]
samedi 9 mai 2020

RÉCIPROQUE

Enfin abandonnant après toi les jetées,La grouillance du port où rouillent les attachesLien rougeâtre des chaînes ombilicalesEt les marins rieurs -vois encore dans leurs yeux ces alcools qui dansent-Tu partirasDroit devant, vers cette ligne qui s'inclineOurlée de roses cuivres et de lumières grisesVa vers l'aube ! Cherche quelque musique, cueille-la sur la vague et file,Toutes voiles tendues le vent soulevant ta poitrineInspire, expire, avance, trace ce chemin d'eau,Découvre sur tes flancs la caresse que laisse, amer et... [Lire la suite]
mardi 28 avril 2020

MEMOIRES SANS VISAGES & AUTRES TEXTES...Extraits

La douleur minérale revientCruelle immobilitéS'arracher au lieu est impossibleLe regard incisifne suffit pas Oh! Choisir l'éphémère,la brume légère des départsVivre enfinmalgré le sang, les larmes,la mort tapie dans l'ombre     .     COLETTE GIBELIN Extrait de Vivante Pierre, in Mémoires sans visages & autres textes, éditions du Petit Véhicule     .   Oeuvre Salvador Dali
Posté par emmila à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,