dimanche 19 février 2017

LA POSSIBILITE D'UNE ÎLE...Extrait

... Et la mort qui avance A petits cris plaintifs, Dansant sa drôle de danse Sur mon centre émotif Qui grimpe dans le lit, Soulève les couvertures ; Mon amour aboli, Pourquoi tout est si dur ?   Au bout de quelques mois (Ou de quelques semaines) Tu t’es lassée de moi, Toi que j’avais fait reine. Je connaissais le risque, En mortel éprouvé ; Le soleil, comme un disque, Luit sur ma vie crevée.   Il n’y a pas d’amour (Pas vraiment, pas assez) Nous vivons sans secours, Nous mourons délaissés. ... [Lire la suite]

mercredi 17 février 2016

LA PRISON DU CIEL

N'être pas mêmetrace de sa pensée− ce désespoir d'avoirdépensé son dernier nuage − Seulementle sujet d'une biographieentre fable & aveucherchant un verbe de passageune occasion d'appareillerpour aller fonder l'Acropolede quelques volées de vocables& d'oiseaux mangeurs de soleils * Naître en prenant le temps l'espacecomme on prend un train pour ailleurspour des vergers comme des pagesd'abeilles butinant le blancquand l'allégresse des enfantssurgit de la légende fraîchedu linge qui gifle le vent * Le sens de quel... [Lire la suite]
vendredi 14 septembre 2012

JULIO CORTAZAR

Pense à ceci: quand ils t'offrent une montre, ils te font cadeau d'un petit enfer fleuri, d'une chaîne de roses ; d'un cachot d'air libre.   Ils ne te donnent pas seulement la montre, en te souhaitant un heureux anniversaire et en espérant qu'elle durera longtemps puisqu'elle est de bon aloi, suisse avec des ancres de rubis.   Ils ne te donnent pas seulement ce petit pic-pierre qui s'attache au poignet et marche avec toi. Ils te donnent - sans le savoir et c'est ce qui est terrible - ils te donnent un nouveau morceau... [Lire la suite]
dimanche 11 décembre 2011

LE LIVRE DE LA MEDITATION ET DE LA VIE...Extrait

Avez-vous déjà examiné la question de la dépendance psychologique ? Si vous l’approfondissez vraiment, vous constaterez que nous sommes presque tous terriblement seuls. Nous avons le plus souvent un esprit tellement superficiel et vide ! Nous ignorons le plus souvent ce que signifie l’amour. C’est cette solitude, cette insuffisance, cette privation de vie, qui nous incite à nous attacher à quelque chose; nous sommes attachés à la famille;  nous dépendons d’elle. Et lorsque notre mari ou notre femme se détourne de nous, nous... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 19 novembre 2008

LE LIVRE DE L'INTRANQUILITE..Extrait

Le rêve est la pire des cocaïnes, parce que c'est la plus naturelle de toutes. Elle se glisse dans nos habitudes avec plus de facilité qu'aucune autre, on l'essaye sans le vouloir, comme un poison pris sans méfiance. Elle n'est pas douloureuse, elle ne cause ni fièvre ni abattement,mais l'âme qui fait usage du rêve devient incurable, car elle ne peut se passer de son poison, qui n'est rien d'autre qu'elle même.... . FERNANDO  PESSOA . LEON COGNIET
Posté par emmila à 17:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,