mardi 10 juillet 2018

AIR-POCALYPSE

Tu as pris le pouls de Océantu perçois la palpitation des mers asphyxiées Les courants marins se diluentdans la matière plastique qui dérive     Ô   Septième  ContinentLes températures de l'air viciévirent à la surchauffe planétaire l'incendie    le déluge l'eau     le feu     les glaces       les particules accéléréesalertent     altèrent  le Monde en Marche     Il n' y a jamais eu  d'évents... [Lire la suite]

mercredi 30 août 2017

MURIELLE COMPERE-DEMARCY ...Extrait

Et ce ciel a dévoré jusqu’à l’avant- dernière miette de cette nuit aux sangs retournés en-dedans de nos lèvres ourlées de mots abouchés au noir de l’horreur ô silence de cette nuit retournée à l’envers comme la liberté de nos gestes dans ce désastre des fenêtres Ce qu’il restait de soleils lucidité acide un zeste d’humanité & de miel gicle dans ce bleu de déveine violacée de liberté violée rognée en plein ciel Ce qui veillait encore de nuit lueur d’espoir en vie XXIème siècle de boucherie où des tueries... [Lire la suite]
mardi 26 juillet 2016

JOURNAL D'ENFER ET POEMES INEDITS...Extrait

Ne trouvons plus de mots assez aiguspour exprimer l'ampleur du désastrevivons disloquésdans les convulsions de l'angoisseparmi les remous d'un désespoir si absoluque rien n'en altère la cruautéSommes réduits à mendier les caresses de la mortà accepter l'horreur pour s'en faire une défroquedérivons vers les ravines de bouejaillirons enchaînés du centre putréfié de l'humiliation .   FRANCIS GIAUQUE   .   Photographie Nathalie Magrez
Posté par emmila à 20:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 2 juin 2016

YVES HEURTE...Extrait

Dans la nuit, que pense la feuille, toute dernière feuille morte en attendant qu'un vent la cueille le vent du nord qui tout emporte? Que pense l'exilé quand partent les soldats qui ont tout détruit, l'exilé qui ferme sa porte et jette ses clefs dans le puits? Que pense la feuille sur l'arbre quand passe cet homme, qui parle seul et marche seul, l'exilé dont le vent ronge les souliers? Mais l'homme a regardé la feuille comme lui, toute démunie, il monte à l'arbre et puis la cueille en souvenir de son pays. .   YVES HEURTE ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 22 avril 2009

CITATION

"Notre civilisation est à certains égards inhumaine, profondément inhumaine, parce qu'elle a opté pour le plus contre le mieux, c'est-a-dire pour la quantité plutôt que la qualité. On pourrait aussi dire pour l'avoir plutôt que l'être. Cela donne des hommes vides aux mains pleines...". THEODORE  MONOD .
Posté par emmila à 16:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,