samedi 27 avril 2019

UN MUR POUR PLEURER

Je cherche un mur pour pleurerJe cherche un mur pour pleurerOn ne pleure plus, paraît-ilEn un vol, tout, c'est facileOn ne dit plus rienLorsqu'on vous crache dessusOn reste serein, la colèreC'est mal vuOn est poli, poliOn tend son cul, merci merciJe cherche un mur pour pleurerJe cherche un mur pour pleurerOn ne s'aime plus, paraît-ilOn dit que l'amour est fragileOn est très moderne,On laisse sa libertéMais on fait les pochesAussitôt le dos tournéOn est copain, copainOn ne se raconte rien, plus rienJe cherche un mur pour pleurerJe... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 12 juin 2017

BLEU SEULEMENT

A la lisière seulement ce vent qui bruisse Une basse à laquelle s’accommode le temps Une illusion de soleil et de verdure Derrière laquelle vont tous nos maux Le bleu seulement le bleu Une promesse de repos une étamine Sur le grand lit des désespoirs Sur le patchwork des espérances Une veille parcimonieuse et altérée De vains rêves que nous faisons Et qui s’étiolent ainsi que des soleils levants Que la lumière écartèle et tue Le bleu seulement le bleu Offrande des silences Ceux que nous avons sertis Des pierres que nous avons... [Lire la suite]
lundi 8 août 2016

UN SANG D'ENCRE...Extrait

La banlieue, même black ou basanée, ce n'est pas l'autre, mais une part de nous-mêmes entrée en dissidence. La part mal logée, mal nourrie, si mal irriguée qu'elle se gangrène. Et peut-être la plus intime, parce que la plus désenchantée. Qu'on l'oublie le jour, on la retrouve le soir, à son chevet, pour entrer dans le sommeil. Qu'est-ce donc qui leur manque, qui nous manque, en secret, dans ces parages du cœur ? Le pain ? Ils en ont assez, quoi qu’on en dise, pour ne pas crever. Du travail ? Sans doute, mais encore, mais après ?... [Lire la suite]
lundi 31 août 2015

PAUL CELAN

Compte les amandes, compte ce qui était amer et t’a tenu en éveil, compte-moi au nombre de tout cela : je cherchais ton œil quand tu l’as ouvert et que personne ne te regardait, j’ai tourné ce fil secret sur lequel la rosée que tu pensais a glissé en bas jusqu’aux cruches que protège une formule qui n’a trouvé le cœur de personne. C’est là-bas seulement que tu es entré tout entier dans le nom qui est le tien, que tu as marché d’un pied sûr vers toi-même, que les marteaux se sont balancés librement dans le beffroi de ton silence,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 26 mai 2014

IL PLEUT

    Il pleut  Aujourd'hui    Il pleut  Des larmes de pluie   Il pleut  Sur Terre  Il pleut  Et ce n'est pas d'hier      Il pleut toujours  Et ce ne sont pas des larmes d"'amour   Il pleut du désespoir  Et ça ne s'arrêtera pas ce soir      Puisqu'il pleut depuis l'aube des temps  Et ce sont des larmes d'enfant  Les pleurs des innocents  Qui vident peu à peu l'océan   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,