vendredi 14 février 2014

ELLE M'A ...

Car elle m’a brûlé les yeux pour m’en offrir de plus grands, Puis m’a inondé le cœur pour y glisser un océan, A ouvert toutes mes fenêtres, pour que j’y sois courant d’air, Et enfin m’a noyé dans l’ombre pour m’y découvrir la lumière… J’ai appris, J’ai grandi, Pas encore vraiment compris… Je l’écoute, Goutte à goutte, Dans l’espace qu’elle remplit… Quand elle a froissé mes mots, pour m’y offrir le silence Elle m’a aussi offert son rire, pour ravauder mon enfance Et lorsqu’elle a gommé mes rimes, pour dénuder la confiance Elle m’a... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

samedi 9 novembre 2013

DEVENIR UN JOUR VENT...Extrait III

Aéroport II. Salle d'attente.Vol AR 1821.Un poème s'assoit. Hautementcroisées : ses jambes - sans bas ni gêne.Être son hôteune heure en l'air.De son regard vertigineux ôter le dardet comme un astronaute en lune de miel,la désabeiller, puis     voler vers ... .   JEAN-FRANCOIS AGOSTINI   .    
Posté par emmila à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 19 juillet 2013

L'ORAGE

  voir je veux vous voir – voir vous voir là assise sur le banc voir votre rire et toutes vos dents les lèvres roses si rosées la voix qui va dedans sous la langue qui fait des pas de géant voir le cou tendre à vos épaules la peau humide au tissu léger de votre robe entre ouverte deviner la courbe de vos cuisses sur le paradis de minuit attendre la goutte la goutte de pluie – pluie paradis- vous me dites - sur la bretelle de votre soutien gorge qui glisse danse timide fluide jusqu’à vous reins féérique de la démesure des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 15 juin 2013

OEUVRES POETIQUES COMPLETES...Extrait

Quand le dernier tissu de fine broderieDescend de ton épaule et découvre tes seins,Lorsqu'il tombe à regret de ta hanche nourrieEt s'attarde à voiler la courbe de tes reins,Quand tu laisses jusqu'à tes pieds choir la batiste,Sans faire un mouvement, sans prononcer un mot,On croirait voir surgir quelque rêve d'artisteDu sein pâle et veiné d'un marbre sans défaut.Le marbre se fait chair, et tu redeviens femme,Et, d'un geste coquet relevant tes cheveux,Tu fais de ton regard étinceler la flamme,Et tu te jettes toute entre mes bras... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 12 mai 2013

MENSONGE

Ils m’ont menti, ceux qui m’ont dit un jour je serais plus tranquille. Ils m’ont trompée. Rien ne meurt avec l’âge. Ni l’envie d’amour, ni celle des baisers. Et mon coeur fou me fait parfois oublier ce corps encombrant alourdi par les ans. Si facilement séduit pourtant, si passe de trop près, un homme aux yeux trop doux. Et je tressaille du même désir, cent fois retrouvé, quand un danseur me chavire, ses doigts agrafés à mon cou. Quelle chaleur soudain m’envahit à un éclat de rire? Me donne envie de mordre à pleines dents ces lèvres... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 12 mai 2013

DANS L'AIR FRAIS DU MATIN...Extrait

  Les Parfums, les Couleurs, la tendresse de vivre,Le mois vierge baigné de souffles et d'encens,L'enluminure d'or aux marges du Vieux Livre,O mon âme, c'est dans ton cœur que je les sens.Le désir qui palpite à travers la natureEt s'élance en festons étoilés dans les bois,Je le sens frissonner parmi ta chevelureEt je le vibre entier, rien qu'à serrer tes doigts..   ALBERT SAMAIN   .      
Posté par emmila à 00:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 22 décembre 2012

L'OMBRE DU DOUBLE...Extrait

(...) la vue plie dehors sur dedans île de nuage et de bulle à l'intérieur ce pli de rien le toi s'y replie sur l'autre même toi que toi tout en rien le corps s'apprend par le désir les yeux le perdent là fixé toujours l'âme s'empaille de quelque regard d'ange   BERNARD NOËL          
Posté par emmila à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 11 octobre 2012

LA VAGABONDE...Extrait

Je te désirerai tour à tour comme le fruit suspendu, comme l'eau lointaine, et comme la petite maison bienheureuse que je frôle...  Je laisse, à chaque lieu de mes désirs errants, mille et mille ombres à ma ressemblance, effeuillées de moi, celle-ci sur la pierre chaude et bleue des combes de mon pays,  celle-là au creux moite d'un vallon sans soleil, et cette autre qui suit l'oiseau, la voile, le vent et la vague.  Tu gardes la plus tenace: une ombre nue, onduleuse,  que le plaisir agite comme une herbe dans... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 25 septembre 2012

LA PORTE DE CORDOUE...Extrait

Henné de mes doigts où hurle ta chevelure, quand tu ôtes au sommeil des vents tranquilles - ou que tu écoutes dans la profusion brillante des amandes - ou que tu traces entre mes bras trois visages singuliers - ou que tu engages un rivage dissipé de désirs - ou que ton nom poursuit mon histoire - ou que notre étreinte fait vendange dans le partage - délice - crainte et - cendres. . GERARD DE CORTANZE . Oeuvre Léon Comerre    
Posté par emmila à 20:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 20 septembre 2012

ANGELE PAOLI

Au commencement    il y a le silence       lettre muette dans la nuit qui engendre les rêves vagues de mots qui roulent leurs volutes sans fin    ni commencement    elle voit des cadratins à demi-mots ferrés à gauche ferrés à droite il faudrait avoir le courage   de se lever    mettre la main au clavier   prendre des notes   demain il sera tard elle se rendort sur sa pelote laisse les fils se débrouiller dans... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,