lundi 19 janvier 2015

CETTE BLESSURE

Cette blessure Où meurt la mer comme un chagrin de chair Où va la vie germer dans le désert Qui fait de sang la blancheur des berceaux Qui se referme au marbre du tombeau Cette blessure d'où je viens Cette blessure Où va ma lèvre à l'aube de l'amour Où bat ta fièvre un peu comme un tambour D'où part ta vigne en y pressant des doigts D'où vient le cri le même chaque fois Cette blessure d'où tu viens Cette blessure Qui se referme à l'orée de l'ennui Comme une cicatrice de la nuit Et qui n'en finit pas de se rouvrir Sous des larmes... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 10 octobre 2014

MOSAIQUE CELESTE

Dans cet espaceproche de l’impalpableDans cet instanttendusans mémoireméditant aux brisures acides de la destinéeDans le gouffre de Lumièrecriblé de marbre et de cristalj’ai vu fondrel’écume aveugle des étoilesVoûte célesteoù glisse lentement l’errance du regardMiroir d’ombre viergeMosaïque virtuelle sans cesse recomposéecomme une spirale, làvéritable chantpuisé au crible du soi .   ALLAIN GAUSSIN   .  
Posté par emmila à 22:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 15 mars 2014

XAVIER LAINE

Je lis dans le défilement des heures l'absurde destinée de nos pensées dès lors qu'elles s'imaginent en utilité. Elles ne sont que vent, dès lors qu'il faut vivre, ou survivre. Le seul lien ténu qui demeure se tisse alors dans la complicité de la beauté. Elle est l'ultime refuge à l'agitation d'un monde oppressant.    .   XAVIER LAINE   .        
Posté par emmila à 17:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 6 octobre 2013

SABLE MOUVANT...Extrait

... Quand la houle se met à rincer durement la coque des navires Et le vent à pincer la harpe des agrès          Je m'en irai plus bas          Peut-être à la dérive          Vers un autre côté Ou bien je laisserai tomber les gouttes d'or dans la poussière Ou bien j'irai mourir Dans un creux de la nuit Ou bien j'irai laver mon cœur dans la rivière Comme un linge souillé des rigueurs du destin Mais si le sort... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 25 août 2012

MAL A L'HOMME...Extrait

Il avait rêvé la liberté durant une inépuisablesolitude qui lui fit détester tout ce qui était vert.Il avait rêvé la liberté assez longtemps pour qu'ellefût parée comme une reine et entourée d'une courlumineuse et sereine. Mais retournant dans saville, il ne reconnut même plus l'odeur de sesrues et il perdit son rêve et son sourire enconstatant que souffrance ni colère ni mort ne sontlevain suffisant pour les hommes. . GUY LEVIS MANO . Oeuvre Jaya Suberg  
Posté par emmila à 10:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 3 août 2011

INSTANTS...Extrait

  Je suis qui je suis.Hasard inconcevablecomme tout hasard. D’autres ancêtresauraient pu être miens,je me serais envoléed’un tout autre nid,d’un tout autre tronc d’arbreserais-je sortie, en écaille. La garde-robe de la natureest riche en costumes divers.Araignée, goéland, souris.Ils vont à merveille, sans retouches,et seront portés docilementjusqu’à usure complète. De même, je n’avais rien choisi,mais je ne me plains pas.J’aurais pu devenir quelqu’unde bien moins particulier.Quelqu’un de la fourmilière, du banc,de l’essaim... [Lire la suite]

samedi 23 avril 2011

ICI-BAS

Le coquelicot en feston des coteaux, le talus en friche et l’odeur de terre, la pluie et la mésange, ont scellé notre union. Le peuple des bois et celui des airs, les arbres en dentelle noire, même le grand lac étal où les corbeaux lapent l’hiver, m’ont mariée au bel ici-bas. Je suis la bienheureuse la toujours bien-aimée, mon amant m’escorte autant que rivière avant la source, je périrais de soif il m’abreuverait de feu, il ajoure de nuit les heures de trop d’éclat, je rebrousserais chemin qu’il inverserait le retour, mes mains... [Lire la suite]
Posté par emmila à 12:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 16 juillet 2010

HÖLDERLIN

Les lignes de la vie sont diverses, Comme sont les chemins, et comme les contours des montagnes. Ce qu’ici nous sommes, un dieu là-bas peut le parfaire Avec l’harmonie et l’éternelle récompense et la paix...FRIEDRICH HÖLDERLIN.
Posté par emmila à 17:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 24 mars 2010

VERSANTS DU SECRET...Extrait

Qui ne cherche l’étoile s’étiole mais toi par nuit noir ou d’épiphanie à travers les persiennes sous l’éclat du réel   dans des gestes d’aurore dans les appels muets   dans les méandres des aveux des souvenirs en tout reflet, en tout écho lointain derrière les rumeurs, les apparences partout tu cherches obstinément   la note bleue grave et profonde celle qui porte celle d’où naissent toutes les harmoniques d’une destinée.. GILLES BAUDRY . . Oeuvre  Raymond  Berthelet
Posté par emmila à 19:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 24 février 2010

J'ECRIS POUR TE DONNER DE MES NOUVELLES...Extrait

"C’était un jour encore à jeun du premier cri d’oiseau du premier pas de l’homme (…) et ce fut une grande joie car tout était réconcilié car tout était à partager car tu marchais sans le savoir depuis longtemps  à ma rencontre C’était un jour qui ne vieillira pas." .. .SERGE  WELLENS .. .
Posté par emmila à 14:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,