jeudi 7 septembre 2017

SI DIEU ETAIT UNE FEMME

" Et si Dieu était une femme? demande Juan Gelman sans se troubler le moins du monde. Ah ça, si Dieu était une femme il se pourrait que les agnostiques et les athées nous n'eussions pas dit non avec la tête et dit oui avec nos tripes.Peut être eussions nous approché de sa divine nudité pour baiser ses pieds, point fait de bronze, son pubis point fait de pierre, ses seins point fait de marbre et ses lévres point faites de plâtre. Si Dieu était une femme elle ne s'installerait pas lointaine, au royaume des... [Lire la suite]

mardi 10 mai 2016

ETTY HILLESUM

Il faut oublier des mots comme Dieu,la Mort, la Souffrance, l'Eternité.Il faut devenir aussi simpleet aussi muetque le blé qui pousseou que la pluie qui tombe.Il faut se contenter d'être. .   ETTY HILLESUM   .  
samedi 1 novembre 2014

DEUX OU TROIS MOTS AVANT LA BATAILLE

Je ne reviendrai plus parler aux enfants de la lune, ni de la mer sans âge et sans frontière,   ni de l'étonnement qu'engendre toute croissance d'herbe ou de bourgeon...   car dans mon dernier sommeil ce dieu qui est pour tous m'a remercié pour mon sourire et mes chants dédiés à la vie   avant de me confier que je verrai bientôt le monde avec ses yeux, du "haut" de ses deux bras remplis de tendresse...   .   BERNARD PERROY   .   Photographie Josh Adamski ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 6 avril 2014

ANECDOTES...Extrait

Quelque chose faisait signe - dans le coeur du caillou dans la feuille effrayée dans la douce insistance de la pluie sur le toit dans la goutte dessinant le hasard sur la vitre- quelque chose ou quelqu'un -dieu peut-être Mais dieu n'existait pas encore- Je ne demandais rien Je me contentais d'être   Le vieux chien se heurtait aux chaises invisibles depuis longtemps   Je ne sais qui inventait l'ange en s'envolant loin de son apparence où l'on avait dû l'oublier   .   RAYMOND  FARINA   ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 21 avril 2013

LETTRES D'OR

Dieu, c'est le nom de quelqu'un qui a des milliers de noms. Il s'appelle silence, aurore, personne, lilas, et des tas d'autres noms, mais ce n'est pas possible de les dire tous, une vie entière n'y suffirait pas et c'est pour aller plus vite qu'on a inventé un nom comme celui-là, Dieu, un nom pour dire tous les noms, un nom pour dire quelqu'un qui est partout, sauf dans les églises, les mairies, les écoles et tout ce qui ressemble, de près ou de loin, à une maison. Car Dieu est dehors, tout le temps, par n'importe quel temps, même... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 29 décembre 2012

FERNANDO PESSOA

Penser au sens intime des choses, C’est comme de penser à la santé Ou d’apporter un verre à l’eau des fontaines. L’unique sens intime des choses Est qu’elles n’ont pas de sens intime du tout. Je ne crois pas en Dieu car je ne l’ai jamais vu. S’il voulait que je croie en lui, Sans nul doute il viendrait me parler Et entrerait chez moi par la porte En me disant, Me voici! Mais si Dieu est ceci: les fleurs et les arbres Et les monts et le soleil et le clair de lune, Alors je crois en lui, Alors je crois en lui à toute heure, Et ma vie... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 4 novembre 2012

GILLES BAUDRY

Des fourmis aux étoilesde l'herbe à Dieuquelle musiqueinfiniment déploieses ondesses réseauxses ramures invisiblesà faire se toucher l' icil'ailleursl'intimeet l'infini des mondes ? .Gilles BAUDRY .  
Posté par emmila à 12:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 30 octobre 2012

ANECDOTES...Extrait

Quelque chosefaisait signe   - dans le cœur du cailloudans la feuille effrayéedans la douce insistancede la pluie sur le toitdans la gouttedessinantle hasard sur la vitre-     quelque choseou quelqu'un -dieu peut-être Mais dieun'existait pas encore-   Je ne demandais rienJe me contentais d'être   .   calcosia facìa gestu   - 'n u cori 'lla petra 'n a foglia 'ntimurita 'n a dolci 'nsistenza da u piòvitu supr'à u tettu 'n u candeddu disignendu l'azardu nant' à u... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 28 mars 2012

L'ABSENT...Extrait

 Dieu insatiable que mon insomnie alimente ; Dieu desséché qui rafraîchis ta soif éternelle dans mes larmes, Dieu vide qui frappes mon sein avec un poing de pierre, avec un poing de fumée, Dieu qui m’abandonnes, Dieu désert, rocher que ma prière baigne, Dieu qui au silence de l’homme qui interroge réponds par un silence plus grand encore, Dieu sec, Dieu du néant, mon Dieu :   Un Sang, ton sang, le sang me guide.   Le sang de la terre, Celui des animaux et celui du végétal somnolent, Le sang pétrifié des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 4 octobre 2011

POEMES CHOISIS..Extrait

Quoi, tout cela, ce mirage de fleurs,  Chatoiement de couleurs d’une prairie d’été,  Ce ciel tendu d’un bleu tendre et ce chant d’abeilles  Ne serait que d’un Dieu  Le rêve haletant,  Cri vers la délivrance de forces inconscientes ?  De même au loin la belle ligne des montagnes  Hardiment tracée dans l’azur,   Ce ne serait qu’un spasme,  Sauvage sursaut d’une nature en gésine ?  Rien que tourment, souffrance, élan désespéré,  Inlassable, à jamais ignorant du... [Lire la suite]