dimanche 27 août 2017

CHRISTIANE SINGER

Quand je demande à ceux que je rencontre de me parler d'eux- mêmes, je suis souvent attristée par la pauvreté de ma moisson. On me répond: je suis médecin, je suis comptable...j'ajoute doucement: vous me comprenez mal. Je ne veux pas savoir quel rôle vous est confié cette saison au théâtre mais qui vous êtes, ce qui vous habite, vous réjouit, vous saisit ? Beaucoup persistent à ne pas me comprendre, habitués qu'ils sont à ne pas attribuer d'importance à la vie qui bouge doucement en eux. On me dit: je suis médecin ou comptable... [Lire la suite]

mardi 8 août 2017

VIVRE

La société merdique finit toujours par installer son office délétère qui pousse à choisir la surface, celle des virtualités grégaires et autres lavages de cerveaux, au détriment de la profondeur à créer et partager. Infinie tristesse de constater que la laideur gagne presque toujours sur les possibilités d'élévation. S'emprunte petit à petit des chemins moins contraignants. Les hommes ont ainsi besoin d’agitations futiles, de prairies toujours plus vertes ailleurs, de petits égoïsmes rassurants. La sacralité ordinaire leur fait... [Lire la suite]
mercredi 3 mai 2017

DE L'EGO OU DU SAIN CREDO ?

D'aucuns avancent aisément ou d'un commun accord                   Egoconfinant alors au devant de la scèneau con-sensus    de circonstanceMais je leur oppose                        Credol'envers sibyllin des sensl'immémoriale allégeancedu nomade   du passeur  sans paraître Un oiseau    un voilier    au loinunitivement lient les horizons extasiés de la mer et du ciel Ils fondent l'espoir... [Lire la suite]
jeudi 20 avril 2017

JARDINS SECRETS

Respecter l’autre, c’est aussi ne pas le questionner sur ses jardins secrets, sur ses silences, sur tout ce qu’il ne désire pas révéler de lui-même. Chacun éprouve quand il le souhaite le besoin de s’exprimer sur un sujet ou sur un autre. S’il ne s’exprime pas, c’est un devoir que de respecter cette plage privée. Donner de soi et aimer vraiment, c’est peut-être justement accepter tout ce que l’autre propose, et rien d’autre. L’échange peut alors avoir lieu, sans contraindre ni blesser, sans heurt, en toute sécurité. La confiance... [Lire la suite]
mardi 24 janvier 2017

LE DON DU SENS

J’ai donné mes chaussures au voyageur qui traversait ma vie, s’attardant à la bouche des fées, à l’immobile silence des mots. J’ai donné mes muscles à l’athlète des cimes, mes gants aux forges brisées de toutes mes entrailles, ma patience au trop lent contre-courant de mes torrents. J’ai offert mon mouchoir de rires à des inconnus sur le quai de mes gares, mon bras au vieillard dans l’escalier de mes rêves, ma bienveillance à l’enfant humilié que je fus. Je suis aujourd’hui le plus riche des hommes et la nuque tendue vers le ciel,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 23 décembre 2016

QUE LA VIE ME PARDONNE

La vie est une orange mûre et bigarrée Un présent que l’on ne finit pas d’ouvrir Une mémoire d’autres vies Une enfance qui  tourbillonne vers sa lumière J’ai habité un nuage Et j’ai tellement voyagé que j’ai avalé le noyau du monde Je n’avais que mon cœur pour monture J’ai pansé le soleil Rendu hommage aux femmes nues La vie m’a toujours tout donné Des pépites d’amour Des cimetières de rêves Des sanglots Des naufrages Et des torrents de rires Ainsi soit-elle Ma parole a usé les miracles Elle a aussi recyclé les... [Lire la suite]

dimanche 18 décembre 2016

A L'ORIENT DE TOUT...Extrait

 D’ici làD’un instant l’autreL’inattendu adviendraQuand les dieux habiteront l’intervalleDu dire à l’entre-direDu don à l’abandonTout le respiré du printempsQu’un trait de sang retraceLa brûlure éclatant en bourgeonsIvresse et soif demeurent intactsDans l’initial rythme retrouvéSource sera nuage et nuage averseD’ici làD’un instant l’autreNous nous rejoindronsChacun en avant de soiS’étend de ce qu’il ouvreS’accroît de ce qu’il donneToute fêlure offrandeToute en-... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 23 novembre 2016

BERNARD PERROY ... Extrait

Petite brassée d'automne avant que tout ne ploie sous l'avalanche des tons de gris froids et de terre mouillée… Les mots s'enchantent et se gavent de lumière, se prennent à rêver à trois fois rien niché dans un silence d'or… Ouvrir la porte, ouvrir la bouche et le coeur aux mouvements qui montent de l'intérieur de soi, douceurs ou blessures à longueur de mourir et de vivre à nouveau, mouvements de l'un vers l'autre que l'on apprend sans cesse entre les lignes à décrypter, à recevoir et à donner…   .   BERNARD... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
vendredi 30 septembre 2016

LES MOTS

C’est pas donné aux animaux, pas non plus au premier blaireau Mais quand ça vous colle à la peau, putain qu’est-ce que ça vous tient chaud Écrire et faire vivre les mots, sur la feuille et son blanc manteau Ça vous rend libre comme l’oiseau, ça vous libère de tous les maux, Ça vous libère de tous les maux C’est un don du ciel, une grâce, qui rend la vie moins dégueulasse Qui vous assigne une place, plus près des anges, que des angoisses. Poèmes, chansons, brûlots, vous ouvrent des mondes plus beaux Des horizons toujours... [Lire la suite]
Posté par emmila à 02:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
vendredi 2 septembre 2016

CINQ MEDITATIONS SUR LA MORT, AUTREMENT DIT SUR LA VIE...Extrait

La mort n'est point notre issue,Car plus grand que nousEst notre désir, lequel rejointCelui du Commencement,Désir de Vie.La mort n'est point notre issue,Mais elle rend unique tout d'ici :Ces rosées qui ouvrent les fleurs du jour,Ce coup de soleil qui sublime le paysage,Cette fulgurance d'un regard croisé,      et la flamboyance d'un automne tardif,Ce parfum qui assaille et qui passe insaisi,Ces murmures qui ressuscitent les mots natifs,Ces heures irradiées de vivats, d'alléluias,Ces heures envahies de silence,... [Lire la suite]