lundi 4 mai 2020

SAIT-ON JAMAIS

  Si tu es, comme il m’arrive de l’espérer encore,capable d’apercevoir le même azur que mes yeuxet de reconnaître les routes où je m’aventuredepuis l’alvéole où parfois je ne peux t’enfermerpar refus de laisser m’anéantir la lassitude,(ou d’abdiquer sans remède la recherche d’un sens),alors peut-être, en échappant aux faits de sciencees-tu là, telle que je peux encore t’espérer. Si tu regardes, tu sais que je ne trahis jamaisla parole que nous nous sommes donnée sans réserveet qu’après toi sans faille je m’efforce... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

samedi 22 février 2020

FIODOR DOSTOÏEVSKI ...Extrait

Décide-toi toujours pour la douceur...Ayant fait ce choix une fois pour toute, tu pourras conquérir la terre entière..L'humble amour est une puissance redoutable, plus forte que toutes les autres forces et il n'en est point de semblable au monde..   .   FIODOR DOSTOÏEVSKI   . Oeuvre Jules Lellouche
Posté par emmila à 12:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 25 janvier 2020

PARTIR

Il prend son baluchon, un bonnet de vent et des mots en écharpe. au fond de sa poche, une bille, un parfum, une ivresseet la douceur fanée d’une joue de grand-mère.   .     LUCIE PETIT     .          
Posté par emmila à 19:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 29 décembre 2019

VOEUX

« Pour la nouvelle année. Je vis encore, je pense encore : je dois encore vivre, car je dois encore penser. Sum, ergo cogito ; cogito, ergo sum. Aujourd'hui, chacun ose exprimer son vœu et sa pensée la plus chère : soit ! Je veux donc dire moi aussi ce qu'aujourd'hui je me souhaitais à moi-même et quelle pensée a cette année été la première à traverser mon cœur – quelle pensée doit être le fondement, la garantie et la douceur de toute pensée à venir ! Je veux toujours plus apprendre à voir la nécessité dans les... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 18 décembre 2019

LE SOMMEIL DU COQUILLAGE

  Le sommeil des enfants est fait de la nacre des coquillages ramassés en bord de mer.  Les yeux jamais totalement fermés, ils voient plus loin, plus profond, sans s'en souvenir jamais. Mais demande-t-on au coquillage ce qu'il a vu au fond de la mer, avant qu'il ne se retrouve sur une plage, puis dans la poche de l'enfant qui dort ?  Le sommeil des enfants ne connaît rien de nos insomnies d'adultes, de nos soucis, de nos doutes, de nos désirs et de nos amertumes. Il reste, implacablement, doux et froid comme... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 25 septembre 2019

YEHUDA AMICHAI

Ne deviens pasune épine.Prends exemplesur les pleurs, le grain de blé,ou l’obliquede tes yeux, toi. Nous ne sommes pas immuniséscontre le défaut des choses. Toujours partir.Monde de séparations,le coeur, les vêtementsapprovisionnent les valises. Quand nous élargissonsjardins et visages,nous détruisonsla règle des temps, futur et passémort et usure du temps,seul le sourire du sommeilcompte.     .     YEHUDA AMICHAI     .       Oeuvre Thor Lindeneg
Posté par emmila à 15:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

samedi 7 septembre 2019

TROIS AMIS EN QUÊTE DE SAGESSE...Extrait

Je crois en la contamination de l'amour, de la bienveillance, de la douceur et de l'intelligence... Chaque fois qu'on pose un acte de tendresse, d'affection, d'amour; chaque fois qu'on éclaire quelqu'un en lui donnant un conseil, on modifie un tout petit peu l'avenir de l'humanité dans le bon sens...Et à chaque fois qu'on dit une vacherie, on commet une méchanceté, et qu'on les répète, on fait perdre du temps au progrès humain...Que chacun cultive le plus grand nombre possible de ressentis et d'actes positifs est donc vital pour tout... [Lire la suite]
vendredi 28 juin 2019

IMPRESSIONS ET SOUVENIRS...Extrait

"Nos yeux se remplissent peu à peu des teintes douces qui correspondent aux suaves ondulations saisies par le sens auditif. Et puis la note bleue résonne et nous voilà dans l'azur de la nuit transparente. "     .   GEORGE SAND   .  
Posté par emmila à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 21 mars 2019

AU PAYS DE SES SOURCES

  J’aimerais refleurir au pays de ses sources Et n’être plus que mousse entre ses doigts de lierre À son flanc de nigelle épingler mes bruyères Veiller sur son sommeil comme une abeille douce   Voyeur ensorcelé par le parfum des mers Voyageur intrépide emportant dans sa course  Les farfadets de feu escortant la Grande Ourse Et le corset d’onyx d’une abeille légère   Est-ce Venise au loin - Est-ce Constantinople  Qui déjà se profilent sous le loup de l’été Quand argentiquement le... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 20 février 2019

AVEC LA MORT, QUARTIER D'ORANGE ENTRE LES DENTS...Extraits

Oui, le temps se desquame nous brûlons nos passeports trompeurs, nos photographies, nous prenons possession du passage. Sommes-nous seulement nos contemporains ?   Rebrousser jusqu’à l’orque et l’algue, s’attendre à passer hors limites, supposer la réversibilité des organismes… Nous nous citons à comparaître, au péril de l’échange.   ...    L'oubli est sourd, l'oubli des voix de disparus qui nous aimaient l'oubli des vents qui délivrèrent les prisonniers d'étroites villes. L'oubli est nu comme du... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,