jeudi 21 juillet 2022

FLUCTUATIONS....Extrait

... . Inspire Une source est dans ton regard Respire les mots et leurs fragrances d'herbes sauvages Respire le bleu et l'ocre des plages, l'ivresse claire des coquillages . . Expire Mets en déroute les relents de prières, les regrets, les reliefs de mauvais repas Expulse les miasmes, les remugles d'organes, les borborygmes . . Ouvre la porte, jette les clés Il est grand temps de te jeter dans la mêlée, de rebondir, toujours plus haut, vers le soleil . . Ouvre les bras Que les oiseaux du bout... [Lire la suite]

mardi 12 juillet 2022

FLEURS ET ETOILES...Extrait

... La deuxième . Et si nous puisions trop peu d’eau, si elle ne suffisait pas pour abreuver les grands arbres du jardin nous arrosions les pots de basilic, les géraniums et les rosiers, rouges coquillages terriens, . La quatrième . ou bien nous tirions l’eau à d’autres puits car tous les puits de Dieu sont faits pour nous abreuver tous, les enfants et le bétail, les citronniers et les rosiers, pour arroser même les étoiles – parfois il nous est arrivé, au soir tombant, quand nous restions sur le balcon avec... [Lire la suite]
lundi 6 juin 2022

CLEMENCE

Un homme sur le chemin Au sud Loin A peine la touffeur infléchit son pas Sa vie est alentour Champs brûlés Sous la force des jours La corne de l’été Le jour respire faiblement Dure coûte que coûte Malgré le tourment Le doute L’homme soliloque Sous la pierre anguleuse Du soleil Sa voix de mémoire Décrit des orbes vibrants Dans un soleil volatil Ses mots rehaussent le jour Avec la pertinence d’une pluie d’été Inverse symphonie miséricordieuse Mais revient parfois une voix plus ancienne D’un seul tenant ... [Lire la suite]
samedi 4 juin 2022

HILDEGARDE DE BINGEN...Extrait

Merci à Ananda . . "Dans le cosmos toutes choses sont interdépendantes, de sorte que le moindre de nos faits et gestes a des répercussions jusqu’aux frontières même de l’univers. La nature de ces répercussions dépend évidemment des actes eux-mêmes : s’ils sont positifs, ils agissent dans le sens de la régénération de la vie. S’ils sont négatifs dans le sens de sa destruction.'' - "L’énergie de nos actes se répand dans l’univers tout entier et l’univers, en retour, renvoie cette énergie vers la terre et jusqu’en chaque... [Lire la suite]
jeudi 26 mai 2022

LA QUÊTE CONTINUE...Extrait

Sous la Punta di Corbo J’irai, dans ce lit de fougères où bruissent des ruisseaux luisants comme des couteaux, traquer la trame d’un poème aux tons d’ambre, d’or brun, de tabac. J’irais si je savais comment entrer dans la tapisserie de l’automne, où ressortir avec, au creux des mains, la preuve vive que les nymphes n’ont pas fui.J’aurais pu, sans nul doute, aller ; mais j’ai vu les runes et les troncs coupés, l’écriture des fonds trahis, lorsque l’eau se retire et laisse des indiennes pourrissantes sur la page d’un sable... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 26 mai 2022

MARGARET ATWOOD...Extrait

L’eau ne résiste pas. L’eau coule. Quand on y plonge la main, tout ce que l’on sent est une caresse. L’eau n’est pas un mur solide, elle ne t’arrêtera pas. Mais l’eau va toujours où elle veut aller, et au bout du compte, rien ne peut lui résister. L’eau est patiente. L’eau qui goutte use une pierre. Rappelle-toi, mon enfant. Rappelle-toi que tu es moitié eau. Si tu ne peux pas franchir un obstacle, contourne-le. L’eau le fait... . . . . . MARGARET ATWOOD . . .
Posté par emmila à 04:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 19 février 2022

LA FEMME SANS PAROLES...Extrait

De métamorphose en métamorphosel’eau conduit son propre deuilSe quitte à chaque vagueerrant de la terre au ciel, du ciel à la terredu nuageux au solideIgnore qu’elle irriguajusqu’aux larmes aux baisers de la parolece corps dont tu lui prêtas la voixles lèvres et les yeuxavant qu’elle ne s’en retireun jour d’intense soifComme le caillou ignorequ’il aurait pu t’écraser quand il était rocet ne pourra te meurtrirbroyé en poussièreTu chevauches le tempsqui les chevauche, transparent cavalierMais ta mémoire, toutes les mémoiresne... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 18 novembre 2021

DANS LA BIBLIOTHEQUE DE MA MERE...Extrait

Dans la bibliothèque de ma mère les livres étaient comme des draps linge frais ou linceul ils moulaient formes et rêves, vivants et morts m'enveloppant de silence pour mieux parler des choses innommées l'azur et l'ombre et les visages, beaux oiseaux qui n'en finissaient pas de passer sur leurs pages veinées d'encre de sang et d'eau. . . . . . . . SYLVIE FABRE G. . . . . .
Posté par emmila à 15:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 19 août 2021

LE TORRENT

  … . Au plus profond de la gorge, le torrent roulait ses eaux claires et bruyantes sur un lit de cailloux richement colorés. Si vous n’avez pas vu courir un torrent épuré par ses mille cataractes, sur les entrailles nues de la montagne, vous ne savez pas ce que c’est que la beauté de l’eau et ses pures harmonies. Sténio aimait à passer les nuits, enveloppé de son manteau, au bord des cascades, sous l’abri religieux des grands cyprès sauvages, dont les muets et immobiles rameaux étouffent l’haleine des brises. Sur leur cime... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 28 juillet 2021

JE SAIS LE SEL

Je sais le sel… Je sais le sel de ta peau sèche depuis que l’été s’est fait hiver de la chair au repos dans la sueur nocturne. Je sais le sel du lait que nous avons bu quand de nos bouches les lèvres se resserraient et que notre cœur battait dans notre sexe. Je sais le sel de tes cheveux noirs ou blonds ou gris qui s’enroulent dans ce sommeil aux reflets bleutés. Je sais le sel qui reste dans mes mains comme sur les plages reste le parfum quand la marée descendue se retire. Je sais le sel de ta... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,