dimanche 20 novembre 2011

CAHIERS DE L'ECOLE DE ROCHEFORT...Extrait

La guerre, on la dansait dans la cour de l’écoleBardés de cheveux fous et de tabliers noirsOn sentait l’encre amère, un peu la confiture,Une mouche d’été dormait sur nos devoirs.L’institutrice était une jeune bergèreQui avait entendu la voix de Michelet.Ses yeux fleurs préféraient le rêve à la lectureSes seins n’avaient jamais bourgeonné dans des doigts.Parfois, les jeudis clairs, elle allait en voitureAcheter à la ville un coupon de satin.Son fiancé, était – disait-on – mort en guerreC’est un très grand malheur quand on n’en compte... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 1 juillet 2011

PARCOURS IMMOBILES...Extrait

Le maître gardait le temps Dans sa grosse montre rousse. Nos talons sur le plancher Faisaient un bruit de forêts ; Nos plumes grattaient, grattaient La neige de nos cahiers. Et parfois une autre vie Déroulait ses sortilèges Quand on tombait dans le piège Tendu par les poésies.   On sait plus tard qu'adulte, le temps et l'obscurité restent à nos talons, mais que, par chance, les sortilèges aussi demeurent. . GEORGES JEAN .  
Posté par emmila à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 1 décembre 2009

L'ENFANCE AU BORD DES MOTS, LA RUMEUR DES ÂGES...Extrait

Ses mains sont feuilles persistantesd’un arbre venu de si loinque l’écriture aux cent cheminslui doit d’être forêt d’enfance. Elle sait déchiffrer les sources,calculer le poids des saisons,lire les traces des prénomsdes sept petits de la Grande Ourse. Son cœur est un coquelicotapprenant, dans le blé qui lève,à trier le grain des poètespour l’héritage des oiseaux. et le pollen de sa paroletransforme en ruche son école. . DANIEL  REYNAUD .
Posté par emmila à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 27 octobre 2008

LE BLEU DES RONCES....Extrait

À quoi pense l’enfant quand il est à l’école ? Au hérisson, à la grenouille des jardins, aux sentiers de collines sous ses jambes de chèvre, aux baisers de sa mère, aux pains au chocolat. Et la voix de son père quelque fois en écho. Il pense que demain il sera capitaine, et fabrique en cachette des voiles en papier. Il ouvre des fenêtres aux pages des cahiers où passent des couleurs, la figue sucre mauve des chapardes d’été, l’orange des argiles pour les statues d’une heure, l’ivoire poli doux des cailloux de rivière, et ce bleu de... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,