mardi 17 décembre 2013

CORRESPONDANCE...Extrait

Mourir ne heurte pas vraiment C’est vivre qui heurte, et de plein fouet;  Mais mourir s’y prend autrement,  En douceur, derrière la porte  L’habitude australe de l’oiseau  Qui dès que les gelées sont là  Adopte une meilleure latitude.  Nous sommes les oiseaux qui restent,  Les transis aux portes des fermes  Où nous est comptée une miette avare,  Au point que les neiges, prises de pitié,  Rentrent nos plumes au bercail.   .   EMILY DICKINSON  ... [Lire la suite]

mercredi 27 novembre 2013

EMILY DICKINSON

Le son le plus triste, le son le plus doux,Le son le plus fou qui enfle,- C'est celui que font les oiseaux, au printemps,Quand la nuit délicieusement tombe,Sur le fil, entre mars et avril -Frontière magiqueAu-delà de laquelle l'été hésite,Presque divinement trop proche. Il nous fait penser à tous ces mortsQui ont traversé la vie en flânant avec nous,Et que la sorcellerie de la séparationNous rend cruellement plus chers encore. Il nous fait penser à ce que nous eûmes,Et dont nous déplorons la perte.Nous en souhaiterions... [Lire la suite]
samedi 27 avril 2013

LE POETE

Je mets d’abord – si tant est que je compte - Le Poète – Puis le Soleil - Puis l’Eté – Puis le Ciel de Dieu -Après quoi – la Liste est close - Mais, à la réflexion – le Premier semble Si bien Comprendre le Tout - Que les Autres font Figure de superflu - J’écris donc – le Poète – Tout - Son Eté – dure une Solide Année - Il peut s’offrir un Soleil Que l’Est – estimerait exorbitant - Et si le Futur Ciel -   A la Beauté de celui qu’il prépare Pour Ceux qui Le vénèrent - C’est une Grâce plus qu’ardue - De justifier ce Rêve - ... [Lire la suite]
dimanche 18 décembre 2011

IL EST UNE SOLITUDE DE L'ESPACE

Il est une solitude de l'espace Une solitude de la mer Une solitude de la Mort, mais elles Sont société Comparées à ce site plus profond Cette polaire intimité D'une âme qui se visite . EMILY DICKINSON . Oeuvre Yahne Le Toumelin