lundi 19 septembre 2016

LE LIVRE DES QUESTIONS...Extrait

Le passé a la voix de chaque empreinte, de chaque caresse ou blessure laissées par nous au sol et autour ou faites à un être. Une chambre est peuplée de bruits divers qu'ordonne le silence. Tu les écoutes à l'instant où, pareils à un vol de voluptueux phalènes, ils s'approchent de la lampe pour être brûlés. Ton corps, comme le mien, répond de mille marques invisibles dont nous sommes seuls à connaître et à taire l'histoire.   .   EDMOND JABES   .
Posté par emmila à 09:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 14 mars 2013

ABSENCE

Tu es arrivée dans ma famine, tu as poséton corps dans le chant de mes mains,couverte d'une ombre que j'ai saisie à flanclà, où depuis des années j'attendais.Mon apparence se dénouait,c'était un jour comme les autres,mais la lumière était plus pure.Le livre que tu as ouvert n'est pas encore écrit.Dans la chambre, ton dos a laisséune empreinte que je n'efface jamais.Je ne fais plus le lit, son désordre me reçoit,à découvert, comme une bête craintivedans l'inachevé de ton dieu clair.   .   DOMINIQUE SAMPIERO   . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 16 novembre 2012

JOINTURES

Entre la nuit et l’aube le choc des pierres comme mots mats lancés par la vague puis restés sans réponse (lettres passées sur papier jauni au fond d’un tiroir qui sent la cire) Épris de ce goût du vent où roulent les nuages À l’infini de fenêtres fermées À tâtons Nous cherchons sur la couture d’un drap Le fil d’une histoire qui s’épuise Et le nom de ces choses très simples qui s’échappent glissent (bleue et grise l’eau de la mer et sur la peau l’odeur du large) En vain les doigts Dans la coulée lisse d’une rainure... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
vendredi 9 décembre 2011

LE LABYRINTHE AU BORD DE LA MER...Extrait

Au contact des œuvres du passé, nous voulons être sûrs de leur authenticité, sûrs que personne ne les a corrigées, que personne ne s’est mêlé de les embellir, de les parfaire, de les rendre plus compréhensibles. Nous souhaitons seuls, sans intermédiaire, jeter un pont par-dessus l’abîme du temps entre nous et les hommes et les dieux d’il y a plusieurs millénaires. N’étant pas un pur esprit, j’ai toujours cherché des traces matérielles, pour fonder une entente et une alliance. C’est pourquoi j’ai toujours été ému par les ornières des... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 8 janvier 2011

L'ANGE

L’ange est toujours l’empreinted’un pasque tu laisses. . .. . .CHRISTIAN VIGUIE . .. .
Posté par emmila à 23:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 28 novembre 2010

PIERRES....Extrait

Je parle de pierres qui ont toujours couché dehors ou qui dorment dans leur gîte et la nuit des filons. Elles n’intéressent ni l’archéologue ni l’artiste ni le diamantaire. Personne n’en fit des palais, des statues, des bijoux ; ou des digues, des remparts, des tombeaux. Elles ne sont ni utiles ni renommées. Leurs facettes ne brillent sur aucun anneau, sur aucun diadème. Elles ne publient pas, gravés en caractères ineffaçables, des listes de victoires, des lois d’Empire. Ni bornes ni stèles, pourtant exposées aux intempéries, mais... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,