mardi 19 avril 2022

JEAN-MICHEL SANANES....Extrait

Hé l'oiseau, où vas-tu ? Et toi mon rire, où te caches-tu dans cette cohue ? Tant de chats, tant d'amours dont je cherche les noms, tant de jours à remettre dans l'ordre, j'ai vu un tableau si profond que je m'y suis perdu. Manque de perspective ? Depuis que je m'habite, à trop être en moi je m'égare, est-ce l'âge ? Tout devient aussi grand que le vide, j'y perds des mots, des jours, et l'heure file. . En rang les mots ! En ordre les jours ! Vite, mon calendrier s'effrite, trop de bruit dans ma tête, ça fait désordre,... [Lire la suite]

dimanche 10 avril 2022

PAYSAGES ET PORTRAITS...Extrait

"Ressusciter ce que je fus !… Quelle femme n’a espéré le miracle ? Revivre tout ce qu’il y a dans cœur d’enfant, savourer à nouveau ce qu’il a contenu de sagesse, de pudeur, de diplomatie, de méfiance, – fixer et décrire le merveilleux instinct qui conduit un enfant à taire ce qu’il doit cacher –, l’instinct qui le contraint à demeurer pour tous un enfant, alors que retranché derrière son visage inachevé, abrité par ses cheveux libres et son petit corps bondissant, il voit, il pense gravement, mûrement, il juge, il souffre avec une... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 29 mars 2022

SE REVERRA T-ON ? - LETTRE A L'ENFANCE ALGERIENNE

Froisse et défroisse le ciel, le mot et les amitiés asthéniques. Et toi, mon ami de si loin venu mais déjà parti, revois-tu notre rue ?Dans les fissures du ciel et de l'heure, vois-tu là-bas l'absence, et le chevreuil qui court dans l'ombre des bois ?Un homme ici-bas fond le plomb qui le tuera. La terre tourne sur elle-même comme une robe de derviche tourneur, danseur dont la prière n'arrêtera pas la balle.Me vois-tu qui me perd dans la danse des jours?Se reverra-t-on ? Ils sont si loin nos vingt ans.Au... [Lire la suite]
dimanche 6 mars 2022

TAWFIK ZIAD...Extrait

Et je donnerai la moitié de ma vie A celui qui ferait rire un enfant en larmes Et l'autre moitié pour protéger Une fleur verte en péril . وأعطي نصف عمري للذي يجعل طفلاً باكيا يضحك وأعطي نصفه الثاني لأحمي زهرة خضراء أن تهلك توفيق زيّاد . . . . TAWFIK ZIAD Traduction Jalel El Gharbi . . . .
Posté par emmila à 06:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 19 février 2022

AIRES...Extrait

" Le soleil ne connaît pas les secrets De la nuit – ni lui Ni les étoiles qui la balisent Ni la lune sous ses masques d’argent Ni, poète aveugle, le vent Ni les racines dans leur corps à corps Avec la terre Ni les cavernes ni la mer Ni le hibou aux yeux d’amant Seul peut-être l’enfant Dans le noir maternel " . . . . CLAIRE MALROUX . . . . Oeuvre ?  
Posté par emmila à 14:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 20 janvier 2022

LES LOYAUTES...Extrait

" Ce sont des liens invisibles qui nous attachent aux autres -- aux morts comme aux vivants --, ce sont des promesses que nous avons murmurées et dont nous ignorons l'écho, des fidélités silencieuses, ce sont des contrats passés le plus souvent avec nous-mêmes, des mots d'ordre admis sans les avoir entendus, des dettes que nous abritons dans les replis de nos mémoires. Ce sont les lois de l'enfance qui sommeillent à l'intérieur de nos corps. Les valeurs au nom desquelles nous nous tenons droits, les fondements qui nous permettent... [Lire la suite]

samedi 8 janvier 2022

TRACE DE QUI DE QUOI ?

Trace cherchant, désespérée, celui ou celle qui l'a laissée. Mais toi qu'es-tu sinon la trace de ce qui n'est jamais passé : nuage oublié dans un coin d'une Bohème d'outre-ciel, nuage, jamais dépensé, qu'un ciel a gardé dans sa poche. N'aie donc que léger pour bagage, et que le bleu à raconter. Que ton seul verbe soit partir, ta seule fable les oiseaux qui n'ont que le vent pour biographe. . . "A celles qu’a laissées l’Histoire j’avoue préférer d’autres traces, celle de mes oiseaux d’enfance : ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 15:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 23 décembre 2021

MA LETTRE AU PERE NOËL

Mon petit Papa Noël, moi qui ne suis plus de jeunesse première, si tu le veux bien, sur ma liste de cadeaux, permets-moi de ne pas te demander de trottinette électrique qui sache remonter les côtes, de porte-bagages pour le vélo de ma femme, pouvant porter mes 80kg d'âge, ou d'efface-vélos pour ceux que j'ai dans ma tête et, bien que de nouveaux genoux m'eussent bien servi pour jouer les moins-vieux beaux, pourrais-tu m'offrir pour Noël ce stylo magique dont je rêve, un accordeur de verbes, un dompteur d'accords, celui dont l'encre de... [Lire la suite]
mardi 21 décembre 2021

IL Y A DES PETITS PRINCES, DES FEES CLOCHETTES ET DES PETER PAN

Il y a des petits princes, des Fées Clochettes et des Peter Pan dans ces falaises creusées par le temps, les crocodiles et les capitaines crochets … partout, difficile de traduire des sentiments avec des mots: comment être capable de garder un regard et un coeur d’enfant pour rester fort, imaginatif, tendre … fermer les yeux et s’envoler avec le coeur … ou comment simplement réapprendre à vivre pour entrapercevoir l’essentiel invisible pour les yeux. Tout autant de sentiments impossibles à traduire sinon par des mots qui ne seront... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mardi 23 novembre 2021

ARCHIVISTE DU VENT....Extrait

La poésie ? Le temps passe. On a les cheveux gris, du cholestérol, de la barbe et des lunettes. On se console en disant qu'elle, au moins, elle n'a pas changé. Qu'elle est toujours cet enfant impossible, qui a pourtant accepté de vieillir avec nous, pour n'être pas seuls, lui et moi. Lui et moi, pour finir, nous nous entendons bien car nous avons fait l'un et l'autre le tour de nous - moi mon cercle, lui son cerceau: superposables - et ça roule. A deux temps. Là où je dis noir, il barbouille de bleu car il tient à... [Lire la suite]
Posté par emmila à 13:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,