dimanche 4 novembre 2018

LORSQUE L'ENFANT PARAIT ...Extraits

Lorsque l'enfant paraît, le cercle de familleApplaudit à grands cris.Son doux regard qui brilleFait briller tous les yeux,Et les plus tristes fronts, les plus souillés peut-être,Se dérident soudain à voir l'enfant paraître,Innocent et joyeux. Soit que juin ait verdi mon seuil, ou que novembreFasse autour d'un grand feu vacillant dans la chambreLes chaises se toucher,Quand l'enfant vient, la joie arrive et nous éclaire.   ...   Vous êtes parmi nous la colombe de l'arche.Vos pieds tendres et purs n'ont point l'âge où l'on... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

mardi 30 octobre 2018

UNE OFFRANDE DE SOIE

A ma petite nouvelle-née, dont je ne connais pas le nom...   C'est un avenir, une offrande de soie. Une chair à sourire, trois kilos d'émoi.C'est un plus grand que toutqui fera souvenirs,un rien qui rend fouau milieu des rires,l'angoisse ou la joie.C'est la majusculequi commence le livreoù le crépusculene demande qu'à vivreles matins de soleilqui éclairent les rois.   .   JOËL GRENIER     .  
Posté par emmila à 21:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
dimanche 28 octobre 2018

ENTRE CENDRE ET LUMIERE...Extrait

Enfant à l'insondable peine tu nous appelles de si loin   Contre l'éruption de tes larmes nous ne pouvons guère t'offrir que le refuge de nos bras   Nulle caresse de lumière nulle parole ne t'apaisent   Tellement démunis nous sommes devant la détresse des yeux où coulent les vaisseaux du cœur   Nous essayons de te bercer jusqu'à l'escale du sommeil moment d'oubli des égarés   Mais par quel charme exorciser la déchirure d'être au monde que taraude un désir d'aimer incurable onguent corrosif... [Lire la suite]
Posté par emmila à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
samedi 22 septembre 2018

LE SIGNE DE CAÏN

Le signe de Caïn nap­pa­raî­tra passur le sol­dat qui tiresur la tête d’un enfantdepuis une col­line au des­sus de l’en­ceinteautour du camp de réfu­giésparce que sous le cas­quepour par­ler en ter­mes con­cep­tuelssa tête est en car­ton.Dau­tre part,l’of­fi­cier a lu "L’homme révolté" ,sa tête est illu­mi­née,à cause de cela il ne croit pasau signe de Caïn.Il a passé son temps dans les muséesEt quand il pointele fusil vers l’en­fantcomme un ambas­sa­deur de Cul­ture,il ajourne et recy­cleles eaux-for­tes de Goyaet Guer­nica   ... [Lire la suite]
mercredi 19 septembre 2018

L'ENFANT DE JUIN / EL HIJO DE JUNIO

C’est notre enfant.Il est né un jour de juin.Un jour de grande chaleur et de soleil lourd ; je me sens vivant et jeune et sa mère , tendre et chaude : c’est ainsi qu’il est venu au monde. Les jours ont passé.Sans doute manquons nous de courage, mais il vit, obstinément, chaque jour, un jour de vie de plus ; ainsi pousse notre enfant, notre enfant de juin ; nous ne savons pas l’écrire au futur. Notre enfant.  Ce jour de juin, soleil brûlant, bonheur : léger, il n’y aura plus d’hiver ni de... [Lire la suite]
dimanche 12 août 2018

DANSE NUIT...Extrait

Une dansequi a connu l'éclat du feu et le marteau du forgeronet l'effleurementne pas oublier l'effleurementde l'horizonet la danse rieuse de la pluie et de la merDanse aveuglée de larmes et de silenceÉcoute la respirationécoute avec lenteuravec une lenteur concentréesans gravité ni inquiétudedanse la danse de l'écouteÉcoute la chaleurdanse l'air en plein soleildanse lentementavec tendressedanse l'enfantl'opaleet les gouttes d'eaune pas oublier les gouttes d'eau...     .     MICHEL THION     . ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

jeudi 26 juillet 2018

ANACHRONIQUE...Extrait

Quand j'ouvre l’Odyssée pour t'en lire une page ne me demande pas à moi qui fus déjà Hamlet & Gulliver -tant d'autres personnages- d'être celui que j'ai cherché avec les yeux de Télémaque     Toi l'enfant de six ans & moi le vieux marin de siècles de littérature qui durant sa vie affréta tant de contes corsaires nous voici une fois de plus embarqués tous les deux sur la même émotion sur le même poème     Il nous faudra contourner des charmes sournois & sauver de philtres... [Lire la suite]
samedi 14 juillet 2018

LA LUMIERE LA MÊME...Extrait

Chaque jour emporte un bout de vie un éclat de lucidité chaque jour apporte plus de souffrance plus de silence et de résignation La vague avance et recule elle arrache au rivage un peu de sable une plume une feuille elle apporte sur le rivage des brindilles et une écume jaunie. Et pourtant tout recommence l'eau s’est refermée sur le caillou lancé par l’enfant le souvenir tombe dans l’oubli Dans l’invention du rêve Parfois un geste s’ébauche une phrase se forme on voudrait... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
lundi 11 juin 2018

PUISQUE TU PARS...

Puisque l'ombre gagnePuisqu'il n'est pas de montagneAu-delà des vents plus haute que les marches de l'oubliPuisqu'il faut apprendreÀ défaut de le comprendreÀ rêver nos désirs et vivre des "Ainsi-soit-il"Et puisque tu pensesComme une intime évidenceQue parfois même tout donner n'est pas forcément suffirePuisque c'est ailleursQu'ira mieux battre ton cœurEt puisque nous t'aimons trop pour te retenirPuisque tu pars Que les vents te mènent où d'autres âmes plus bellesSauront t'aimer mieux que nousPuisque l'on ne peut... [Lire la suite]
mardi 5 juin 2018

PARTAGE DES EAUX

Pas encore née, déjà forméePassager d'un monde liquidePetit poisson, juste un frissonAnimée de gestes languidesOù est le haut, ma mère l'eau?Où est le bas dans ton silence?Dans la douceur de ton enclosJe suis un presque-rien qui danseEt tu me tiens au plus serréTon anneau d'or est bien ferméMon océan particulierMa chèreGeôlière C'est le doux partage des eauxQu'on garde au plus creux de ses osOù viennent boire les oiseauxDu rêveOn ne sait pas sur son îlotQu'on sera jeté par le flotBonheur qui d'un coup de ciseauS'achèvePartage des... [Lire la suite]