mercredi 16 décembre 2020

SOUS LE SEIN D'UNE MERE....

En pensée avec ma fille Vincia . . Une rose croît, se multiplie sans fin Sous le sein d'une mère Frêle cocon d'ouate Couleur d'amande amère et de corail Qui sent bon le bonbon Qui sous la langue fond Et vous monte à la bouche Comme par inadvertance Au détour d'un chagrin A cause d'une absence D'un mot tracé sur la buée d'un carreau S'écoulant en longues larmes d'eau . Lorsque la main divine en deux ouvre la mère Il en pleure toujours une fontaine claire A la claire fontaine Il y a longtemps Bien avant la... [Lire la suite]

samedi 9 mai 2020

MARION LUBREAC

Entrez, soleils!Ce matin, assise sur un banc bleuJ’ai vu rire la terre.Alors les grenouilles, puissantes et limpides, ont envahi de verdure cette nouvelle nuit,tandis queDurant des heures,siffle le merle noir.De mes orteils de plumes sauvagesont germé d’énormes tournesols éblouissants pour éclairer ma route. Froufrou d’envol ;On s’ improvise d’évasion.Vole, enfant du secret!Les hélianthes voguent et tremblotent entre mes cuisses cigogne.Je dois voler,tête haute au vent,frôler de près la mousse des arbres engourdis,sans... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 22 mars 2020

JUDITH CHAVANNE...Extrait

Chutent les pétales du cerisier, ailleurs, un enfant naît ; de légers pétales dans le vent, une déflagration pour la femme de douleur, douceur infinie comme doit l’être le velours des fleurs. Le cerisier naît peu à peu à son été, l’enfant à la vie, soudainement ; c’est l’événement d’un jardin un instant et de qui le regarde, l’évènement d’un âge, de toute une vie durant. Mais la femme est présente au pétale comme à l’enfant. Avec le temps, s’approfondit l’espace de résonance ; il n’y a peut-être pas de moindre ni... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mardi 28 janvier 2020

LA MAISON DE CLAUDINE...NAISSANCE DE COLETTE LE 28 JANVIER 1873

"Quand je t'ai mise au monde, toi la dernière, Minet-Chéri, j'ai souffert trois jours et deux nuits. Trois jours, ça paraît long... Mais je n'ai jamais regretté ma peine : on dit que les enfants, portés comme toi si haut, et lents à descendre vers la lumière, sont toujours des enfants très chéris, parce qu'ils ont voulu se loger tout près du cœur de leur mère, et ne la quitter qu'à regret..."   .     COLETTE     . Colette    
Posté par emmila à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 29 décembre 2019

LE COLLOQUE DES ANGES...Extrait

"Il dormait encoreElle lui chuchota dans l'oreille"Que jamais la voix de l'enfantEn toi ne se taise, qu' elle tombeComme un don du ciel offrantAux mots desséchés l'éclat de sonRire, le sel de ses larmes, sa toute-Puissante sauvagerie." " L'ange se tourna vers moi et me dit : Fais éclater le présentDécouvre le miracle de l'aubeFracturant la noirceur de la nuitFais danser les lettresEt les voyelles amoureuses Fais chanter les motsPour qu'ils deviennent des oiseaux "            MARC ALAIN... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 25 décembre 2019

JOËL GRENIER...Extrait

Souffle-moi une idée qui embaume le lait,La gelée de mûres et la fleur de tendresse.Ou donne-moi un mot. Le mien est bien trop laidPour écrire l'enfant à l'encre de caresse. Son regard merveilleux laisse ma page viergeEt ma plume s'envole aux vents de mon passé.Souvenir d'un visage éclairé par un ciergeDans l'ombre d'une église au rite dépassé... Mémoire de bougie qui fête un premier âgeComme l'éclair allume un ciel un soir d'orage,Mélange de sourire et de papier froissé. Devant ses si grands yeux, je ne sais que me taireEt ma... [Lire la suite]
Posté par emmila à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 18 décembre 2019

LE SOMMEIL DU COQUILLAGE

  Le sommeil des enfants est fait de la nacre des coquillages ramassés en bord de mer.  Les yeux jamais totalement fermés, ils voient plus loin, plus profond, sans s'en souvenir jamais. Mais demande-t-on au coquillage ce qu'il a vu au fond de la mer, avant qu'il ne se retrouve sur une plage, puis dans la poche de l'enfant qui dort ?  Le sommeil des enfants ne connaît rien de nos insomnies d'adultes, de nos soucis, de nos doutes, de nos désirs et de nos amertumes. Il reste, implacablement, doux et froid comme... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
dimanche 7 juillet 2019

ANNA MARIA CARULINA CELLI...Extrait

Mon enfant court tout autourTout autour de la mer La mer, île des temps passés Que le vent a emportée Lorsque soufflant sur le Ciel de la marelle La Terre s'est renversée Mon enfant court tout essouffléTout autour d'une dune enfarinée Une mamelle de pain blanc Tiède, laiteuse et parfuméeMariant rondeurs enneigéesA la chaleur des profondeurs Mon enfant court autour d'un œil vert Tandis que dansent sur ses chevillesLes longues herbes des pupilles Cils ondulants du bord de rêveVers les savanes... [Lire la suite]
vendredi 28 décembre 2018

BERNARD PERROY...Extrait

Dis-moi...combien de fois l'on part vraiment dans une vieà la rencontre de l'inconnu, quand le temps passe sous le soleil sans crier gare,aussi invisible que le fleuve de nos désirs, quand la lumière nous réchauffecomme le sourire d'un enfant,et s'en va en s'inclinantpour pénétrer l'épaisseur de nos pas, comme si nous nous laissionstraverser par l'infini....         BERNARD PERROY       Oeuvre Zhang Weimin B.   
Posté par emmila à 12:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mardi 25 décembre 2018

FÊTE EN PAUVRETE

De quelle fête en pauvreté nous approchons-nous,De quel matin empli de larmes et de lumière,De quel soleil en joie,Tandis que le vent de la nuitPeine à trouver Entre nos mains rempliesLe moindre passagePour consoler en nousL’enfant perdu de la promesse ?       JEAN LAVOUE www.enfancedesarbres.com       Oeuvre Susan Hall
Posté par emmila à 13:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,