mercredi 26 décembre 2012

VISION

Frémissement d'un rideau immense, voile dressée qui accapare tout l'horizon, drap, linceul (de qui ? le nôtre ?) dont les plis sont devenus mouvants. Quel corps s'anime-t-il derrière la surface blanche qui sépare deux mondes, tel l'épiderme du fleuve au contact de deux éléments ? L'enfant est apparu, d'où sortait-il ? je ne l'ai jamais su. Il jouait d'une petite flûte. Au fur et à mesure qu'il avançait sa mélodie, le grand rideau ondulait davantage. A la fin il se fendit du haut jusqu'en bas. Ici ce n'était plus Amphion, le demi-dieu... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 19 décembre 2012

UN COEUR ARDENT

Mot premier                et chair de mère                lait                baiser du bout des yeux                nid douillet                d’un été effleuré ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 19:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 11 juin 2012

FAMILLE DE CE MONDE

Et des milliers de bourgeons viennent voir ce qui se passe au monde Car la curiosité de la Terre est infinie. Et l'enfant naît et sa petite tête mal fermée encore Se met à penser dans le plus grand secret parmi les grandes personnes tout occupées de lui. Et il est tout nu sous la pression exigeante de la lumière du jour Tournant de côté et d'autre ses yeux presque aveugles au sortir de la nuit maternelle, Emplissant la chambre, comme il peut, de ce vagissement venu d'un autre monde. Et bien que parachevé, il s'ouvre encore à la... [Lire la suite]
dimanche 20 mai 2012

MAISON DE CRAIE

Sur son ardoise l’enfant dessine une maison : porte, fenêtre unique, cheminée de guingois et dans le ciel l’oiseau-soleil. Penché, l’enfant dessine une maison avec amour, enfin, du bout d’un doigt, étire une fumée, pose sa craie, me dit : « Entre donc ! Tu verras ! » Dans le couloir obscur, rôde un parfum de chou et de lessive. Je tâtonne, un chat bondit, me frôle. Une porte, l’odeur du feu et là, dans la cuisine, ma mère (morte) assise, souriante, un livre ouvert posé sur ses genoux. . . . JEAN JOUBERT . . .
Posté par emmila à 00:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 1 mars 2012

L'OFFRANDE LYRIQUE...Extrait

Le sommeil qui volette sur les paupières du petit enfant — qui saura dire d’où il vient ? — Moi. L’on m’a raconté qu’il habite, là, dans le village des fées, où, parmi les ombres de la forêt qu’éclairent tendrement les lucioles, se penchent deux timides fleurs enchantées. C’est de là qu’il vient pour poser un baiser sur les paupières du petit enfant. Le sourire qui scintille sur les lèvres du petit enfant lorsqu’il dort — qui saura dire où il est né ? Moi. L’on m’a raconté qu’un jeune pâle rayon de la lune nouvelle toucha... [Lire la suite]
lundi 27 février 2012

LETTRES A UN JEUNE POETE..Extrait

Une seule chose est nécessaire: la solitude. La grande solitude intérieure. Aller en soi-même, et ne rencontrer, des heures durant, personne - c'est à cela qu'il faut parvenir. Être seul comme l'enfant est seul quand les grandes personnes vont et viennent, mêlées à des choses qui semblent grandes à l'enfant et importantes du seul fait que les grandes personnes s'en affairent et que l'enfant ne comprend rien à ce qu'elle font. S'il n'est pas de communion entre les hommes et vous, essayez d'être prêt des choses: elles ne vous... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 27 février 2012

CAHIERS DE VERDURE...Extrait

L'enfant s'est accroupiaux pieds de la très vieille et douce dameen robe noire d'un autre temps.Dans la corbeille,encore toute enroulée,la laine de sa vie,et les ciseaux. .   PHILIPPE JACCOTTET . Oeuvre Jean-François Millet
Posté par emmila à 13:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 29 janvier 2012

LE RÊVE DE GRAMSCI...Extrait

Je reste calme comme un homme debout dans la crasse humide Je survivrai certainement si vous m'envoyez quelques lignes et des nouvelles des enfants mes enfants ont-ils un visage encore ? . RAYMOND FARINA . ?
Posté par emmila à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 18 septembre 2011

LE PROPHETE....Extrait

Et une femme qui portait un enfant dans les bras dit, Parlez-nous des Enfants. Et il dit : Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même. Ils viennent à travers vous mais non de vous. Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas. Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées, Car ils ont leurs propres pensées. Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes, Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter,... [Lire la suite]
Posté par emmila à 14:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 16 juillet 2011

CE PEU DE BRUIT...Extrait

Et cette sorte aussi de fleur ouverte, grand ouverte, à partir du coeur, que peut être un enfant, sous le même ciel dont le bleu nous déchire. .   PHILIPPE JACCOTTET .     Oeuvre Didier Delamonica .  
Posté par emmila à 23:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,