jeudi 1 janvier 2015

ENFANTS...

EnfantsQui déjà prenez place,Quand vous aurez grandiAu point d’être conscientsDu mal du temps qui passeEt s’arrache de nousPlus mal qu’un pansement,Vous qui pousserez de l’avantNos vieux rêves de liberté,EnfantsConsultez quelquefoisLes miroirs du passé ;Et vous y relirezL’écho de ces visagesQu’un temps nous avons habités.Enfants gentils marins des traversées prochainesAyez une pensée de sel pour nos vieux équipagesLorsque vous voguerez debout vers les mêmes naufragesOù debout nous aurons sombré !       ROBERT... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 1 janvier 2015

SI C'EST UN HOMME

Vous qui vivez en toute quiétudeBien au chaud dans vos maisonsVous qui trouvez le soir en rentrantLa table mise et des visages amis,Considérez si c’est un hommeQue celui qui peine dans la boue,Qui ne connait pas de repos,Qui se bat pour un quignon de painQui meurt pour oui ou pour un non.Considérez si c’est une femmeQue celle qui a perdu son nom et ses cheveuxEt jusqu’à la force de se souvenir,Les yeux vides et le sein froidComme une grenouille en hiver.N’oubliez pas que cela fut,Non ne l’oubliez pas :Gravez ces mots dans votre... [Lire la suite]
Posté par emmila à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 17 juillet 2014

LE POEME DE LA TERRE

Le poème de la terre En mars, l’année de l’intifada, la terre Nous a divulgué ses secrets sanglants. En mars, cinq fillettes sont passées devant les lilas et les fusils. Debout à la porte d’une école primaire, elles se sont enflammées de roses et de thym de pays. Elles ont inauguré le chant du sable. Sont entrées dans l’étreinte définitive . Mars vient à la terre des entrailles de la terre, il vient, et de la danse des jeunes filles. Les lilas se sont légèrement courbés pour que passent les voix des fillettes. Les oiseaux ont tendu... [Lire la suite]
vendredi 23 mai 2014

LE BROUILLON DE PRAGUE

Cela commencerait par la fatigue d'un voyage un nom que ne cesserait pas de ne pas effacer ce brin d'herbe tremblant sur la dalle le ciel minéral le chat là-bas devant un jeudi de neige (quelqu'un scrutant ses questions)   Le chat laissé dans sa sagesse casanière indifférent devant ce lent naufrage d'arbres dans le blanc l'erewhon lointain des nuages de quelle éternité détaché   Cela commencerait ainsi sans raison sans soleil par quelques mots blessés à vif ... [Lire la suite]
Posté par emmila à 22:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 21 avril 2014

LE CHANT DES INNOCENTS

La voix des enfants du mondea chanté dans le grand ventles comptines de souffrancele rire moucheté de sangc'était la mer faméliquequi pourléchait les dix doigtsde cinq continents de rêvesgorgés d'oranges de soleildure poésie d'enfanceque ma mangue soit in tessonsi j'oublie au souffle du ventles pleurs les chants des innocents .   PIERRE ETIENNE   .  
Posté par emmila à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 23 décembre 2013

NOËL...

La première grande déception d'un enfant est d'apprendre que le Père Noël n'existe pas. A cet instant, il refuse d'abord l'idée, il est désenchanté et passe de l'autre côté du rêve rouge à barbe blanche tiré par des rennes, apportant des" jouets par milliers", ce fameux soir d'hiver tant attendu. Quand il a pris conscience de l'aveu, l'enfant regarde les grands avec méfiance, il envie, déjà , la belle innocence des plus petits. Y croire encore ! C'était bien ... puis il s'inventera d'autres histoires. En continuant à vivre pour lui la... [Lire la suite]
Posté par emmila à 20:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 19 septembre 2013

AU CALENDRIER DES ENFANTS...

Au calendrier des enfants - l'été s'arrête à la porte de l'école - les oiseaux pensent qu'il s'en va douce- ment avec la lumière --- il est des pays où tout ça ne veut rien dire tu commences à guetter les arbres - savourant les premières pommes - tu suis feuille à feuille les ors les pourpres et les bruns -- cette musique qui joue en sourdine sous la respiration ralentie de la terre sous ta capuche le matin sent plus fort -un parfum de champignon terreux --- des noisettes plein les poches - une cupule entre les dents -- tu... [Lire la suite]
Posté par emmila à 21:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
mardi 26 février 2013

MILLE ET UN ENFANTS

 Pour mille et un enfants effacés d'un trait de haine à l'aube muette des peuples fous de parole Pour mille et un enfants jetés dans la fosse du ciel avec la chaux incandescente de leurs pupilles Pour mille et un enfants partis avec la panoplie des espoirs les derniers cierges trempés dans la ciguë du désert Pour eux cette prière hérétique dans la pâleur de l'exil levant vipère autour du cou crachats refroidis vomissures noires d'ivresse sans bride chair spasmodique bile torve d'ébloui ssements Pour eux... [Lire la suite]
vendredi 22 février 2013

BESTIAIRE DES ETOILES

Légère ô ma légère enfant mon petit nuage éveille-toi ô mes délices assoupies ma douce amie mon endormie éveille-toi reviens ici car tandis que tu n'y es pas par la fenêtre du jardin parmi les branches du tilleul une étoile entre et vire et vole pleine de familiarité et vient se poser sur ta main doucement sans te réveiller puis caresse un peu tes cheveux et s'en va comme elle est venue par la fenêtre ouverte et claire avec son pas d'enfant pieds-nus sa lourdeur d'ange maladroit L'étoile appelle tout le ciel qui nous effleure en... [Lire la suite]
Posté par emmila à 18:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
jeudi 5 avril 2012

TABULA RASA

croyez-le, mes enfants,votre héritage est une table rase.tout ce rien que je vous lègue,c’est tout le désert où je me suis investi.un lieu propre,assaini du mieux que j’ai pu.pas une bâtisse paraphée de la main du bonheur,mais un simple hectare de terre meublequi blessera le moins vos pas tendres.y demeurent quelques déblais, quelques décombres,et le soc a remonté les éclats,pour le bien de notre histoire, oui,ce petit jeu où chercherquand nous entendons crisser les racinesen nous au loin.et sur le seuil de votre espace hérité,écrit... [Lire la suite]
Posté par emmila à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,